Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Cour d'appel : cinq ans dont un an avec sursis pour la mère proxénéte



Cour d'appel : cinq ans dont un an avec sursis pour la mère proxénéte
PAPEETE, le 27 septembre 2018 - La prévenue, poursuivie pour «proxénétisme aggravé » et « non dénonciation de mauvais traitements infligés » sur sa fille, avait été condamnée en première instance à quatre de prison ferme. La Cour d’appel a rendu son arrêt ce jeudi dans le cadre de cette affaire et a condamné la mère de famille à cinq ans de prison dont un an avec sursis mise à l’épreuve pendant trois ans.

La prévenue avait été condamnée pour avoir prostitué sa fille et l’avoir laissée à la merci de son grand-père, de ses oncles et de ses cousins durant plusieurs années. Dès l’âge de 6 ans, l’enfant avait été régulièrement violée par des membres de sa famille dont deux ont été condamnés en décembre dernier à 18 ans de prison ferme par la Cour d’assises. L’enquête avait laissé apparaître que la victime avait subi pas moins de 600 viols.

En première instance, la mère de famille avait écopé d’une peine de quatre ans de prison ferme dont elle avait fait appel.

Lors de l’audience devant la Cour d’appel le 30 août dernier, l’avocat général avait requis 5 ans de prison ferme en évoquant sa surprise : « je ne vous cache pas qu’en découvrant ce dossier, je me suis étonné de l’appel de Madame. Dans ce tribunal, on banalise parfois mais imaginez-vous une enfant qui, dès l’âge de 6 ans, est violée par toute sa famille ? Je dois dire très humblement que je n’ai jamais vu cela. Une mère doit protéger et aimer son enfant. Vous êtes l’anti-mère, vous avez bradé votre fille pour 1500 Francs ! Pendant des années, cette petite fille n’était plus un être humain mais un objet. Intellectuellement, je ne comprends pas. J’ai beau essayer mais je suis amputé. »

Ce jeudi, la Cour d’appel a finalement condamné la prévenue à cinq ans de prison dont un an avec sursis mise à l’épreuve pendant trois ans. Elle devra indemniser la victime et se soumettre à des soins.

Rédigé par Garance Colbert le Jeudi 27 Septembre 2018 à 10:57 | Lu 1255 fois





Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués