Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


L’Etat verse 18,6 millions Fcfp à deux partis polynésiens "en sommeil"



Les partis politiques "en sommeil" Rautahi et No Oe e te Nunaa sont allocataires en 2016 de 18 millions Fcfp, suite à la déclaration d'affiliation de quatre des cinq parlementaires polynésiens.
Les partis politiques "en sommeil" Rautahi et No Oe e te Nunaa sont allocataires en 2016 de 18 millions Fcfp, suite à la déclaration d'affiliation de quatre des cinq parlementaires polynésiens.
PAPEETE, 3 mai 2016 - Les partis politiques No Oe e te Nunaa et Rautahi percevront cette année près de 19 millions Fcfp au titre de l’aide publique aux partis politiques versées par l’Etat. Sur ce total, 18 millions Fcfp sont en réalité perçus pour le compte du Tapura Huiraatira.

On les croyait dissous après la création du parti autonomiste Tapura Huiraatira, fin février dernier ; mais ils servent provisoirement la cause du parti d’Edouard Fritch : les partis politiques Rautahi de Jean-Christophe Bouissou et No Oe e te Nunaa de Nicole Bouteau serviront de caisse de transit cette année, dans le cadre de la perception de la dotation d’Etat versée au titre de l’aide publique aux partis et groupements politiques.

Un décret publié le 5 février dernier donne les conditions de cette répartition financière au plan national pour l'année 2016. L'aide d'Etat destinée aux partis politiques est libérée chaque année en deux fractions.

La fraction principale de cette dotation est spécifiquement destinée au financement des partis politiques qui disposent d’un représentant au Parlement français. L’Etat y consacre 4,1 milliards Fcfp (34,3 millions d’euros) en 2016. Elle est répartie entre les formations politiques au prorata du nombre de députés ou de sénateurs se déclarant de leur appartenance. La déclaration devant être transmise au cours du mois de novembre de l’année qui précède. Avec cinq parlementaires, trois partis polynésiens se partagent cette année 22,3 millions Fcfp à ce titre. Avec un député (Jonas Tahuaitu), le Tahoera’a est destinataire de 4,5 millions Fcfp. Pour le reste, une allocation de 18 millions Fcfp est versée au titre des deux députés et deux sénateurs d’obédience Tapura Huiraatira.
Or, en novembre 2015 les discussions étaient encore en cours entre les forces vives de l’actuelle majorité pour la création du groupe Rassemblement pour une majorité autonomiste (RMA) de même que pour celle du parti d’Edouard Fritch qui ne sera officiellement constitué que fin février.

Lana Tetuanui et Nuihau Laurey, les deux sénateurs polynésiens, se sont donc déclarés d’une affiliation au parti No Oe e te Nunaa de Nicole Bouteau, tandis que les députés Maina Sage et Jean-Paul Tuaiva ont affirmé en novembre dernier appartenir au parti de Jean-Christophe Bouissou, Rautahi.

Ia Hau Noa "existe toujours"

Les deux formations politiques se transformant en relais bancaires pour faire transiter sur leur compte les 18 millions Fcfp dont bénéficiera cette année le Tapura Huiraatira. "On n’allait quand même pas verser tout ça au Tahoera’a Huiraatira", observe Jean-Christophe Bouissou, contacté mardi à propos des 9 millions Fcfp crédités sur le compte de son parti. Il l'affirme, Rautahi est "en sommeil depuis quelques temps" et avoue : "J’ai accepté d’utiliser Rautahi pour accueillir ces fonds ; mais ils seront versés jusqu’au dernier franc à Tapura Huiraatira, dès réception". No Oe e te Nunaa aura servi de relais dans le cadre du même montage.

L’autre fraction de l’aide publique aux partis politiques est une rente libérée par annuité durant toute la mandature. En Polynésie française elle est réservée aux partis qui ont rempli leurs obligations déclaratives et dont les candidats ont obtenu en 2012 au moins 1 % des suffrages exprimés dans la circonscription où ils se présentaient.

Potentiellement, elle aurait pu bénéficier à pas mal de partis politiques en lice lors des dernières législatives. Mais cinq partis seulement en ont fait la demande : No Oe e te Nunaa, Rautahi, l’UPLD et le Tahoera’a. Ce versement annuel varie entre 300 000 et 450 000 Fcfp selon ces formations bénéficiaires, en 2016. A l’exception du Tahoera’a qui percevra 1,07 million Fcfp cette année.

Se glisse notamment parmi ces cinq associations allocataires, un parti politique que l’on aurait presque oublié, compte tenu sa discrétion depuis les dernières législatives : Ia Hau Noa. En 2016, le parti de Bruno Sandras recevra 412 000 Fcfp comme chaque année depuis quatre ans et jusqu’en 2017. "Non seulement le parti existe toujours mais il s’acquitte de ses obligations déclaratives chaque année depuis 2012", confirme l’intéressé, inéligible jusqu’en juillet 2017 suite à sa condamnation définitive dans l’affaire des emplois fictifs. "Pour l’instant on est en sommeil, vu ma situation. Mais ces moyens financiers seront disponibles lorsque l’on reviendra sur le devant de la scène politique".

Répartition de l’aide publique aux partis politiques polynésiens versée par l’Etat

Fraction 2016 pour les partis représentés au Parlement
Tahoera’a Huiraatira : 4,47 millions Fcfp (37443,1 euros) au titre du député Jonas Tahuaitu
Rautahi : 8,94 millions Fcfp (74886,2 euros) au titre des députés Maina Sage et Jean-Paul Tuaiva
No Oe e te Nunaa : 8,94 millions Fcfp (74886,2 euros) au titre des sénateurs Lana Tetuanui et Nuihau Laurey


Fraction libérée par annuité

No Oe e te Nunaa : 431 290 Fcfp (3614,2 euros) au titre de la participation de Nicole Bouteau aux législative de 2012
Ia Hau Noa : 412 461 Fcfp (3453,9 euros) au titre de la participation de Bruno Sandras aux législative de 2012
Rautahi : 298 246 Fcfp (2499,3 euros) au titre de la participation de Jean-Christophe Bouissou aux législative de 2012
UPLD : 447 030 Fcfp (3746,1 euros) au titre de la participation de Pierre Frébault aux législative de 2012
Tahoera’a () : 8968,1 euros au titre de la participation d'Edouard Fritch, Jonas Tahuaitu et Jean-Paul Tuaiva aux législative de 2012


Rédigé par JPV avec ML le Mardi 3 Mai 2016 à 11:13 | Lu 3725 fois






1.Posté par Mathius le 03/05/2016 14:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Hummmm, juridiquement cela semble bizarre, comment peuvent ils appartenir à deux associations politique à la fois ? En voila un cas d'école qui devrait faire coulér pas mal d'encre. Allez le tahoeraa saisissez le tribunal 😜😂

2.Posté par Le Vieux le 03/05/2016 14:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je vais aller faire un petit vomi.

3.Posté par Tahitian muslim le 03/05/2016 15:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

conflit d’intérêt, détournement...
y'a ceux qui sont dans les règles et d'autres non...
"Ah aha ça cuisine dur au haussariat" dirait le hoffer à la rolls

4.Posté par Maohi le 03/05/2016 16:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Franchement c'est grâce au TAHOERAA qu'ils sont tous élus...Bandes d'ingrats et vous voulez embellir votre image comme ça. Ben c'est loupé...Vous êtes tous les mêmes...allez un coup de balai en 2018.

5.Posté par Marco le 03/05/2016 17:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Voilà du fric disponible qui aurait pu servir à renflouer les caisses de la CPS, grand sujet d'actualité et particulièrement brûlant et qui finalement servira qu'à une minorité pour faire de la politique et pour quel résultat??? Celui que l'on connaît. Franchement ce genre de procédé va à l'encontre de ce qu'il faut faire réellement. Gaspillage !

6.Posté par TuladiBouffi le 03/05/2016 18:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La seule solution serait un seul mandat électif non renouvelable de maximum 3 ans, ainsi pas de possibilité de faire une carrière politique et donc pratiquement aucune chance de constituer des réseaux de corruption et de favoritisme. De cette façon députés et sénateurs sachant qu'il retourneront à la vie civile ne seront pas enclins à voter des lois à l'encontre du peuple et de l'intérêt général. Fini la caste des mandarins qui se gavent de privilèges sur les fonds publics.

7.Posté par TuladiBouffi le 03/05/2016 18:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

(suite) Avec des montages de ce genre il ne faut s'étonner du dégoût grandissant de la population pour tous ces prédateurs politiciens. Même pas honte de leurs magouilles. Non seulement ils peuvent changer de camp en court de route mais en plus ils partent avec la caisse. Le plus triste est que ce montage soit légal et donc conforme aux valeurs de la République. Et après ça vient s'étonner que la jeunesse se fout royalement de leurs lois et règlements .....

8.Posté par Haureva le 03/05/2016 19:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vraiment ces Bouteau et Bouissou, opportunistes!!! Allez Tahoeraa, envoie les au tribunal, Et puis, mon ami "Ia Hau Noa", vivement que tu reviennes sur la scène politique ! Essaie de prendre de la place aussi à l'Assemblée et aussi reprend la commune de Papara, avec celui qui est actuellement en place (le RMA), vraiment nul et , c pas mieux ses adjoints. Bref, Mea ma, donnez ces sous là pour les SDF, au moins là, c un geste honnete.

9.Posté par emere cunning le 03/05/2016 21:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ah oui alors, y’a de quoi vomir. Belle démocratie que la france et ses politicards qui font fi des électeurs polynésiens et piétinent leurs votes. Ma parole, ils se croient encore en francafrique.
E Fritch, J Tahuaitu, JP Tuaiva et M Sage ont été choisis et élus par les électeurs du Taho'eraa. Mais l’Etat frrrançais qui tripatouille ses lois chez nous a décidé d’éliminer ce parti et G Flosse de la scène politique, et tous les moyens sont bons. Trop mal au coeur de verser au Taho’eraa les dotations qui lui sont dues, quoi de plus simple que de s’octroyer le droit de redistribuer à sa guise ses élus à d’autres partis, au mépris du choix des populations. Ils sont vraiment accrocs à leur fric ces mecs là.

10.Posté par emere cunning le 03/05/2016 21:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

JC Bouissou était un ministre connu et son parti Rautahi n’était pas en sommeil, les électeurs ne s’y sont pas reconnus et ils ne l’ont pas élu, tout simplement. Et son soldat M Sage avait encore moins de chance de l’être. Sauf qu'elle a été proposée par le Taho’eraa en s’engageant devant ses électeurs à appliquer son programme. Mais elle n’a pas mis longtemps à les trahir. Tout comme JP Tuaiva… élu de Rautahi parce que la France l'a commandé. En plus, même pas honte le picsou : « on n’allait quand même pas verser tout ça au Taho’eraa ». Haama 'ore !
Les girouettes (pour rester smart) ont encore de beaux jours en république bananière frrrrançaise.

11.Posté par Tahitian muslim le 04/05/2016 08:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

D'accord avec ton analyse sur le comportement style "françafrique" de l'état et des politiciens locaux....
mais par contre madame Emere, désolé, mais Gaston flosse fut un des piliers de cette politique de magouille,lobby et intérêts....
Y'a que la vérité et la justice pour le peuple qui compte....

12.Posté par Pascal le 04/05/2016 08:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Prenez cet argent et faites en don à une œuvre utile. On parle beaucoup des SDF en ce moment, eh bien voilà une manne providentielle qui pourrait servir aux plus nécessiteux.

13.Posté par Attention ! le 04/05/2016 09:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Madame Emere

La médecine fait de gros progrès sur l'alzheimer vous savez.

Je ne connais pas votre age, mais vous devriez vous y intéresser !


.

14.Posté par tonton le 04/05/2016 09:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Moi aussi je vais aller vomir avant de payer mes impôts ...

15.Posté par emere cunning le 04/05/2016 10:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Tahitian muslim,
Ne me dis pas que tu es d'accord avec mon analyse quand, manifestement, l'Etat et ses politicards ont toute ta confiance sitôt qu'il s'agit de croire tout ce qu'ils racontent sur G Flosse.... l'homme le plus condamné de leur ripoublique, n'est ce pas. Mais explique-moi que je te comprenne, pourquoi s'acharnent-ils depuis si longtemps à l'éliminer alors... qu'il est un des leurs et le complice de leurs magouilles ? Bref, y'a pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir.
Comme quoi, la morale de toutes ces affaires c'est qu'il vaut mieux ne rien faire, comme les autres. Au moins eux inaugurent ce qu'il a fait, se baladent et se remplissent les poches sans rien risquer. Et ça marche, hein Tahitian muslim.

16.Posté par emere cunning le 04/05/2016 10:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Monsieur... monsieur quoi déjà ? Ah oui, monsieur... Attention !
E aha tera ? 'Ua mo'e hia to 'oe iho i'oa ??? Tena tei Alzheimer 'iiiiino roa.
C'est peut-être toi qui devrait faire attention à Alzheimer. Attention !!!!!!!!!!!!!

17.Posté par Ha''''''''''''''''a titi ei horo le 04/05/2016 11:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

on critique l'Etat aujourd'hui alors que pendant plusieurs décennies çà avait très bien servit le Taho'e ra'a huira'a tira n'es ce pas !!! C'est un peu de çà dont tu parle post 13 ?

18.Posté par lebororo le 04/05/2016 11:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le ridicule ne tue pas... ☺
La politique plus importante que la pauvreté des gens...

19.Posté par Tahitian muslim le 06/05/2016 09:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je te réponds par politesse, Gf comme dise les pros, etait en totale connivence avec le rpr et chirac...L'état a toujours besoin d'avoir des pions sur pour véhiculer et défendre leurs idéaux (en l’occurrence le nucléaire)....il a reçus a ce moment un total soutient...quand il a commencé a vouloir s'affranchir de ce lien,ils l'ont lâchés, voire lynchés selon tes yeux...Quand un gars ne représente pas leurs idées, ils manipulent les médias et les tribunaux....
Y'a pas de justice dans ce monde que des intérêts économique, du lobby et du mensonge !!!
TIME TO WAKE UP

20.Posté par Tahitian muslim le 06/05/2016 09:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@p15
Deplus tu écris "qu'il est un des leurs et le complice de leurs magouilles" donc tu admets que ce GF est une fripouille, pourquoi dans ce cas le défendre toujours becs et ongles???...
Il ne faut être fan de personne, ni maitre ni religion !!!
One love One world

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués