Tahiti Infos

ChanPaGne signe son retour avec Scapin


TAHITI, le 28 février 2022 - La fameuse pièce de Molière, Les Fourberies de Scapin, va être présentée, vendredi 4 mars à la Maison de la culture, dans son intégralité et en costume, par la troupe de la compagnie Chanpagne. L’événement est un hommage à Molière, comédien et dramaturge français né il y a 400 ans à Paris, le 15 janvier 1622.

Un mardi soir, à Punaauia, la troupe de la compagnie Chanpagne répète. "Hé bien Monsieur, puisque vous le voulez, je vous confesse que j'ai bu avec mes amis ce petit quartaut de vin d'Espagne dont on vous fit présent il y a quelques jours ; et que c'est moi qui fis une fente au tonneau, et répandis de l'eau autour, pour faire croire que le vin s'était échappé", avoue Scapin dans l’acte II, scène III. Il est interprété par Cédric Tchan. Léandre, interprété par Théo Desouche lui répond : "C'est toi, pendard, qui m'as bu mon vin d'Espagne, et qui as été cause que j'ai tant querellé la servante, croyant que c'était elle qui m'avait fait le tour?" Scapin enchaîne : "Oui, monsieur, je vous en demande pardon", puis Léandre poursuit : "Je suis bien aise d'apprendre cela ; mais ce n'est pas l'affaire dont il est question maintenant."

Les Fourberies de Scapin, une pièce de théâtre de Molière, sera proposée au grand théâtre de la Maison de la culture vendredi par la compagnie Chanpagne. Une comédie en trois actes et en prose, créée au théâtre du Palais-Royal à Paris le 24 mai 1671.

Voyage dans le temps

Cette comédie de Molière est fortement empreinte de comédie italienne. "Il y a beaucoup de vie, de l’espoir, de l’amour, de la tromperie, de l’énergie", résume la compagnie Chanpagne. Des sentiments humains, intemporels qui résonnent hier comme aujourd’hui. "On peut jouer le texte n’importe quand, le jouer n’importe où."

Toutefois, elle est à replacer dans un contexte d’époque. "On avait souvent recours à l’aide du valet pour déjouer des plans ou pour solutionner une désobéissance au sein d’une maison", rappelle la compagnie. Scapin intervient donc dans le but d’aider les enfants de la maison. Il cache, il ment, il fait des fourberies dans un but unique : permettre à chacun d’épouser la personne de son choix plutôt que de céder à la demande des conventions pour une union de raison. Il malmène les protagonistes avec délectation…

La compagnie Chanpagne, fondée par Martine Guichard, Catherine Chanson et Kinny Panades, a décidé avec cette nouvelle création d'emmener son public dans "un XVIIe siècle coloré et impertinent, où le plaisir des mots n’aura d’égal que le plaisir du jeu résolument moderne des acteurs". Sur scène, neuf personnages se croisent. Les acteurs reprennent le texte dans son intégralité.

La compagnie Chanpagne a l’habitude, dans un souci d’accessibilité, de reprendre des textes classiques mais de les interprétés dans une période ou un contexte plus contemporain. Cette fois, "nous n’avons rien changé, si ce n’est qu’Argante et Géronte ne sont pas les pères mais les mères d’Octave et Léandre", explique Kinny Prades. "Ce qui apporte une touche plus tendre et plus cocasse", explicite Catherine Chanson, "car les rapports mère-fils ne sont pas du tout les mêmes que les rapports père-fils." Les mères, Argante et Géronte, sont deux personnages féminins de tête qui ont monté leur entreprise et qui oscillent "entre la tendresse qu’elles ont pour leur fils et celle qu’elles ont pour leur argent".


Cette pièce est "dans les tuyaux de la compagnie depuis un moment". L’anniversaire de la naissance de Molière (il est né le 15 janvier 1622) est l’occasion idéale pour monter le spectacle. C’est un projet "bien mûri" qui voit le jour après deux années sans spectacle. Les membres de la troupe, complices et joyeux, se retrouvent chaque soir depuis des semaines pour répéter. "On s’est bien approprié le texte et on arrive à rire nous-mêmes de certaines scènes. On a maintenant envie de partager tout ça !"

Pratique

Au grand théâtre de la Maison de la culture le vendredi 4 mars.
Tarif : 1 500 Fcfp pour les moins de 18 ans, 3 000 Fcfp pour les plus de 18 ans.
En vente à la Maison de la culture ou sur le site:// www.maisondelaculture.pf de la Maison de la culture.
Durée : 2 heures.

Contacts

FB : ChanPaGne compagnie, des idées qui pétillent

Rédigé par Delphine Barrais le Lundi 28 Février 2022 à 19:05 | Lu 756 fois