Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Des barrières intelligentes pour garder les troupeaux



Paris, France | AFP | mardi 24/02/2015 - Une barrière invisible qui empêche les troupeaux de divaguer en leur envoyant un signal sonore quand ils s'approchent et une autre qui s'abaisse spontanément au passage des véhicules agricoles: l'innovation sert aussi à ménager la peine des éleveurs.

Parce que son père, agriculteur, a toujours été obligé de descendre de son tracteur ou de son camion pour ouvrir puis refermer la clôture, Emmanuel Magnier a mis au point une barrière souple sur laquelle on peut rouler sans dommage et qui se redresse spontanément pour garder les vaches.

Cette invention a valu à son auteur de 24 ans le 1er prix du concours Agreen'Start-up organisé par les chambres d'agriculture et l'association la "Start-Up est dans le pré", doté de 3.000 euros par le Crédit agricole.

Pendant deux jours au Salon de l'agriculture, 12 finalistes ont défendu leurs projets avec l'aide de référents professionnels, issus de l'agriculture ou de l'informatique.

La trouvaille d'Emmanuel Magnier, qui teste déjà sa barrière dans sa région, en Pays de Loire, a devancé le projet Agri'connection, une plateforme d'entraide pour l'achat et l'échange de matériel agricole entre professionnels, soumis par l'école des chambres d'agriculture.

Termatières, un projet de valorisation des déchets viticoles permettant de fabriquer des porte-bouteilles a remporté le 3e prix; enfin le jury a décerné son coup de coeur à Trans Farmers, un système de compost pour pot de fleurs en appartement.

A Toulouse, Laurent Augier finalise un projet de clôture high-tech pilotée par GPS. L'idée, développée par le pôle de compétitivité Agri Sud-Ouest Innovation, cible surtout les troupeaux en montagne, là où le terrain rend particulièrement difficile l'installation de clôtures physiques.

Sur sa tablette ou son ordinateur, l'éleveur contrôle la position de chaque animal équipé d'un collier à puce. Si l'un s'approche de la délimitation du terrain, relevée par GPS, il reçoit un signal sonore qui le prévient de rebrousser chemin. Si le terrain est trop escarpé, un bornage avec des relais permettra de mailler la parcelle.

"Il faut encore développer l'apprentissage chez les animaux jeunes. Adultes, on a essayé mais ils n'apprennent plus", convient Laurent Augier. Eduquer l'animal leader selon lui suffit à garder le troupeau, que l'éleveur pourra localiser en permanence.

Le jeune homme estime que cette barrière invisible pourra être commercialisée d'ici 5 ans.

Rédigé par () le Mardi 24 Février 2015 à 05:39 | Lu 190 fois





Dans la même rubrique :
< >

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies