Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Gérard Larcher prône "unité et dialogue" en Nouvelle-Calédonie



Nouméa, France | AFP | mardi 23/02/2016 - Le président du Sénat, Gérard Larcher, a prôné mardi devant les élus du Congrès de Nouvelle-Calédonie "l'unité et le dialogue" pour préparer l'avenir politique de l'archipel où se tiendra d'ici 2018 un référendum d'autodétermination.

"Le dialogue et la recherche des convergences constituent ce qui conduit la Calédonie depuis plus d'un quart de siècle. C'est en prolongeant cette dynamique que nous définirons l'avenir partagé", a-t-il déclaré devant l'assemblée où siègent 29 élus de la droite non-indépendantiste et 25 indépendantistes.

La visite de Gérard Larcher intervient alors qu'en vertu de l'accord de Nouméa (1998), qui organise la décolonisation progressive de l'archipel, un référendum sur son maintien ou pas au sein de la République française aura lieu au plus tard en 2018.

Des échanges sont en cours entre l'Etat et les partenaires locaux pour envisager les hypothèses institutionnelles à l'issue du vote, entre statu quo et indépendance totale.

"Quelles que soient les orientations choisies, les Calédoniens resteront forts s'ils sont unis dans leur diversité. Ils seront faibles s'ils se divisent", a également déclaré Gérard Larcher.

Il a par ailleurs recommandé "d'appréhender comme il convient la notion de souveraineté", estimant que ce serait "une erreur d'en avoir une conception trop juridique ou trop doctrinale".

"Il n'existe, dans notre monde d'aujourd'hui, que des souverainetés partagées. Des indépendances dans l'interdépendance", a affirmé le patron du Palais du Luxembourg, lors d'un discours approuvé par la classe politique locale.

Il a souligné que "l'avenir s'inscrira pour beaucoup dans les relations qui se nouent entre les différents mondes du Pacifique", citant les puissances asiatiques, l'Australie, la Nouvelle-Zélande et les pays insulaires d'Océanie.

Souhaitant que "l'Etat tienne toute la place qui est la sienne dans cette phase clé de l'histoire calédonienne", le président du Sénat a en revanche exclu que la Nouvelle-Calédonie puisse "redevenir un enjeu de politique nationale partisane".

Joignant le geste à la parole, l'élu Les Républicains a indiqué qu'il "ferait part à (son) retour des enseignements" de cette visite au Premier ministre Manuel Valls, qui sera à Nouméa du 10 au 13 mars prochains.

Gérard Larcher est en déplacement en Nouvelle-Calédonie jusqu'au 26 février. cw/dar

Rédigé par () le Mardi 23 Février 2016 à 06:23 | Lu 492 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus