Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Cyclone Pam : une facture de près de 450 millions de dollars



PORT-VILA, dimanche 16 août 2015 (Flash d’Océanie) – La facture du cyclone Pam, qui a frappé l’archipel de Vanuatu le 13 mars 2015, a été chiffrée en fin de semaine dernière à près de 450 millions de dollars concernant les dégâts matériels, a précisé le gouvernement de cet État mélanésien proche de la Nouvelle-Calédonie.

Le chiffre exact avancé est de 443 millions de dollars US, au titre des dépenses occasionnées par cette catastrophe naturelle, a précisé jeudi 13 août 2015 le bureau du Premier ministre de cet archipel.
Ce chiffre représente près de 65 pour cent du produit intérieur brut du pays, a souligné le Vice-premier ministre francophone Moana Carcasses.
Les dégâts concernent aussi bien les infrastructures (ponts et chaussées, réseaux électriques et téléphoniques) que les bâtiments détruits ou gravement endommagés par ce cyclone, qui a été classé en catégorie maximale cinq lors de son passage sur Port-Vila et plusieurs îles plus au Sud de Vanuatu (dont celle de Tanna).

Pam avait aussi tué une douzaine de personnes.

Cette estimation intervient dans le cadre d’un travail d’évaluation des besoins post-catastrophe à moyen et à long terme.
Ce document devrait permettre d’identifier des secteurs prioritaires, y compris concernant les services publics essentiels (éducation, santé) qui ont perdu beaucoup de leurs établissements et par conséquent de leur capacité d’accueil et de fonctionnement.

Après le passage de Pam, la solidarité régionale et internationale s’était mobilisée, avec notamment la mise en place de ponts aériens via les moyens militaires déployés à partir de l’Australie, de la Nouvelle-Zélande, de la France (via la Nouvelle-Calédonie et la Polynésie française) ou encore des États-Unis et du Royaume-Uni.

L’Organisation des Nations-Unies, pour sa part, avait mobilisé plusieurs de se agences spécialisées, pour la plupart possédant leur base pour la zone Pacifique à Fidji.

L’Australie, la Nouvelle-Zélande et la France sont par ailleurs signataires depuis novembre 1992 d’un accord dit « FRANZ » et qui prévoit une harmonisation et une coordination de leurs moyens humanitaires (acheminés pour la plupart par des moyens militaires) au bénéfice de populations du Pacifique Sud touchées par des catastrophes naturelles.


pad

Rédigé par PAD le Lundi 17 Août 2015 à 05:29 | Lu 335 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus