Tahiti Infos

Des jeunes de Moorea formés à la conscience écolo


Moorea, le 27 janvier 2022 - L’association Te mana o te moana a mis en place une formation portant sur le développement durable, la biodiversité marine ainsi que sur le recyclage des déchets en faveur de jeunes de plusieurs associations de Moorea. L’idée est que les bénéficiaires puissent transmettre ces connaissances aux enfants de l’île à travers des activités ludiques.

L’association Te mana o te moana a organisé mardi et mercredi une formation gratuite intitulée “Faapiraa - apprenons à utiliser”, en faveur d’une vingtaine de jeunes de Moorea sur le site de l’association à Haapiti. Mardi matin, les stagiaires ont abordé la notion de développement durable ainsi que l’impact des modes de consommation sur l’environnement et la biodiversité. Dans l’après-midi, ce sont les connaissances sur la biodiversité marine ainsi que les gestes éco-responsables du quotidien pour réduire son empreinte environnementale qui étaient au programme. Des ateliers pratiques portant sur les pistes et les activités autour du recyclage ont ensuite été mis en place mercredi sous le fare pōte'e de l’association Te mana o te moana.

“Les gestes qu'on peut changer au quotidien”

Le but de l’association est de transmettre toutes ces connaissances à ces jeunes qui, pour la majorité, sont des acteurs dans les associations, pour qu’ils puissent à leur tour les transmettre aux enfants à travers des activités ludiques. “Lors de la présentation du concept de développement durable, on a vu comment on peut calculer notre empreinte écologique, quels sont les gestes qu’on peut changer au quotidien et comment on est impacté en Polynésie par la pollution mondiale. On a également cherché à comprendre les objectifs des pays mondiaux pour voir comment chacun peut changer sa manière de faire, pour essayer d’avoir le moins d’impact environnemental possible” explique Vie Stabile, la directrice de l’éducation pédagogique de l’association Te mana o te moana. Elle ajoute qu’il s’agissait aussi de “comprendre ce que c’est que la biodiversité marine polynésienne : les récifs, les poissons, les tortues, les espèces, etc. On a essayé de comprendre le lien entre chaque individu dans leur milieu. Comme nous sur terre, on a tous besoin des autres. C’est la même chose pour la mer.”

Réduire et réutiliser nos déchets

Lors des ateliers pratiques sur le recyclage, la société Mooz Réparette est intervenue pour montrer “comment on peut donner une deuxième vie aux déchets”. Celle-ci a par exemple exposé un séchoir à nourriture fabriqué à partir d’un vieux four ou encore une lampe faite à partir d’un ventilateur. Les stagiaires ont par la suite créé eux-mêmes des petites éoliennes à partir de bouteilles en plastique. “On se rend compte que l’acheminement des poubelles est compliqué, qu’on a énormément de déchets et que souvent, on ne sait pas quoi en faire. Plutôt que ça finisse à la poubelle, l’idée était de voir comment on va pouvoir, du fait qu’on habite sur des îles, réduire et réutiliser nos déchets. Le but est de consommer moins”, précise Vie Stabile. Nul doute que ces connaissances acquises permettront à ces jeunes stagiaires présents, animateurs auprès d’enfants pour la plupart, d’aborder les prochaines activités périscolaires et de vacances avec plus de compétences et de conscience écolo dans leur bagage.


Rédigé par Toatane Rurua le Jeudi 27 Janvier 2022 à 16:12 | Lu 872 fois