Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Guadeloupe: au moins 2.000 manifestants dans la rue contre les effets de la crise sanitaire



"On est dans une situation extrêmement difficile aujourd'hui" alerte Élie Domota, de l’UGTG.
"On est dans une situation extrêmement difficile aujourd'hui" alerte Élie Domota, de l’UGTG.
Pointe-à-Pitre, France | AFP | dimanche 06/03/2021 - Entre 2.000 et 3.000 manifestants, selon les organisateurs, ont défilé samedi dans les rues de Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe, à l'appel de 11 syndicats, pour protester notamment contre les licenciements annoncés par les entreprises à cause de la crise sanitaire.

Masquées ou non, les manifestants ont défilé dans les rues pontoises, parfois au son des chachas (percussion caribéenne), pour exprimer leur colère. Crise sanitaire, licenciements, respect de conventions collectives, demande de titularisations, port du masque obligatoire pour les enfants à l’école dès 6 ans ou scandale de la chlordécone : cette grande marche a cristallisé de nombreux griefs exprimés depuis plusieurs semaines, voire plusieurs mois en Guadeloupe.

"Des embauches pour tous!"  pouvait-on ainsi lire, ou "sablyè en grève" en référence à une grève des agents des sablières de Guadeloupe qui dure depuis près de 4 mois.

"Enfants en danger" ou "non à l’asphyxie" avaient de leur côté écrit des parents d’élèves opposés au port obligatoire du masque dès 6 ans, entré en vigueur lundi en Guadeloupe. Un collectif de parents a ainsi revendiqué plusieurs blocages et opérations escargots sur les routes de l’archipel depuis une semaine.

Les syndicats dénoncent les "licenciements" annoncés dans plusieurs entreprises du fait de la crise économique liée à l'épidémie du Covid-19, mais sont aussi revenus sur des problématiques plus anciennes.

"On est dans une situation extrêmement difficile aujourd'hui et cela à tous les niveaux :  travail, transport, eau, vie quotidienne chlordécone etc... ", a ainsi résumé Élie Domota, de l’UGTG.

Ce dernier, leader du grand mouvement de protestation qui avait eu lieu en 2009, paralysant l’archipel durant 44 jours, a évoqué dans les médias locaux "le mépris de patrons esclavagistes" et annoncé une "amplification" du mouvement.

Max Evariste, secrétaire général de l’Union Départementale FO-Force Ouvrière a souligné l’importance de la mobilisation "malgré le Covid". "On a le nombre c’est ça qui fait notre force", a-t-il observé , annonçant, une suite au mouvement, tout comme Teddy Tancons, secrétaire académique SNCL (syndicat national collège et lycées ) qui a évoqué les "postes qu’on supprime" et "nos lauréats qui sont obligés de partir". Donc "il y aura une suite", selon lui.

le Dimanche 7 Mars 2021 à 12:22 | Lu 131 fois





Nouveau commentaire :
Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à [email protected] D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus