Tahiti Infos

Faits divers : agressions, vols et conduite en état d'ivresse, la soirée de vendredi était mouvementée


PAPEETE, le 11/06/2016 - Les équipes de la DSP et de la police municipale ont eu une soirée mouvementée hier, vendredi. Plusieurs affaires se sont enchaînées, dont une tentative de vol, deux agressions à mains armées et une conduite en état d'ivresse. Devant les forces de l'ordre, les auteurs de ces différentes affaires ont reconnu les faits. Ils devront répondre de leurs actes devant la justice, pour certains d'entre eux.

Soirée plutôt agitée en ce début de week-end pour les agents de la direction de la sécurité publique (DSP) et de la police municipale de Papeete, avec quatre affaires au total dans la nuit de vendredi à samedi.

La première affaire met en cause deux individus majeurs qui ont été interpellés à 23h30 au niveau de la salle philanthropique. Les agents de la police municipale les ont surpris en train d'essayer de voler des affaires dans une voiture. "Il y avait une valise apparente", explique le commandant Tamatea Tuheiava, chef de l'unité de sécurité et de proximité à la DSP, et de poursuivre, "il est bon de rappeler qu'il ne faut rien laisser dans sa voiture, qui pourrait attirer les voleurs".

Les deux individus, déjà connus des services de police, ont ensuite été emmenés à la DSP pour y être entendus. Durant leur garde-à-vue, ils ont reconnu les faits. Ils seront convoqués devant la justice le 18 août prochain.

Un travesti agressé avec une réplique d'airsoft

Une heure plus tard, au niveau d'Hyper Brico, une agression a été signalée sur un travesti. "La victime s'est faite tirer dessus par trois individus dans un véhicule", précise le commandant Tamatea Tuheiava.

Les auteurs des faits ont utilisé une réplique d'airsoft, la patrouille de la brigade anti-criminalité (BAC) a réussi à interpeller les individus. Ils ont bien sûr reconnu les faits. "Un d'entre eux n'a rien à voir avec les faits. En revanche, les deux autres sont avec le procureur depuis 15h30."

Dans le véhicule, les forces de l'ordre ont saisi des produits de stupéfiants, "mais cela n'a rien à voir avec l'affaire. Le conducteur devrait juste avoir un rappel à l'ordre concernant ces produits".

La victime qui présente cependant des blessures légères a porté plainte.

À l'heure, où nous rédigions notre article, nous n'avions pas eu la décision du procureur.

Un SDF agressé avec une arme blanche

Et la soirée ne s'arrêtera pas là pour nos policiers, puisqu'un peu plus tard dans la soirée, une autre agression avec une arme blanche est signalée à hauteur de BB9.

Un individu majeur, connu des services de police pour affaire de stupéfiants, a agressé un SDF avec un katana, un sabre japonais. Il sera ensuite interpellé par les patrouilles de police au niveau de la cathédrale. Durant sa garde à vue, il reconnaitra les faits.

Selon le commandant Tamatea Tuheiava, une altercation a déjà eu lieu un peu plus tôt dans la soirée entre les deux hommes. "Le SDF a pris le dessus et l'auteur est rentré chez lui pour récupérer son katana. Il voulait impressionner la victime."

Même si sa vie n'est pas en danger, le SDF s'est retrouvé à l'hôpital avec deux blessures "à l'avant-bras, quand il a levé son bras pour se défendre et au cou".

Il a bien sûr porté plainte. Son agresseur est convoqué devant le tribunal le 18 août.


Et enfin, ce samedi matin, un conducteur en état d'ébriété s'est vu retirer son permis. "Il a été repéré parce qu'il avait commis plusieurs infractions au code de la route", confie le commandant Tamatea Tuheiava.

Avec 2,2 grammes d'alcool / litre de sang, le conducteur est convoqué dans les bureaux de la DSP, lundi matin.

le Samedi 11 Juin 2016 à 18:24 | Lu 6476 fois