Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


La défiscalisation nationale accordée pour Natitua



Le ministre de l'action et des comptes publics, Gérald Darmanin a visité le câblier "Île de Batz", samedi matin.
Le ministre de l'action et des comptes publics, Gérald Darmanin a visité le câblier "Île de Batz", samedi matin.
PAPEETE, le 28 juillet 2018 - L'annonce a été faite samedi matin par le ministre de l'action et des comptes publics, Gérald Darmanin, aux membres du gouvernement et aux responsables de l'Opt. Une nouvelle qui a bien été accueillie par l'Office. D'ailleurs, la pose de ce deuxième câble devrait démarrer mercredi par l'atoll de Hao.

La direction générale de l'Opt attendait cette réponse depuis des mois. "Sur le financement, l'Etat avait déjà confirmé sa participation à travers le Fonds exceptionnel de l'investissement, puis l'Agence du numérique (10 millions d'euros) et il restait la défiscalisation nationale", déclare Jean-François Martin, directeur général de l'Office des postes et télécommunications.

Lors d'une visite officielle, ce samedi matin, à bord du câblier français "Île de Batz", le ministre de l'action et des comptes publics, Gérald Darmanin a confirmé que le deuxième câble polynésien bénéficiera de la défiscalisation. "Je suis venu avec le responsable des affaires juridiques de mon ministère pour pouvoir interpréter les questions sur la défiscalisation, puisque la pose de ce câble est très importante pour la Polynésie, pour la télémédecine, pour le développement économique, pour le lien éducatif", indique le ministre de l'action et des comptes publics, Gérald Darmanin.

"Les demandes d'Emmanuel Macron sont d'être particulièrement à l'écoute de l'aménagement des territoires. Et en Polynésie, on voit bien qu'il y a des enjeux énormes. Donc, le président Emmanuel Macron m'a demandé de pouvoir aider au mieux la Polynésie et les projets du président Fritch", poursuit le ministre Gérald Darmanin.

"Nous sommes très heureux et satisfait de l'annonce du ministre puisque comme vous le savez, le financement de ce câble va se faire en partie, avec le soutien du Pays et le reste en emprunt. Le fait que la défiscalisation soit accordée va faire que l'investissement sera moins lourd et la répercussion sur les prix que supporteront les consommateurs sera allégée. Je remercie le ministre parce que ce n'était pas évident puisque le câble n'était pas éligible", souligne le président Edouard Fritch.

En effet, au départ, rien ne laissait présager une telle décision, puisque, "dans la loi, il y a une petite difficulté qui prévoyait la défiscalisation à partir du moment, où on prenait le premier contact avec un archipel. Et normalement, si on était dans une lecture très rigide dans la partie défiscalisée, eh bien, vous ne pouvez pas défiscaliser pour les autres bouts des archipels de la Polynésie", annonçait le ministre de l'action et des comptes publics. Cependant, "la loi ne prévoyait sans doute pas la difficulté particulière du grand territoire de la Polynésie française et son nécessaire accompagnement pour que la vie des écoliers, la vie de ceux de la médecine, enfin tout ce qui touche le développement économique de votre pays, puisse être accompagné", terminait-il.

Pour l'heure, aucune idée sur le montant de l'aide fiscale. L'Opt assure simplement qu'il sera connu dans les prochains jours. Si leurs calculs sont bons, cette aide pourrait représenter 1,2 milliard de francs.

Parallèlement, la pose du câble Natitua devrait démarrer ce mercredi à partir de l'atoll de Hao.

Le câble Natitua en chiffres

Natitua c'est dix îles ou atolls raccordés au câble sous-marin. Cela représente un trajet de près de 2 800 km de câble sous-marin, plus de 20 000 habitants qui vont bénéficier du haut débit et un investissement de plus de 6,5 milliards de francs.

La campagne de pose débutera par l'atoll de Hao et durera plus de deux mois avec 11 atterrages, dont l'un sur l'île de Tahiti, à Hitiaa. À la fin de l'année 2018, les foyers polynésiens connectés à Natitua bénéficieront des mêmes offres commerciales qu'à Tahiti, pour ce qui concerne l'internet à haut débit.

La défiscalisation nationale accordée pour Natitua

"Cette défiscalisation permettra une diminution du coût de l'investissement"

Jean-François Martin
Directeur général de l'OPT


Avez-vous une idée du montant qui vous sera accordé ?
"Il y a des formules de calcul. Par rapport à l'agrément que nous avons déposé au mois de juillet 2017, on déduit de la base éligible, les aides publiques, ensuite, il y a le crédit d'impôt que les investisseurs métropolitains se partagent. On saura dans les jours prochains, le montant qui nous sera rétrocédé, je pense que ce sera autour de 10 millions d'euros (1,2 milliard de francs). Cette défiscalisation permettra de faire une diminution du coût de l'investissement."

À combien s'élevait l'aide fiscale pour Honotua ?
"Sur Honotua, on avait bénéficié de 2,5 milliards de francs et la rétrocession en faveur de l'OPT était d'1,1 milliard de francs."

Parlez-vous du câble Manatua ?
"Manatua sera un deuxième câble international. On a choisi le constructeur et on va bientôt signer le contrat constructeur avec un fournisseur américain et on va également signer un contrat de construction et d'exploitation entre les quatre opérateurs. Ce sera un contrat de mariage pour 25 ans. Le Manatua va relier Tahiti à Samoa, en passant par les Cook et Niue, et une fois qu'on aura Samoa, on passera par le câble Tui Samoa Cable. De là, on ira à Fidji, et on remontera sur Hawaii et là, on a déjà Honotua."

Quelle est l'utilité de ce câble ?
"Aujourd'hui, Honotua n'est pas sécurisé, et le secours par satellite n'est physiquement pas possible. Les capacités d'un satellite n'ont rien à voir avec les capacités d'un câble sous-marin. Donc, il y avait une nécessité pour nous de sécuriser les flux de Honotua. Au passage, on pourra peut-être développer des flux puisque les Samoa ou les Cook pourraient éventuellement nous envoyer leurs flux de secours sur Honotua. "

Qu'en est-il des Gambier et des Australes ?
"Les capacités satellite que l'on va récupérer suite à la mise en place de Natitua, eh bien, on affectera une grande capacité sur les autres îles qui seront encore desservies par satellite, en particulier, les deux grandes îles des Australes, Tubuai et Rurutu qui sont les plus grandes consommatrices."


Rédigé par Corinne Tehetia le Samedi 28 Juillet 2018 à 11:59 | Lu 2997 fois

Tags : NATITUA, OPT





Dans la même rubrique :
< >

Samedi 17 Novembre 2018 - 16:35 Te Ora Hau veut faire entendre sa voix

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués