Tahiti Infos

Européennes : une “opportunité” à saisir pour parler écologie


Le secrétaire général de Heiura-Les Verts, Jacky Bryant (à droite), accompagné d'un membre actif du parti, Tati Salmon (à gauche), appelle la population à soutenir les écologistes pour les européennes du 8 juin prochain. credit photo SD
Le secrétaire général de Heiura-Les Verts, Jacky Bryant (à droite), accompagné d'un membre actif du parti, Tati Salmon (à gauche), appelle la population à soutenir les écologistes pour les européennes du 8 juin prochain. credit photo SD
Tahiti, le 31 mai 2024 - Comme en 2019, Heiura-Les Verts n'a pas de candidat pour les élections européennes du 8 juin prochain. Mais Jacky Bryant appelle ses partisans à soutenir la liste de son partenaire national, Europe Écologie Les Verts. Il estime que chaque élection est une “opportunité” à saisir pour remettre l'écologie au premier plan. Localement, et après avoir appelé à voter pour le Tavini au second tour des territoriales, il se dit aujourd'hui “déçu” des dissonances entre l'exécutif et le législatif.  
 
S'il a bien conscience que les élections européennes sont loin de déplacer les foules, encore moins en Polynésie, le secrétaire général de Heiura-Les Verts, Jacky Bryant, persiste et signe. Comme en 2019 où il n'avait pas non plus de candidat polynésien sur la liste de son partenaire national (EELV), Jacky Bryant appelle à la mobilisation. Il demande à ses sympathisants de se déplacer aux urnes samedi prochain pour voter. Il estime en effet que chaque élection doit être un tremplin à saisir pour faire entendre la voix des écologistes.

Deux milliards pour les eaux usées de Arue et Pirae financés par l'Europe
 
“Certes, il y a toute la dimension que l'on sait au niveau des transferts financiers de l'Europe, de l'accompagnement du Pays”, rappelle d'abord Jacky Bryant qui, en tant qu'élu municipal de Arue, souligne que sa commune, ainsi que celle de Pirae, “viennent d'obtenir plus de deux milliards de francs de participation de l'Union européenne pour leur projet d'assainissement des eaux usées”. Mais surtout, poursuit-il, “nous estimons que toutes les élections sont l'opportunité de continuer à travailler sur les effets du changement climatique et de la transition énergétique, et la Polynésie n'est pas exclue”.
 
Jacky Bryant parie sur la jeunesse et souhaite qu'elle soit formée dans tous les domaines, comme dans celui de la construction pour “utiliser des matériaux de plus en plus propres”. Parmi les propositions d'Europe Écologie Les Verts (EELV) pour la Polynésie, Jacky Bryant en retient deux. C'est d'abord la “promotion et la protection des langues régionales”, et évidemment, la question du nucléaire. Pour le leader de Heiura-Les Verts, ce sujet “ne peut plus être uniquement débattu à l'échelon de la France” et doit aujourd'hui être saisi plus largement au niveau européen.
 
Un an de mandature : “On est dans la désillusion”
 
Et s'il y a un point commun entre Heiura-Les Verts et le Tavini huiraatira, c'est bien le sujet du nucléaire justement. Ce qui avait d'ailleurs conduit le parti de Jacky Bryant à appeler à voter pour le parti bleu lors du second tour des dernières élections territoriales. Un an après, “c'est la désillusion” pour Jacky Bryant qui se rappelle avoir connu à l'époque du Taui (entre 2004 et 2013) “tous les problèmes du monde”.
“Aujourd'hui, le Tavini a tout. Et ils ont le comportement de tout ce qu'on a dénoncé à l'époque. Est-ce qu'on a oublié l'histoire ? On est dans le calcul du pouvoir entre ce qui pourrait ressembler à un Tavini historique avec un Tony (Géros) à l'assemblée, et un Tavini renouvelé avec Moetai (Brotherson)”, regrette ainsi Jacky Bryant qui estime que “cela n'apportera absolument rien, ni au Tavini, ni à ceux qui aspirent à une alternance dont nous faisons partie”. Un peu plus d'un an après la victoire du Tavini aux dernières élections territoriales, le patron des Verts accuse le coup : “On est dans la désillusion” mais “on espère qu'ils vont se réveiller”, conclut-il. 
 

Rédigé par Stéphanie Delorme le Vendredi 31 Mai 2024 à 17:01 | Lu 1620 fois