Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Chili: 17 morts, 20 disparus dans les inondations de l'Atacama



Santiago du Chili, Chili | | lundi 30/03/2015 - Les inondations inhabituelles qui touchent depuis plusieurs jours la région chilienne d'Atacama, où se trouve le désert le plus aride de la planète, ont fait 17 morts et 20 disparus, selon un nouveau bilan officiel diffusé lundi.

Les corps de trois victimes ont été découverts au cours des dernières heures, alors que les eaux ont noyé plusieurs villages de cette région, située à 800 kilomètres au nord de Santiago.

La présidente chilienne Michelle Bachelet, venue sur place samedi, a évoqué un paysage "de désolation".

Les intempéries, très inaccoutumées dans cette région désertique, ont également fait 26.000 sinistrés, selon le dernier bilan établi par le Bureau national des urgences (Onemi).

Parmi eux, Victor Zamora, l'un des 33 mineurs d'Atacama qui en 2010 avaient survécu à 69 jours coincés sous terre, se retrouve aujourd'hui sans maison. "C'est une autre tragédie, nous avons tout perdu", a-t-il déclaré à l'AFP par téléphone depuis son village de Tierra Amarillo.

Trois autres mineurs du même groupe sont en outre portés disparus depuis les intempéries.

Luis Urzua, considéré comme le leader de l'équipe, a indiqué dimanche n'avoir aucune nouvelle d'Ariel Ticona, d'Esteban Rojas et de Victor Segovia.

Les deux premiers vivent dans la ville de Paipote, l'une des plus touchées par les inondations.

"Actuellement nous avons deux collègues que nous n'avons pas pu contacter par téléphone, ni rejoindre", a déclaré Luis Urzua à la radio Cooperativa, ajoutant ne pas avoir pu joindre non plus Victor Segovia.

Le 5 août 2010, un éboulement souterrain avait pris au piège 32 mineurs chiliens et un bolivien pendant 69 jours, à plus de 600 mètres de profondeur.

Ils avaient passé les 17 premiers jours sans le moindre contact avec l'extérieur, dans la pénombre et en rationnant de maigres vivres, avant qu'un contact soit établi avec la surface le 22 août. Une gigantesque opération de sauvetage, d'un montant total de 22 millions de dollars, avait alors été lancée devant les caméras des médias du monde entier.

Rédigé par () le Lundi 30 Mars 2015 à 06:09 | Lu 380 fois






1.Posté par Christian MATKE le 30/03/2015 08:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Précision au besoin... Ce n'est pas de l'eau qui a noyé plusieurs villages de cette région mais des "fleuves de boue".
Un "cataclysme" car si l'eau, source de vie s'infiltre, coule ou s'évapore, la boue quant à elle reste et étouffe la vie, les plantes, se transforme en poussière irrespirable, etc...

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus