Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Infirmière disparue: recherches dans la maison, mari "convoqué" par la gendarmerie



Cagnac-les-Mines, France | AFP | mercredi 06/01/2021 - La maison de Delphine Jubillar, infirmière de 33 ans portée disparue dans le Tarn depuis le 16 décembre, a de nouveau été fouillée mercredi et son mari "convoqué" par les gendarmes dans le cadre de ces recherches, a indiqué à l'AFP l'avocat de l'époux.

"Il y a des recherches à l'intérieur de la maison (du couple, à Cagnac-les-Mines), mon client a été convoqué par la gendarmerie mais ce n'est pas pour être auditionné" dans le cadre d'une garde à vue, a déclaré Me Jean-Baptiste Alary, qui défend le mari de l'infirmière disparue Cédric Jubillar.

"A partir du moment où les gendarmes sont dans la maison et font des investigations, il est logique que le propriétaire soit présent. S'il y avait une garde à vue, j'aurais été informé", a ajouté l'avocat.

Peu après 18h00, les recherches entamées en début de matinée se poursuivaient à l'intérieur du domicile mais aussi, avec une équipe cynophile, dans les alentours boisés de la maison, a constaté un correspondant de l'AFP. Les gendarmes ont établi un large périmètre de sécurité autour du domicile. 

"Je n'ai aucune information autre que, à priori, les recherches sont toujours en cours. Je n'ai pas eu contact avec mon client", a indiqué Me Alary vers 18h30.

"Je ne sais pas pourquoi ces recherches sont aussi longues, peut-être à cause d'appareils particulièrement pointus. Ce sont des investigations extrêmement techniques. Je suis dans l'attente", a-t-il conclu.

Une perquisition avait déjà eu lieu le 24 décembre dans la maison sous l’autorité d’un juge d’instruction toulousain, en présence du mari. Mais "aucune découverte intéressante n'a été faite", avait alors indiqué la procureure adjointe de Toulouse Alix Cabot-Chaumeton. La maison avait alors été placée sous scellés.

La piste criminelle est désormais privilégiée dans cette affaire après l'ouverture d'une information judiciaire pour "arrestation, enlèvement, détention ou séquestration".

"Rien n'indique" que la disparition de cette mère de famille de 33 ans, en instance de divorce, Delphine Jubillar, "a pu être volontaire", avait indiqué le 23 décembre le procureur de Toulouse Dominique Alzeari, après une journée de battue citoyenne encadrée par la gendarmerie et ayant rassemblé plus d'un millier de volontaires.

Initialement ouverte pour "disparition inquiétante" par le parquet d'Albi, l'enquête est désormais entre les mains de deux juges d'instruction toulousains "au vu de l'importance et de la complexité de l'affaire".

C'est le mari qui avait signalé aux gendarmes la disparition de son épouse, dans la nuit du mardi 15 au mercredi 16 décembre. 

le Jeudi 7 Janvier 2021 à 06:00 | Lu 298 fois





Nouveau commentaire :
Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à [email protected] D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus