Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Coronavirus : en Australie, un paquebot reçoit l'ordre de partir



Sydney, Australie | AFP | jeudi 26/03/2020 - Un navire de croisière à bord duquel se sont déclarés plusieurs cas de coronavirus s'est vu intimer l'ordre jeudi de quitter les eaux australiennes, quelques jours après une hausse du nombre des contaminations locales à terre à la suite du débarquement autorisé la semaine dernière des passagers d'un autre navire qui ont pu se promener librement dans Sydney.

L'"Artania", sur lequel sept des quelque 800 passagers ont été testés positifs, devait poursuivre son voyage vers l'Afrique du Sud mais reste ancré près du port australien de Fremantle. Ses passagers, pour la plupart des Allemands, devraient quitter l'Australie d'ici à samedi pour regagner leur pays à bord d'un avion spécialement affrété, ont affirmé ses responsables.
Le Premier ministre de l'Etat d'Australie-Occidentale, Mark McGowan, a toutefois fait savoir qu'il allait demander au gouvernement national de faire intervenir la Marine si le paquebot refusait de quitter les eaux australiennes.
"Ce bateau doit partir immédiatement", a-t-il dit aux journalistes. "Personne ne débarquera à Fremantle, sauf s'il s'agit d'un passager en urgence vitale".
Deux autres navires de croisière se trouvent dans les parages. 
Le "Magnifica", transportant environ 1.700 passagers, a quitté mardi Fremantle, où il avait été autorisé à s'approvisionner en carburant, pour les Emirats arabes unis mais a dû rebrousser chemin après avoir appris qu'il ne pourrait s'amarrer à Dubaï.
Aucun passager australien ne se trouve à bord du "Magnifica" ou de l'"Artania". En revanche, les autorités prévoient d'autoriser le débarquement de quelque 800 passagers australiens présents à bord d'un troisième navire, le "Vasco de Gama".
Selon M. McGowan, ceux parmi ces passagers qui sont originaires d'Australie-Occidentale seront placés en quarantaine pendant 14 jours à Rottnest Island, une île où furent emprisonnés par le passé des Aborigènes et devenue une destination touristique. Les autres passagers australiens seront renvoyés en avion dans leurs Etats d'origine. 
Les passagers non-australiens séjournant à bord du "Vasco de Gama", soit quelque 150 personnes, devront quant à eux attendre sur le navire que leurs gouvernements les rapatrient, a ajouté M. McGowan.
L'Australie a fait état de cas de Covid-19 importés à l'arrivée récente de bateaux de croisière dans le port de Sydney, sur la côte est en Nouvelle-Galles du Sud. 
Au moins 133 des passagers et membres de l'équipage du paquebot "Ruby Princess" ayant débarqué la semaine dernière à Sydney étaient porteurs du nouveau coronavirus. L'un d'entre eux est depuis mort. Les autorités avaient estimé que le navire, qui se rendait en Nouvelle-Zélande, présentait un "faible risque" et avaient laissé les passagers se disperser dans la ville australienne la plus peuplée.
L'Australie a enregistré selon un dernier comptage près de 3.000 cas confirmés de contamination par le nouveau coronavirus, dont 13 décès, depuis le début de la pandémie.

le Jeudi 26 Mars 2020 à 05:30 | Lu 1129 fois





Nouveau commentaire :
Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à [email protected] D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus