Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Fifo 2017 : Stéphane Martin, le président du jury, aura "Carte blanche" lundi soir



Fin connaisseur de l'Océanie, Stéphane Martin œuvre dans l’univers culturel depuis 1989.
Fin connaisseur de l'Océanie, Stéphane Martin œuvre dans l’univers culturel depuis 1989.
PAPEETE, le 3 février 2017 - Le président du musée du quai Branly - Jacques Chirac, qui est aussi à la tête du jury de cette 14e édition du Festival international du film documentaire océanien (Fifo), sera à l'honneur lundi soir. Dans le cadre de sa "Carte blanche", cet énarque passionné de culture et de voyage invite le public à découvrir, gratuitement, trois métrages au Grand théâtre, de 18h30 à 22h30.


Pour la première fois, les membres du jury sont emmenés par Stéphane Martin, dont c'est la cinquième participation au Fifo. Président, depuis 1998, du musée du quai Branly - Jacques Chirac, dont la vocation est de "donner la pleine mesure de l’importance des Arts et Civilisations d’Afrique, d’Asie, d’Océanie et des Amériques", il est un fin connaisseur de l'Océanie. Venu spécialement au fenua en septembre dernier pour assister au vernissage de la grande exposition "Tiki" au Musée de Tahiti et des îles, il œuvre dans l’univers culturel depuis 1989 : du Centre Georges Pompidou au Grimaldi Forum de Monaco, en passant par le ministère de la Culture et de la Francophonie.

En 2011, il est notamment l’auteur de "Musée du quai Branly – là où dialoguent les cultures" qui retrace l’histoire de la création de ce lieu de rencontre et d’échange entre les cinq continents (Collection Découvertes Gallimard, n° 574, Série Culture et société). À l'occasion de la 14e édition du Fifo, il nous invite dans son univers à travers une sélection de trois films documentaires.

Stéphane Martin explique ses choix : "J’ai retenu "La voie de l’encre", de Pascal Bagot et Pamela Valente, consacré à Horitoshi Sensei, l’un des derniers grands maîtres du tatouage traditionnel japonais, l’irezumi ; "L’argent du charbon", de Wang Bing, qui suit les chauffeurs empruntant quotidiennement la route du charbon allant des mines du Shanxi au grand port de Tianjin, en Chine ; "Eux et moi" de Stéphane Breton, dans lequel le réalisateur, par ailleurs ethnologue, filme sa vie dans un village papou ; enfin, plusieurs documentaires de la belle collection "Usage du monde", coproduite par Les Films d’ici, Arte et le musée du quai Branly - Jacques Chirac. Par leur intelligence, leur sensibilité, leur beauté, ces œuvres nous font voir différemment le monde qui nous entoure. Il me tarde de les partager avec le public du Fifo."

. "La voie de l'encre"
70 min - Japon – 2011 - Version originale, sous-titrée en français
Réalisation : Pascal Bagot et Pamela Valente - Production : Lardux Film

Pascal, journaliste français, est fasciné par le travail du maître tatoueur japonais Horitoshi. Il décide de partir à Tokyo pour le rencontrer et se faire tatouer. Il nous plonge ainsi dans l’univers fascinant du tatouage traditionnel japonais. Face au monde moderne, quel est l’avenir de cette pratique ancestrale ?

Fifo 2017 : Stéphane Martin, le président du jury, aura "Carte blanche" lundi soir
. "L’argent du charbon"
53 min - Chine - 2008 - Version originale, sous-titrée en français
Réalisation : Wang Bing - Production : Serge Lalou

Embarquez à bord des camions de cent tonnes qui transportent le charbon des mines du Shanxi au grand port de Tianjin, en Chine du Nord. Suivez la vie incroyable de leurs chauffeurs, qui roulent des jours durant, parfois au péril de leur vie, pour une poignée de yuans.

. "Eux et moi"
62 min - Papouasie occidentale - 2001 - Version originale, sous-titrée en français
Réalisation : Stephane Breton - Production : Serge Lalou – Les films d’ici

Pendant des années, un ethnologue retourne régulièrement dans un petit village de Nouvelle-Guinée. Tourné en coulisses, du point de vue d’une caméra subjective, ce film raconte les relations ambiguës et les négociations d’épicier de l’ethnologue avec les gens de son village.

Infos pratiques

Lundi 6 février, de 18h30 à 22h30
Grand théâtre
Entrée gratuite sur invitation à retirer à la Maison de la culture

Facebook : FIFO Tahiti
Site : www.fifo-tahiti.com

Rédigé par Dominique Schmitt le Vendredi 3 Février 2017 à 15:44 | Lu 1187 fois

Tags : FIFO 2017





Dans la même rubrique :
< >

Lundi 24 Septembre 2018 - 19:17 Angélo Frébault exclu du Tahoera'a Huiraatira

Lundi 24 Septembre 2018 - 18:30 Un cas de tuberculose au lycée Gauguin

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués