Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Exposition : et virevoltent les danseuses de Myriam Stroken



PAPEETE, le 9 mars 2017 - L'artiste est de retour à la galerie des Tropiques où elle exposera une trentaine de peintures à l'huile, du 10 au 22 mars. Très colorées, les nouvelles œuvres de Myriam Stroken sont encore un hommage appuyé aux danseuses polynésiennes, dont l'élégance et la sensualité la fascinent.


Si Myriam Stroken met en lumière l'artisanat, les natures mortes ou les paysages polynésiens, c'est le thème de la danse qui revient inlassablement dans son travail. "C'est le sujet qui me convient le mieux et qui me plaît le plus", confie l'artiste, qui rêve depuis son enfance d'être ballerine. On comprend alors d'autant plus qu'elle aime se projeter au travers de ses vahine vivant pleinement leur passion du 'ori tahiti. Elle explique : "J'aime avant tout les corps et les mouvements, l'expression corporelle que ces femmes dégagent me fascine. D'ailleurs, je fais aussi parfois des nus. Ici, j'ai beaucoup travaillé sur la matière, notamment pour les costumes et les visages. J'avais envie de faire ressortir la joie, la gaieté des danseuses, que je m'évertue à mettre en scène, surtout lorsqu'elles racontent des légendes. Ma pratique du théâtre, il y a quelques années encore, m'influence probablement dans ma démarche."

La danse polynésienne est le thème de prédilection de l'artiste.
La danse polynésienne est le thème de prédilection de l'artiste.
Stroken réalise également des aquarelles, mais elle exposera cette fois uniquement des peintures à l'huile. Une trentaine de nouvelles œuvres de formats variés, pouvant atteindre 150 cm de hauteur, et qui sont le fruit de trois années de labeur. Elle rapporte : "C'est une technique longue, d'autant que le vernis est appliqué sur les tableaux six mois, voire un an après. J'utilise à la fois le pinceau, la brosse, le couteau et le doigt pour trouver l'atmosphère exacte que je souhaite rendre. Je construis une œuvre en fonction de ce que la danseuse m'inspire et de la place dont je dispose sur la toile. J'essaie d'apporter une touche moderne dans une approche de l'art traditionnel par un mélange d'abstrait et de figuratif."

"Créer des émotions chez l'autre, c'est l'essence de l'artiste"

Myriam Stroken aime mettre en scène ses personnages dans une recherche en perpétuel mouvement.
Myriam Stroken aime mettre en scène ses personnages dans une recherche en perpétuel mouvement.
Depuis sa première exposition au Vanuatu en 1984, Myriam Stroken a présenté ses réalisations dans de nombreux pays où elle a vécu, comme en Arabie Saoudite ou en Nouvelle-Calédonie. Après un premier séjour en Polynésie de 1994 à 2000, elle est revenue s'installer au fenua en 2005, d'abord à Raiatea, puis à Tahiti. Née à Lille d'un père hollandais, elle est inspirée par la peinture flamande et admire particulièrement Johannes Vermeer. Elle remarque : "Je me suis adaptée en arrivant ici en utilisant des couleurs chaudes, très vives, avec beaucoup d'ocres et de bruns, alors que j'affectionne plutôt les tons terre-obscur. Mes tableaux sont ainsi très colorés, suivant mes états d'âme."

Les tableaux très colorés sont un hymne à la vahine.
Les tableaux très colorés sont un hymne à la vahine.
L'artiste précise par ailleurs : "Je peins au feeling et, pour être totalement libre, j'évite de répondre à des commandes, hormis quelques portraits que je fais juste pour la fantaisie. C'est la même patte qu'on retrouve, mais chaque tableau est différent. J'apprends autre chose à chaque réalisation, c'est un pas en avant." Et de conclure : "Au-delà de la beauté des œuvres, ce qui compte avant tout pour moi, c'est de créer des émotions chez l'autre. C'est l'essence de l'artiste. Finalement, le sujet n'est qu'un prétexte pour sensibiliser les Polynésiens." Elle vous attend demain soir pour le vernissage, à partir de 18 heures.

Exposition : et virevoltent les danseuses de Myriam Stroken
Infos pratiques

Du 10 au 22 mars
Vernissage vendredi 10 mars, à partir de 18 heures
Galerie des Tropiques
Ouvert du mardi au vendredi, de 9 heures à midi et de 14 à 18 heures
Samedi de 9 heures à midi
Fermé tous les lundis
Contact : 40 41 05 00

Rédigé par Dominique Schmitt le Jeudi 9 Mars 2017 à 16:09 | Lu 1884 fois





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 14 Novembre 2018 - 15:58 Un manque de moyen pour la prévention du diabète

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués