Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Dans le Pacifique, Maysak est en train de devenir un super-cyclone



Hagatna, Etats-Unis | | mardi 31/03/2015 - Le cyclone Maysak est en train de monter en puissance alors qu'il traverse le Pacifique central après avoir balayé les Etats Fédérés de Micronésie où des informations non confirmées font état de plusieurs victimes, a annoncé mardi le bureau de la météo de Guam.

Chuuk, l'un des quatre états des Etats Fédérés de Micronésie (EFM), a été frappé directement dimanche par Maysak, qui poursuit maintenant sa route vers l'état de Yap (EFM) puis potentiellement les Philippines.

"Chuuk a été dévasté", a indiqué Kembo Mida, avocat, dans un courrier électronique adressé à la Fondation de secours Ayuda, qui est basé à Guam, à environ 1.000 km au nord-ouest dans le Pacifique central. "Les maisons ont été soufflées et les arbres arrachés. C'était dangereux et très effrayant. Un bateau a également coulé", a-t-il écrit.

Selon les services météo de Guam, le cyclone a engendré des vents de 230 km/h. Il devrait s'intensifier au cours des prochaines 24 heures et "pourrait devenir cet après-midi un super-cyclone".

Le directeur du Bureau national de gestion des catastrophes naturelles des Etats Fédérés de Micronésie, Andrew Yatilman, a déclaré à Radio New Zealand que Maysak avait touché de plein fouet la région la plus peuplée de Chuuk, où vivent près de 50.000 personnes.

"La plupart des gens vont bien, mais nous avons l'impression qu'il pourrait y avoir quelques décès, entre quatre et cinq d'après ce qu'on sait jusqu'à présent", a-t-il déclaré, précisant que des centres d'hébergement avaient été mis en place pour les habitants ayant perdu leur maison.

En 2002, le cyclone Chataan avait provoqué des glissements de terrain, qui avait tué 47 personnes dans la pire catastrophes naturelle jamais enregistrée à Chuuk.

Maysak s'est formé deux semaines après le puissant cyclone Pam qui a dévasté le 13 mars le Vanuatu, archipel du Pacifique sud, où 11 morts ont été officiellement recensés.

POHNPEI, mardi 31 mars 2015 (Flash d’Océanie) – Après le passage dévastateur du cyclone Pam sur Vanuatu, le 13 mars dernier, un autre puissant phénomène, baptisé Maysak, suscite les plus vives inquiétudes en Micronésie, plus au Nord du Pacifique.

Selon les prévisionnistes, ce cyclone tropical, classé lundi en catégorie 3 (sur l’échelle de Saffir-Simpson, qui comporte cinq gradations), possède le potentiel de se développer pour devenir très puissant avec des effets dévastateurs comparables à ceux de Pam, qui a ravagé les îles du centre et du Sud de Vanuatu, mi-mars.
Au cours des 24 heures à venir, Maysak pourrait en effet gagner, en son centre, des vents d’une vitesse constante de plus de 270 kilomètres heure, avec des rafales à 340 kilomètres heure, a estimé un prévisionniste basé à Fidji, Neville Koop, qui gère le blog Na Draki.
Lundi soir, heure locale, ce système se trouvait non loin des îles Faraulep, dans les États Fédérés de Micronésie, menaçant aussi directement les îles Fai (300 personnes) et Ulithi (800 personnes).

Un de ces quatre groupes d’îles, Chuuk, aurait d’ores et déjà été sévèrement touché le 29 mars 2015.
De nombreuses maisons et bâtiments ont été détruits, de nombreux toits et arbres ont été arrachés et un bateau a été coulé, rapporte le quotidien Marianas Variety des îles Marianne du Nord voisines.
Les cultures vivrières ont-elles aussi cruellement souffert, selon les premiers constats.
« C’est la partie la plus peuplée de Chuuk qui a été directement frappée par l’œil du cyclone », a déclaré Andrew Yatilman, directeur de l’office national de gestion des urgences.
Selon lui, « quatre ou cinq » personnes auraient trouvé la mort à la suite du passage de ce super typhon.
Les vents au centre de Maysak dépassaient déjà les 180 kilomètres heure.
Les premiers secours pour Chuuk, sous la forme d’expéditions par bateaux de denrées de première nécessité et d’équipes médicales, ont commencé à être envoyés sur cette île depuis Pohnpei (île capitale), a indiqué le Président micronésien Manny Mori.
« Les gens auront sûrement besoin d’eau potable, de denrées alimentaires, de beaucoup de choses… Et comme nous l’avons déjà fait par le passé, nous envisageons actuellement de nous tourner vers la communauté international pour demander de l’aide », a poursuivi le Président.

Selon sa trajectoire actuelle Nord-ouest, avant que de se lancer dans une traversée de la mer des Philippines, pour y menacer potentiellement ce pays, Maysak, qui de déplace actuellement à une vitesse estimée à dix kilomètres heure, devrait aussi provoquer des effets dévastateurs sur l’île de Yap, l’un des quatre États fédérés de la Micronésie.
Sur Yap, les autorités ont d’ores et déjà mis les populations en alerte maximale, en leur conseillant, entre autres, de stocker des denrées non périssables et des réserves d’eau potable.


Lors de son passage à Vanuatu, entre le 13 et le 15 mars 2015, le cyclone Pam a provoqué d’énorme dégâts matériels aux infrastructures et aux maisons d’habitation, ainsi qu’une situation d’urgence sanitaire post-cyclonique qui requiert encore le maintien de l’aide humanitaire régionale et internationale, principalement venue d’Australie, de Nouvelle-Zélande et de France, via la Nouvelle-Calédonie voisine.
Selon les derniers bilans, onze personnes ont été tuées.
Mi-mars aussi, alors que Pam dévastait Vanuatu, un autre cyclone, baptisé Bavi, avait aussi causé de substantiels dégâts en Micronésie, y compris aux Marianne du Nord et à Guam, abattant des lignes électriques, des arbres et endommageant sérieusement de nombreuses maisons.

pad

Rédigé par Avec PAD le Mardi 31 Mars 2015 à 06:17 | Lu 4258 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués