Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


La branche d'Al-Qaïda au Sahel revendique l'attaque qui a coûté la vie à un soldat tahitien



La branche d'Al-Qaïda au Sahel revendique l'attaque qui a coûté la vie à un soldat tahitien
Bamako, Mali | AFP | samedi 02/01/2021 - Le Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans, affilié à Al-Qaïda, a revendiqué l'attaque qui a coûté la vie à trois soldats français, dont le Tahitien Tanerii Mauri, lundi au Mali, dans  un communiqué publié par sa plate-forme de propagande Al-Zallaqa.

Le GSIM (ou Jnim selon l'acronyme arabe), principale alliance jihadiste du Sahel, invoque la poursuite de la présence militaire française dans la sous-région, les caricatures de Mahomet et la défense prise par le président Emmanuel Macron de leur publication au nom de la liberté d'expression, ainsi que la politique du gouvernement français vis-à-vis des musulmans de France.

"Pour mettre fin à l'occupation française de la région du Sahel, vos frères moudjahidine (du GSIM) ont mené une opération qualitative contre un convoi des forces d'occupation françaises sur la route reliant Gossi et Hombori", a écrit le groupe dans ce communiqué diffusé vendredi. "Cette opération bénie a coûté la vie à trois membres des forces d'élite de l'armée d'occupation".

Le GSIM n'a pas fourni de détail sur l'attaque.

Les trois soldats ont été tués dans la zone frontalière avec le Niger et le Burkina Faso quand leur véhicule blindé a été atteint par un engin explosif improvisé alors qu'ils participaient à une mission d'escorte, selon la présidence française. 

La France a engagé en 2020 600 soldats supplémentaires au Sahel, portant ses effectifs à environ 5.100. Elle examine actuellement l'évolution de cet engagement.

Le GSIM appelle les Français à "faire pression sur (leurs) chefs pour se retirer de la terre du Mali".

Le communiqué a été authentifié par le centre américain de surveillance des sites jihadistes SITE.

Fin novembre, le commandant de Barkhane, Marc Conruyt, avait désigné devant les députés français le GSIM comme l'"ennemi le plus dangereux" au Sahel, où le groupe Etat islamique est également présent.

le Dimanche 3 Janvier 2021 à 11:33 | Lu 1945 fois





Nouveau commentaire :
Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à [email protected] D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus