Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Indonésie: l'intronisation d'un nouveau chef des forces armées suscite des inquiétudes



Jakarta, Indonésie | AFP | mercredi 08/07/2015 - L'Indonésie a intronisé mercredi un nouveau chef des forces armées, rompant avec la tradition de rotation entre les différentes branches de l'institution (terre, air, mer), ce qui suscite des inquiétudes concernant l'influence grandissante des militaires dans la société.

Le général Gatot Nurmantyo a été promu chef des forces armées par le président Joko Widodo, succédant au général Moeldoko, lui aussi de l'armée de terre, lors d'une cérémonie à Jakarta.

Ce poste devait revenir en principe au chef de l'armée de l'air, mais la décision du président de choisir Nurmantyo fait craindre une influence croissante de l'armée dans le pays, alors que l'institution a été privée de nombreux pouvoirs depuis la chute en 1998 du dictateur et général Suharto.

"Je pense que c'est mieux de suivre la tradition de rotation", a déclaré le directeur de l'Institut Setara, une ONG de défense des droits de l'homme, observant que l'armée bénéficiait d'un traitement "privilégié".

Il s'agit d'"opportunisme politique" de la part de Joko Widodo, surnommé Jokowi, qui cherche ainsi à renforcer sa "position de faiblesse" en se rapprochant de l'armée, ajoute le responsable, Hendardi, qui n'a qu'un patronyme comme nombre d'Indonésiens.

L'arrivée au pouvoir à l'automne dernier de Jokowi, premier président ne venant pas des élites politique et militaire, a suscité beaucoup d'espoirs, en particulier dans la lutte contre la corruption qui gangrène la première économie d'Asie du Sud-Est. Mais l'administration présidentielle a été frappée par des crises à répétition et critiquée pour certains revirements.

Après la chute de la dictature de Suharto il y a près de deux décennies, les dirigeants politiques indonésiens avaient décidé de procéder à une rotation des trois branches de l'armée pour la nomination du chef, afin qu'aucune de celles-ci ne devienne trop influente, en particulier l'armée de terre.

aa-sr/bfi/at

Rédigé par () le Mercredi 8 Juillet 2015 à 06:03 | Lu 527 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués