Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


En Nouvelle-Calédonie, les risques environnementaux de l'usine de Vale inquiètent



Nouméa, France | AFP | mardi 01/12/2020 - A quelques jours de l'échéance, les opposants à la possible vente de l'usine de nickel du brésilien Vale en Nouvelle-Calédonie s'inquiètent des risques environnementaux posés par le site industriel et réclament une expertise internationale.

"Nous réitérons notre priorité absolue de diligenter une mission d'experts internationaux pour évaluer de façon précise, avant le départ de Vale, le montant des garanties environnementales, largement sous-estimées", ont déclaré dans un communiqué les membres du collectif "Usine du sud: usine pays" et l'ICAN (Instance coutumière de négociations autochtones), soutenus par les indépendantistes du FLNKS.

Ils devaient officiellement formuler cette requête mardi, à l'occasion d'une table ronde organisée en visioconférence avec Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer, et les principaux dirigeants calédoniens ainsi que des responsables de Vale-NC.

Désireux de quitter le Caillou où il a perdu plusieurs milliards de dollars, le géant brésilien Vale doit annoncer vendredi s'il vend ou pas son usine métallurgique de nickel, adossé au richissime gisement de Goro (sud), à un consortium calédonien et international, incluant Trafigura, trader en matières premières basé en Suisse.

Partisans d'une offre concurrente avec Korea Zinc, qui a été écartée par Vale, les indépendantistes, les chefferies kanak, le Sénat coutumier mais aussi des syndicats et des associations écologistes sont vigoureusement opposés à cette opération et mettent en avant les risques environnementaux du complexe.

L'étanchéité et la stabilité d'un bassin contenant environ 30 millions de mètres cubes de résidus miniers humides, issus de l'usine qui utilise un procédé de lixiviation (méthode d'extraction par lavage et percolation, ndlr) à l'acide sulfurique, alimentent notamment leurs inquiétudes. Une tonne de minerai traité génère 1,2 tonne de résidus.

Les opposants rappellent qu'en janvier 2019, la rupture d'un barrage sur une mine de fer de Vale à Brumadinho au Brésil a fait 270 morts et disparus et provoqué un désastre écologique. Ils redoutent qu'un tel scénario catastrophe puisse se produire dans cette zone du Grand sud calédonien, à la biodiversité exceptionnelle.

"Quand le barrage sera plein fin 2023, il y aura 45 millions de mètres cubes de boues stockées, c'est deux fois plus qu'à Brumadinho", a déclaré à l'AFP Maryline Sakilia, élue indépendantiste (UC-FLNKS) du Congrès et de la province Sud.

Eaux souterraines impactées

Le contrôle technique du site a été confié par la province Sud à la direction des mines (Dimenc), avec l'appui du Bureau d'études techniques et de contrôle des grands barrages (BETCGB).

"Cela fait des semaines que je demande le dernier rapport en date sur l'état de l'ouvrage mais on ne me l'a toujours pas donné", proteste Mme Sakilia, alors que le FLNKS s'interroge sur "les raisons du départ précipité de Vale".

La semaine dernière, le journal local Demain a révélé une analyse de la Dimenc, datant de novembre 2017, qui demandait des réponses sur "le risque de destructuration des éléments de fondation" du barrage.

L'étanchéité de la membrane géotechnique, qui tapisse le fond du barrage, est également en question.

"Les eaux souterraines sous influence de l’aire de stockage des résidus de Vale-NC sont fortement impactées, avec des concentrations élevées en nombreux minéraux et métaux comme le nickel, le chrome ou le manganèse", avait conclu l'Observatoire de l'environnement (Oeil), dans son bilan annuel de 2018.

Assurant qu'il "n'a rien à cacher", Antonin Beurrier, président de Vale-NC, réfute catégoriquement les soupçons sur la sûreté du site industriel et rappelle qu'il est soumis à "des contrôles et des mesures réguliers sous la surveillance des autorités techniques et administratives de Nouvelle-Calédonie".

Il souligne en outre que Vale laisse 500 millions de dollars au repreneur pour construire une installation de stockage des résidus à sec, innovante et sécurisante, qui prendra la suite du barrage actuel.

L'offre de reprise en partenariat avec Trafigura inclut par ailleurs un doublement des garanties environnementales (134 millions d'euros) et la souscription d'une assurance privée pour les risques industriels à hauteur de 335 millions d'euros, a aussi insisté M. Beurrier.

le Mardi 1 Décembre 2020 à 05:14 | Lu 649 fois





Nouveau commentaire :
Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à [email protected] D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus