Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Des candidats indépendants dominent les législatives aux îles Salomon



Honiara, Îles Salomon | AFP | mardi 25/11/2014 - Les députés tout juste élus des îles Salomon ont entamé mardi des négociations pour tenter de former un gouvernement de coalition après des élections législatives qui se sont soldées par une large victoire des candidats indépendants.

Selon les résultats définitifs du scrutin du 19 novembre publiés par la commission électorale de ce chapelet d'îles du Pacifique situé à 2.000 kilomètres au nord-est de l'Australie, des candidats indépendants ont remporté 32 sièges sur 50.

Il s'agissait des premières législatives organisées dans les îles Salomon depuis le retrait d'une force d'interposition déployée en 2003 pour endiguer des violences communautaires qui avaient mis l'archipel à feu et à sang.

Le parti qui a réalisé le meilleur score à ce scrutin, l'Alliance démocratique, n'a remporté que sept sièges.

Le Premier ministre sortant, Gordon Darcy Lilo, aux affaires depuis novembre 2011, a quant lui perdu son fauteuil de député.

"C'est une élection, elle appartient à tout le monde. J'accepte le résultat", a déclaré M. Lilo. "C'est la décision du peuple alors je dois la respecter".

Le scrutin, considéré comme un test de stabilité, avait mobilisé d'importantes forces de police, des observateurs du Commonwealth et de la Ramsi, la force d'interposition régionale qui a mis fin en 2013 à ses opérations militaires mais qui maintient des conseillers politiques et judiciaires.

La capitale Honiara, théâtre d'émeutes lors des précédentes élections de 2006, avait interdit la consommation d'alcool pendant le vote.

En dépit de quelques incendies et quelques bagarres de rue, le vote s'est bien déroulé, a commenté le chef de la police Frank Prendergast.

Il espéré que le calme continue de régner pendant la phase de négociations en vue de former le nouveau gouvernement. "Nous sommes sûrs que nous serons en mesure de maintenir la sécurité pendant cette période", a-t-il déclaré.

Lorsque la Ramsi fut formée et déployée en 2003, le gouvernement était aux prises avec des violences entre communautés, des chefs de guerre et une police corrompue qui n'avait quasiment aucune autorité hors de Honiara.

Plus de 200 personnes avaient été tuées et des dizaines de milliers d'autres laissées sans-abri dans les violences provoquées par des bandes armées venant d'îles voisines.

Rédigé par () le Mardi 25 Novembre 2014 à 06:33 | Lu 264 fois





Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués