Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



La N-Calédonie teste le "modèle islandais" contre les addictions des jeunes



Nouméa, France | AFP | vendredi 18/07/2019 - Trois communes de Nouvelle-Calédonie ont décidé d'adopter le "modèle islandais", qui a porté ses fruits dans de nombreux pays, pour lutter contre les addictions à l'alcool, au tabac ou à la drogue chez les adolescents, ont-elles annoncé vendredi.    
Cette méthode, expérimentée pour la première fois en Islande en 1997, a été présentée en Nouvelle-Calédonie l'an dernier, sous l'impulsion de la Fédération des industries de Nouvelle-Calédonie (FINC).    
Dans le cadre d'une réflexion sur la santé et l'alimentation, l'organisation avait invité Harvey Milkman, professeur émérite du département de psychologie de l’université de Denver (Colorado), cheville ouvrière du programme.    
Sa clé de voûte consiste en premier lieu à soumettre aux collégiens et lycéens un questionnaire anonyme sur leur environnement social et leurs habitudes de consommation : "Avez-vous déjà été ivre? Avez-vous déjà essayé de fumer? Combien de temps passez-vous avec vos parents?....".  
En Nouvelle-Calédonie, les villes-pilotes de Dumbéa, du Mont-Dore et de Koné en sont à cette phase et viennent de réceptionner les résultats des enquêtes, en compagnie d'Harvey Milkman, en mission du 10 au 20 juillet.      
"On observe des données assez similaires à celle de l'Islande il y a 20 ans, avec environ 20%  des adolescents qui déclarent avoir été ivres au cours du mois. Aujourd'hui, en Islande, le taux a chuté à 7%", a déclaré à la presse le professeur américain.     
L'enquête dans les communes calédoniennes a aussi montré qu'une fille sur 5 de 15 et 16 ans fume quotidiennement et qu'avant 13 ans, 40% des adolescents ont déjà bu de l'alcool et 9% fumé du cannabis.      
Couvre-feu à 22 heures pour les 13-16 ans, sport à volonté, plus de temps et d'activités partagés avec les parents, prévention et mobilisation de tous les acteurs sont les piliers de la méthode prônée par le professeur Milkman.       
"Ici, 15 à 20% des jeunes disent avoir des activités extra-scolaires. En Islande, ils sont 99%", a-t-il indiqué alors que dans ce pays nordique les familles bénéficient d'une allocation dédiée à ces frais.       
Des villes de 28 pays différents et le Chili à l'échelle nationale ont adopté les recommandations d'Harvey Milkman, qui a insisté sur l'impérative implication de tous les acteurs pour des résultats significatifs, comme ceux observés en Islande.        
La Nouvelle-Calédonie, où environ 30% de la population a moins de 25 ans, est confrontée à une hausse constante de la part des mineurs dans les faits de délinquance (25%), commis le plus souvent sous l'emprise de l'alcool ou du cannabis.

le Vendredi 19 Juillet 2019 à 06:40 | Lu 1202 fois





Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués