Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


L'Apple Watch débarque, sans cohue



New York, Etats-Unis | AFP | vendredi 24/04/2015 - La montre connectée Apple Watch est apparue vendredi aux poignets des premiers fans privilégiés, qui pour la plupart l'avaient pré-commandée, mais sans la cohue accompagnant habituellement les lancements de la marque à la pomme.

En milieu de matinée, une trentaine de clients (à 90% des hommes) patientaient devant la boutique SoftBank du quartier huppé de Ginza à Tokyo, a constaté l'AFP. Tous avaient apposé leurs noms il y a deux semaines sur un registre du magasin.

"Je veux voir ce qu'il est possible de faire avec cette montre intelligente. Le prix (environ 350 euros pour le modèle de base) ne me tracasse pas plus que cela",
explique Yoshimi Kimura, la trentaine, parmi les premiers à faire la queue.

Un autre client est attiré par le côté "pratique" de l'objet, qui permet de "consulter des infos sans même devoir sortir l'iPhone de sa poche". Un troisième se dit pressé de tester les fonctions de suivi d'activité physique de l'appareil, un quatrième de téléphoner avec.

"Ceux qui n'ont pas réservé ne peuvent pas en acheter une ici aujourd'hui et la date de la prochaine livraison est inconnue",
assure un vendeur de SoftBank, opérateur de téléphonie mobile partenaire de longue date d'Apple au Japon.

Mais, sur le réseau social Twitter, ne tarde pas à se répandre la rumeur qu'un hypermarché du quartier de l'électronique, Akihabara, a aussi des stocks. Beaucoup de curieux venus par hasard ont eu la surprise de repartir avec l'Apple Watch de leur choix, sans même attendre. "Nous servons en priorité ceux qui ont été les premiers à se manifester depuis l'ouverture des précommandes, mais nous avons certains modèles en réserve", explique une vendeuse.

L'Apple Watch est déclinée en trois versions, dont les plus luxueuses, à plus de 10.000 dollars, sont exclusivement vendues au Japon dans le grand magasin Isetan.

En Chine, marché stratégique pour Apple, les premiers acheteurs se sont extasiés en ligne: "Génial. On peut se servir de beaucoup d'applications", pouvait-on lire sur Sina Weibo, le Twitter chinois.

A Paris, seule la boutique de luxe Colette
a créé l'événement, la rumeur courant que 1.000 exemplaires y seraient disponibles dès vendredi. Une demi-heure avant l'ouverture du magasin situé en plein coeur de la capitale française, environ 200 personnes patientaient.

La queue, composée d'une majorité d'hommes entre 20 et 30 ans au profil plutôt "geek", était séparée en plusieurs tronçons par divers coupe-files, a observé l'AFP. Certains s'étaient relayés depuis mercredi après-midi, installant des chaises de camping ou de simples tabourets.

"J'ai fait la queue pour l'iPhone 4, l'iPhone 5 et l'iPhone 6 à l'Apple Store d'Opéra, là ça me change un peu",
indiquait Michaël.

Tous n'avaient pas précommandé l'Apple Watch mais espéraient tout de même repartir avec un exemplaire. "Est-ce que vous savez s'ils en auront en stock?", demandait ainsi en queue de file Franck à ses voisins, venus comme lui sans être sûrs de récupérer l'objet convoité, quasiment introuvable en France le jour de sa sortie officielle même si des livraisons ont été effectuées chez des particuliers.


- Noël en avril -



Apple a en effet rompu avec sa pratique habituelle, en ne vendant pas sa montre dans ses magasins dans un premier temps, privilégiant plutôt les commandes en ligne. Du coup pas d'affluence particulière dans l'emblématique Apple Store de la Cinquième avenue à New York, où l'appareil peut être testé, mais pas acheté.

"C'est le lancement aujourd'hui? Vraiment?" s'interroge Francesco Maisano, regrettant quand même de ne pas pouvoir ramener le modèle qu'il a passé à son poignet en Suisse, d'où il est originaire et où aucune date de sortie n'est encore annoncée. Elizabeth Stone, qui cherche son modèle préféré dans une vitrine, apprécie en revanche de pouvoir faire son choix tranquillement: "Les bonnes choses viennent à qui sait attendre. Cela les rend encore plus excitante, c'est comme Noël!"

Le National Safety Council américain n'a lui pas attendu pour mettre en garde sur "les risques d'utiliser une montre connectée, comme l'Apple Watch, en conduisant", appelant à l'éteindre avant de prendre le volant.

L'Apple Watch est disponible vendredi dans huit pays (Japon, Australie, Canada, Chine, France, Allemagne, Royaume-Uni, Etats-Unis) et Hong Kong.

Elle n'est pas seule sur le créneau des montres connectées: le japonais Sony propose depuis plusieurs années une gamme SmartWatch et le sud-coréen Samsung les Galaxy Gear, alors que le chinois Huawei va bientôt lancer son propre modèle.

Plus de 45 millions de montres, bracelets, lunettes et autres produits connectés devraient s'écouler cette année dans le monde, soit plus du double de 2014, selon le cabinet de recherche IDC.

Rédigé par AFP le Samedi 25 Avril 2015 à 07:40 | Lu 397 fois





Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies