Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Deux morts dans les incendies en Californie, les pompiers épuisés



Los Angeles, Etats-Unis | AFP | mercredi 16/09/2015 - Deux nouvelles personnes ont péri dans les incendies monstres en Californie, portant à trois le nombre de civils tués par ces feux mobilisant des milliers de pompiers qui plaçaient mercredi leurs espoirs dans l'annonce de températures plus fraîches et de précipitations.

Les deux victimes ont été retrouvées à leur domicile sur les contreforts de la Sierra Nevada après avoir été incapables d'évacuer la zone, a rapporté à l'AFP un responsable de la police judiciaire du comté de Calaveras, Keith Rosa.

L'une des deux victimes est un homme âgé de 67 ans, a-t-il précisé.

Le corps d'une femme âgée et handicapée avait été découvert plus tôt dans la semaine. Les secours poursuivent les recherches dans les zones dévastées par deux incendies ravageurs, dénommés Valley et Butte.

Le "Valley Fire" a été qualifié d'"incendie le plus destructeur de l'année" par Daniel Berlant, le porte-parole de l'organisme de prévention des feux en Californie (Calfire).

Il a déjà ravagé à lui seul plus de 28.400 hectares, soit près de trois fois la superficie de Paris, a détruit 585 maisons et forcé l'évacuation de 13.000 personnes. Ce feu n'était contenu qu'à 35% mercredi soir.

Le "Butte Fire", qui a détruit 29.000 hectares, était lui contenu à 47%.

Des précipitations promettaient d'offrir un court répit aux 8.000 pompiers mobilisés sur ces deux incendies qui ravagent le nord de la Californie, frappée par une sécheresse record.

"Les températures plus fraîches et la pluie prévues devraient aider les pompiers aujourd'hui", a dit mercredi Mike Smith, chef d'une brigade de pompiers de Calfire.

"Nous essayons de progresser le plus possible aujourd'hui car le temps va changer demain. Les températures devraient remonter, avec du vent, ce qui va changer la donne" et devrait compliquer la tâche des pompiers, a-t-il ajouté.

Dix feux au total dévorent la Californie et d'autres Etats de l'ouest des Etats-Unis, comme l'Oregon ou l'Etat de Washington, sont également touchés par les incendies.

Le président Barack Obama a contacté par téléphone le gouverneur de Californie Jerry Brown mercredi. Il a exprimé sa "reconnaissance aux courageux pompiers, autorités locales et responsables des services d'urgences", selon un message transmis par la Maison Blanche.

Les pompiers californiens épuisés par les incendies monstres

Les milliers de pompiers mobilisés contre les incendies ravageant la Californie depuis plusieurs semaines sont épuisés par la lutte contre les flammes, ont témoigné mercredi des responsables.

"La nuit a été très intense pour nos pompiers (...) en particulier sur les incendies de Valley et Butte", a déclaré Daniel Berlant, le porte-parole de l'organisme de prévention des feux en Californie (Calfire).

Il faisait référence aux deux plus gros incendies qui dévastent le vaste Etat et ont brûlé un total de 57.340 hectares ou 573 km2, soit plus de cinq fois la taille de Paris.

"Nous avons eu beaucoup de grands incendies cette année, avec peu de répit entre eux", témoigne Barry Biermann, commandant d'intervention de CalFire. "Nos pompiers sont très fatigués", confie-t-il à l'AFP.

Au total, dix incendies mobilisent quelque 14.000 pompiers à travers la Californie, en proie à une sécheresse record, selon Daniel Berlant.

Le Valley Fire, qu'il qualifie d'"incendie le plus destructeur de l'année", rassemble à lui seul plus de 2.790 pompiers.

"Nous nous trouvons toujours dans une situation très dangereuse", explique Mike Smith, chef d'une brigade de pompiers. Plusieurs zones d'intervention se trouvent en effet sur des terrains montagneux et escarpés.

Arrivé en renfort sur le Valley Fire, "nous avons passé presque 50 heures sans dormir ici", raconte Ron Earls, un pompier, près des ruines encore fumantes de maisons dévorées par les flammes à Middletown, à quelque 150 kilomètres au nord de San Francisco.

"Une fois sur place, l'adrénaline monte et on ne sent pas la fatigue. C'est quand ça s'arrête qu'on se sent épuisés", poursuit-il.

Avant le Valley Fire, Ron Earls avait passé 41 jours à combattre un autre incendie. Entre les deux, il n'a eu que trois jours de repos.

"C'est épuisant de travailler dans ces conditions et de se déplacer d'incendie en incendie", renchérit Mike Smith.

"Il y a une différence entre être fatigué et être épuisé, nous essayons d'en tenir compte pour attribuer les missions", poursuit-il.

Outre les défis physiques, les pompiers font face au désarroi de ceux qui ont perdu leurs biens, leurs animaux... Ils craignent aussi pour leurs propres familles, qui doivent parfois elles-mêmes faire face aux flammes.

Selon le syndicat des pompiers californiens, au moins huit d'entre eux ont perdu leur maison dans des incendies alors qu'ils étaient déployés sur d'autres secteurs.

Paul Duncan, 46 ans, est l'un d'entre eux. Il était parti en renfort vers la ville de Cobb, à 160 kilomètres au nord de San Francisco, lorsque sa femme et ses filles ont fui la maison familiale engloutie par les flammes.

"Je serais parti à Cobb même si j'avais su ce qu'il arriverait à ma propre maison", assure le pompier.

gc/faa/elc

Rédigé par () le Mercredi 16 Septembre 2015 à 18:34 | Lu 366 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus