Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



De nouvelles caméras de surveillance pour Suva



SUVA, jeudi 9 avril 2015 (Flash d’Océanie) – De nouvelles caméras de vidéo surveillance sont en cours d’installation dans la capitale fidjienne Suva, avec toujours comme objectif affiché de dissuader les activités criminelles ou de vandalisme.
Cette installation, fruit d’une collaboration entre la municipalité de la capitale et la police, prévoit de privilégier les zones dites « sensibles », en centre-ville, mais aussi sur des lieux où ont régulièrement lieu des affrontements et échauffourées entre élèves de collèges rivaux.
« Cela nous permettra d’avoir un petit aperçu de ce qui se passe à Suva, en temps réel », a précisé le chef de la police, le Sud-africain Bernardus Groenewald.

« Les gens doivent donc être conscients que dorénavant, en certains points, leurs actes seront surveillés. Ils doivent aussi savoir que dans le cadre d’un procès, ces enregistrements pourront être utilisés comme pièces à conviction devant la justice », a-t-il confié en début de semaine au quotidien Fiji Sun, qui titre « Attention, on vous regarde ! »).
Plusieurs sites, dont celui du parc-promenade du front de mer, sont dotés de matériel similaire depuis quelques mois.

Dès août 2013, Chandu Umaria, ancien maire et administrateur spécial de la capitale fidjienne Suva, annonçait l’installation dans sa municipalité d’une petite centaine de nouvelles caméras de surveillance, dans le but affiché de faire de la capitale une ville « 100 pour 100 sûre ».
Cette annonce est intervenue à l’occasion de la signature d’un accord entre la municipalité de Suva et les forces de police, dans le cadre d’un projet impliquant aussi les partenaires socio-économiques.
Coût de l’opération : 50.000 dollars locaux (un peu moins de 20.000 euros).
« Nous avons déjà identifié 98 emplacements dans la ville où nous souhaitons placer des caméras, dans le centre-ville, aux alentours du marché, sur le front de mer, là où déjà il y a beaucoup de vandalisme (…) La police a des ressources, mas elles sont limitées et il est donc du devoir de chacun d’entre nous, individuellement, d’aider les forces de l’ordre », avait-il alors expliqué lors d’une conférence de presse.
Chandu Umaria s’est fixé pour objectif de faire de Suva « la ville la meilleure et la plus sûre du Pacifique ».
Début juin 2013, à Lautoka (ville proche de Nadi), le conseil municipal a aussi signé un accord de partenariat avec la police locale, avec à la clé l’installation de caméras de surveillance.
« Il ne s’agit ni d’espionner les gens ni d’envahir leur vie privée, il s’agit de faire en sorte que les citoyens puissent se déplacer en toute sécurité, en particulier les femmes et les enfants (…) Ces caméras, c’est un investissement dans la sécurité de nos concitoyens, des touristes et des entreprises », avait insisté le Général de brigade Ioane Naivalurua, qui dirigeait alors la police nationale.
Pour Lautoka, l’expérience concernera, dans un premier temps, cinq caméras qui seront placées au marché, dans la rue principale, à la station d’autobus et sur le front de mer.
Les images seront centralisées au commissariat central de police et conserveront jusqu’à six mois d’images enregistrées en archives.

pad

Rédigé par () le Jeudi 9 Avril 2015 à 05:22 | Lu 264 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus