Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Enseignement dans le Pacifique : des passerelles entre Canberra, Paris et Nouméa



NOUMÉA, dimanche 6 septembre 2015 (Flash d’Océanie) – De nouvelles passerelles ont été tendues entre les systèmes français et australien dans le Pacifique, en particulier dans les sujets de littérature, d’histoire et de géographie.

Ces nouvelles dispositions qui concernent la création de modules « Australie » au sein des programmes préparant au Baccalauréat ont fait l’objet de la signature d’un accord de principe signé à l’issue de la visite en Nouvelle-Calédonie, jeudi 3 septembre 2015, du ministre fédéral australien de l’éducation et de la formation, Christopher Pyne.

Ce document a été signé, côté français, par le Haut-commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie, Vincent Bouvier, et par le Président du gouvernement autonome de cette collectivité française du Pacifique, Philippe Germain, a précisé le ministre dans un communiqué.
Ce document, selon le ministre australien, représente « une étape significative vers une reconnaissance plus large de l’histoire et de la culture australiennes dans le domaine de l’enseignement international », a estimé M. Pyne, qui rappelle que des modèles similaires ont aussi fait l’objet d’accords entre la France et des pays comme les États-Unis ou le Royaume-Uni.

« Une fois ce programme établi, les sections australiennes feront l’objet d’essais dans un certain nombre d’établissements secondaires de Nouvelle-Calédonie. Il sera demandé aux étudiants d’investir environ six heures par semaine à la littérature australienne et quatre heures à l’histoire-géographie australienne », a-t-il précisé.
À l’issue de ces essais, en cas de succès, des écoles secondaires en France (métropolitaine) pourront incorporer des sections internationales australiennes dans leur programme du Baccalauréat », a-t-il ajouté.
« La Nouvelle-Calédonie, collectivité française engagée dans un processus d’intégration régionale, est un point fort de l’interface océanienne et un pôle de la francophonie », rappelle pour sa part le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie qui évoque une « dynamique de coopération avec les États de la région, au premier rang desquels l’Australie ».

Les premières sections de ce genre devraient ouvrir à la rentrée 2016 (février), en classe de sixième aux collèges Georges Baudoux et Dumbéa sur mer, et de seconde au lycée Lapérouse.
« Le dispositif doit monter en puissance chaque année afin d’aboutir à la présentation de l’option internationale au baccalauréat », précisent les mêmes sources.

Dans un contexte régional, M. Pyne a aussi, en cours de semaine dernière, effectué une étape à Suva (Fidji), où il a confirmé une aide d’une cinquantaine de millions de dollars (australiens) pour la période 2014-2017au bénéfice de l’Université du Pacifique Sud (USP), pôle régional de l’enseignement supérieur anglophone, fondé en 1968.

pad

Rédigé par () le Lundi 7 Septembre 2015 à 05:43 | Lu 489 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus