Tahiti Infos

Dix champions sacrés à Fautaua


Raja Benoit, blessé, n'a pu  contenir les assauts de Teahi Mahaga
Raja Benoit, blessé, n'a pu contenir les assauts de Teahi Mahaga
La Fédération polynésienne de boxe thaïlandaise et disciplines associées a organisé samedi soir à Fautaua le championnat de Polynésie de boxe thaïlandaise, l’événement « Aito Nui 2019 ».

Ce sont 14 combats qui se sont enchaînés sur le ring de Fataua, samedi. Dix boxeurs ont remporté le titre de champion de Polynésie 2019 dans les différentes catégories disputées. En light contact, c’est Nike Teehu qui a remporté son combat ; en novice 60-63 kg, c’est Billy Teturoa ; en novice 71-75 kg, c’est Tehau Tauraatua ; Maui Teiva a remporté son combat dans la catégorie 75-81 kg ; en 60-63 kg, c’est Tautua Dauphin qui l’a emporté ; en 81-86 kg, c’est Gabriel Dauphin ; en 86-91, c’est Teahi Mahaga ; en +91 kg, Enoha Tauraatua a gagné son combat et chez les femmes, en 70-75 kg, c’est Raruna jacquot qui a été sacrée championne de Polynésie.
 
À noter, le beau combat de Teahi Mahaga contre Raja Benoit, dans la catégorie 71-75 kg, qui s’est soldé par la victoire aux points de Teahi Mahaga. Ce dernier a dominé les premiers rounds face à un Benoit Raja expérimenté, mais blessé au nez. Raja a bien failli surprendre son adversaire en le touchant dans le dernier round, mais son retard de points était trop important et c’est finalement Teahi Mahaga qui s’est imposé. Lors des demi-finales, Teahi Mahaga avait pu se défaire de Uriel Albamonte, un combattant expérimenté. SB
 

« C’était un challenge »

Teahi Mahaga, champion en - 75 kg :

Ton analyse du combat ?
« Mon adversaire s’était blessé au nez pendant sa demi-finale, donc ma stratégie principale était de viser son nez pour faire remonter sa garde et pouvoir attaquer en bas. Cela fait six mois que je me prépare, trois mois en intensif, je vois que cela a payé, je suis content. C’est un champion qui était en face. Il ne fallait pas le prendre à la légère. Il a un bon palmarès, ce qui m’a un peu déstabilisé, mais j’ai réussi à me motiver pour gagner. C’est une surprise, je suis trop content. »
 
Il t’a touché au dernier round ?
« Oui, comme je savais que j’avais gagné les trois premiers, je me suis dit que j’allais juste temporiser, sans me faire mettre KO bien sûr ! Je suis satisfait, car c’était un challenge. En demi, je suis tombé contre Uriel qui est connu dans le monde du MMA, du jiu jitsu, de la lutte. Du coup, en demi, je n’étais pas trop en confiance non plus, mais j’ai réussi à gérer. Alors gagner contre des champions, ce n’est que du plus. Je vais bien dormir ce soir ! »

« Pour moi, la ceinture revient à mon adversaire »

Gabriel Dauphin, à gauche, "ne pensait pas gagner"
Gabriel Dauphin, à gauche, "ne pensait pas gagner"
Parole à Gabriel Dauphin, champion en 81-86 kg :

C’était ta première participation au « Aito Nui »?
« Oui, c’est une grande satisfaction. Ce n’est pas donné à tout le monde de pouvoir participer, surtout que c’était une première pour moi. C’est toujours difficile de monter sur le ring, surtout quand on connaît son adversaire qui est du même club que moi, le Team Arupa. On s’est tous les deux donnés à fond dans notre préparation. »
 
Ton analyse du combat ?
« Je ne pensais pas gagner. Sur les premiers rounds, je me voyais plutôt perdant. Après, je suis un peu revenu sur les derniers rounds, c’est ce qui a compliqué la tâche du jury, mais pour moi, la ceinture revient à mon adversaire qui, à mon avis, menait largement aux points. Le jury en a décidé autrement, on verra ça plus tard. En tous cas j’ai essayé de tenir jusqu’au bout. »

Rédigé par SB le Lundi 2 Décembre 2019 à 17:29 | Lu 68639 fois