Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



L'OMS présente sa nouvelle équipe de limiers pour traquer les nouveaux pathogènes



CHRISTOPHER BLACK / WORLD HEALTH ORGANIZATION / AFP
CHRISTOPHER BLACK / WORLD HEALTH ORGANIZATION / AFP
Genève, Suisse | AFP | mercredi 13/10/2021 - Plus d'une vingtaines d'experts de haut rang, dont le virologue allemand Christian Drosten, auront la lourde tâche d'enquêter pour l'OMS sur les nouveaux agents pathogènes et de se pencher à nouveau sur l'origine du Covid.

La pandémie de Covid-19 a montré que le monde, y compris l'Organisation mondiale de la santé (OMS), n'était pas prêt.

Le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a donc annoncé cet été le lancement d'un "Groupe consultatif scientifique sur les origines des nouveaux agents pathogènes", baptisé SAGO selon l'acronyme anglais.

Après un appel à candidatures, l'OMS en a sélectionné 26 sur 700, parmi lesquels - outre le virologue allemand Christian Drosten - figurent la Dr Inger Damon, des Centres fédéraux américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC), le Dr Jean-Claude Manuguerra, virologue à l'Institut Pasteur en France et le Dr Yungui Yang, directeur adjoint de l'Institut de génomique de Pékin.

"Conformément aux procédures de l'OMS, il y aura maintenant une période de consultation publique de deux semaines pour que l'OMS reçoive des commentaires sur les propositions de membres du SAGO et mette en place les modalités de la première réunion (...)", a détaillé l'agence onusienne dans un communiqué.

Certains experts sélectionnés ont déjà participé à la mission scientifique conjointe OMS-Chine sur les origines du Covid, comme la Néerlandaise Marion Koopmans et le Vietnamien Hung Nguyen.

Après un séjour en janvier à Wuhan (Chine), point de départ connu de la pandémie, leur rapport avait été publié le 29 mars.

Sans apporter de réponse tranchée, ce rapport énumérait quatre scénarios plus ou moins probables. Celui qui était jugé le plus vraisemblable était la transmission du virus à l'homme par l'intermédiaire d'un animal infecté par une chauve-souris.

Venaient ensuite les hypothèses d'une transmission directe sans animal intermédiaire, d'une transmission par la nourriture, notamment la viande surgelée, et enfin d'une fuite accidentelle de laboratoire, toutefois jugée "extrêmement improbable".

Le fait d'écarter d'emblée cette hypothèse avait valu les critiques les plus virulentes aux auteurs du rapport, accusés d'atténuer la responsabilité de la Chine. Le patron de l'OMS avait alors rapidement assuré que toutes les hypothèses restaient sur la table.

Dans le cadre de la pandémie, le SAGO devra orienter l'OMS sur les prochaines mesures à prendre pour comprendre quelles sont les origines du SARS-CoV-2, en publiant une "évaluation indépendante" de toutes les conclusions scientifiques et techniques disponibles dans le monde.

le Mercredi 13 Octobre 2021 à 05:35 | Lu 105 fois





Nouveau commentaire :
Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à [email protected] D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 13 Octobre 2021 - 14:37 Les laits infantiles ne sont pas bien testés

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies