Tahiti Infos

Fédération tahitienne de va’a : Deux ‘clans’ vont s’opposer pour l’élection du bureau fédéral.

Le 8 août prochain, la fédération polynésienne de va’a votera pour le renouvellement de son bureau fédéral. Deux listes vont s’opposer, les présidents de clubs devront donc trancher.


Doris Hart se présente pour un nouveau mandat de 4 ans
Doris Hart se présente pour un nouveau mandat de 4 ans
PIRAE, le 30 juillet 2015. On retrouve sur la tête de la première liste la présidente actuelle Doris Hart, qui est depuis peu devenue vice-présidente de la fédération internationale de va’a, en n°2 Charley Maitere l’artisan de la compétition historique ‘Te Aito’ ou encore en n°3 Karyl Maoni, mulitple champion du monde et ancienne gloire de Shell Va’a.
 
Figurent sur cette liste également Julien Mai (n°7), le maire de Makatea ou encore Patrick Viriamu (n°11) le champion du monde de para va’a originaire des Australes, pour ne citer qu’une partie des 13 personnes présentes sur la liste.

Sur la liste opposée, on retrouve en tête de liste Rodolphe Apuarii en n°1, président du grand club Mou'a Tamaiti No Papara, un club dont les jeunes sont mis en avant, il est également le conjoint d’Elise ‘Tutu’ Maamaatua la présidente du comité organisateur de Hawaiki Nui Va’a, en n°2 on a Alfred Mata, directeur de course sur la plupart des grosses courses de va’a ou encore en n°3 Victor Van Bastolaer, le président d’honneur du club Tohivea de Moorea.
 
Sur cette liste ‘dissidente’ figurent également Hiro Lemaire de Huahine, Tauhiti Nena de Hititoa, Gordon Barff du club Maona a Hine, Vetea Sanford le président du club Air Tahiti Nui. Rappelons que sur cette 2e liste, Tauhiti Nena est le président du comité olympique et que Gordon Barff était chef de mission de la délégation tahitienne aux derniers jeux du Pacifique.
 
L’ancien bureau, qui est en place depuis 4 ans, présentera un bilan qui sera vraisemblablement suivi des perspectives du bureau en place pour les prochaines 4 années. Après les remarques des membres de la fédération et notamment du ‘clan’ opposé, il sera procédé au vote du nouveau bureau.

L’ambiance qui règnerait actuellement à la fédération serait exécrable en raison de cette lutte pour le ‘pouvoir’ entre deux clans. Après le ‘putch’ qui avait évincé Charles Villierme de la présidence de la fédération internationale au profit de la Néozélandaise Lara Collins, avec Doris hart en tant que vice-présidente, c’est maintenant une autre tentative de ‘putsh’ qui est apparue, cette fois-ci face au bureau actuel de la fédération tahitienne de va’a.
 
Le vote pour le renouvellement ou le changement du bureau est par ailleurs une procédure normale de la vie d’une fédération, il intervient pour le va’a juste après les Jeux du Pacifique, tous les quatre ans. SB
 



Rédigé par SB le Jeudi 30 Juillet 2015 à 14:42 | Lu 2585 fois