Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



La France au creux de la vague



Pour une fois, le sport individuel qu'est le surf a été vécu "par équipe"
Pour une fois, le sport individuel qu'est le surf a été vécu "par équipe"
Les championnats du monde de surf ISA, qualificatifs pour les Jeux Olympiques de 2020, se sont terminés samedi par la victoire du Brésilien Italo Ferreira. Le bilan pour la fédération française de surf est « mauvais » avec une 13ème place mondiale même si pour Tahiti certains points sont positifs.
 
Le bilan de ces championnats du monde de surf amateur est « mauvais » pour Stéphane Corbinien, directeur de la performance de la fédération française de surf. L’équipe de France termine à la 13ème position du classement des nations, sur 55 concurrents. Du côté des hommes, Michel Bourez et Jérémy Florès sont 46èmes, Hira Teriinatoofa termine 73ème. Du côté des femmes, Vahine Fierro temine 17ème, Johanne Defay termine 25ème et Cannelle Bulard est 29ème.
 
Pour les hommes, les deux places masculines françaises des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 pourraient être assurées à travers les classements dans le circuit professionnel de Michel Bourez, Jérémy Florès et Joan Duru, qui devront figurer dans le Top 10 pour se qualifier. Michel Bourez et Jérémy Florès sont pour l’instant à la 13e et 14e place, Joan Duru est 21ème alors qu’il reste quatre étapes.
 
Du côté des femmes, Johanne Defay, unique surfeuse du WCT, est actuellement 10ème, elle devra terminer l’année au moins à la huitième position du WCT pour se qualifier. La deuxième place française féminine pourra être obtenue lors des prochains mondiaux ISA, en avril 2020, si une Française se place au moins à la 7ème position.

Les vagues ont été petites lors de ces championnats du monde, ici Michel Bourez
Les vagues ont été petites lors de ces championnats du monde, ici Michel Bourez
Des points positifs pour Tahiti
 
Suite au forfait de Joan Duru, pas moins de trois surfeurs de l’équipe de France sur six étaient Tahitiens : Michel Bourez, Vahine Fierro et Hira Teriinatoofa. Vahine Fierro, 18 ans, a fait un bon parcours en remportant sa série du round 1, en se qualifiant pour le round 3, puis en se qualifiant pour le round 4 alors qu’elle était opposée à trois surfeuses de l’élite professionnelle. Elle termine meilleure Française devant la surfeuse du WCT Johanne Defay.
 
Ce résultat n’est pas isolé et va dans le sens des excellents résultats obtenus par la surfeuse de Huahine Vahine Fierro qui a su se faire remarquer les dernières fois qu’elle était confrontée à des surfeuses du WCT, dans le circuit des world qualifying series comme lors de ces championnats du monde amateur organisés par l’ISA.
 
Alors que la fédération tahitienne de surf a pris ses distances avec la fédération française de surf depuis l’autonomie de la Polynésie en 1984, la porte a été grande ouverte pour le surf tahitien lors de ces championnats du monde de surf. SB/FFS

Rédigé par SB/ISA le Lundi 16 Septembre 2019 à 19:47 | Lu 1016 fois





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 19 Octobre 2019 - 17:04 Manihi Va’a a remporté la course ATN

Vendredi 18 Octobre 2019 - 12:58 Michel Bourez se rapproche des JO

Sports | Territoriales 2018 | Les jeux | Présidentielles 2017 | Va'a 2017 | Parau Ha'uti | La tribune politique | La video du moment | OPEN | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Entrepreneurs du fenua | Mieux comprendre | SportLive | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Hawai Nui va'a 2016 | La météo des Prix | Tiki | Legislatives 2017 | Les Portraits | MISS TAHITI | Heiva i Tahiti