Tahiti Infos

Câbles sous-marins: l'Etat va racheter 80% d'Alcatel Submarine Networks


DENIS CHARLET / AFP
DENIS CHARLET / AFP
Paris, France | AFP | jeudi 26/06/2024 - Le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, a signé mercredi une promesse d'achat pour acquérir 80% d'Alcatel Submarine Networks (ASN), l'ancienne division de câbles sous-marins d'Alcatel détenue depuis 2015 par le Finlandais Nokia, a annoncé jeudi le ministère dans un communiqué.

Selon une estimation de Bercy, l'Etat devrait débourser environ 100 millions d'euros pour acquérir cette entreprise, l'un des leaders mondiaux du secteur et valorisée à 350 millions d'euros.

Le rachat d'une majorité de ce groupe considéré comme un actif crucial pour la France et qui fabrique, pose et entretient les câbles sous-marins, "démontre la capacité de l'État à investir dans des sociétés françaises afin de soutenir et développer leurs activités stratégiques", a indiqué le ministère dans un communiqué.

Et, ce, d'autant plus que les câbles sous-marins assurent 99% des communications numériques mondiales.

L'accord prévoit à terme la possibilité pour l'Etat d'acquérir 100% du capital de l'entreprise et Nokia gardera une part minoritaire dans une première phase pour faciliter la transition.

"ASN a connu une transformation importante ces dernières années et occupe une position solide sur le marché", a commenté dans un autre communiqué Pekka Lundmark, PDG de Nokia. 

"Je suis heureux que nous ayions trouvé un propriétaire naturel pour l'entreprise", a-t-il ajouté.

ASN, qui réalise un chiffre d'affaires de plus d'un milliard d'euros, compte environ 2.000 salariés, dont les deux tiers en France, et dispose d'un gros site industriel à Calais.

Elle est en concurrence avec deux acteurs majeurs, l'américain TE SubCom et le japonais NEC.

Entrée dans le giron de Nokia à l'issue de la fusion avec Alcatel-Lucent en 2015, l'ancienne division de câbles sous-marins d'Alcatel avait fait l'objet de négociations en 2019 pour un rachat par l'équipementier français Ekinops mais le processus de vente a été interrompu.

Dans le cadre des accords signés avec Nokia en 2015, l'État français disposait d'un droit de regard en cas de vente d'ASN.

le Jeudi 27 Juin 2024 à 06:23 | Lu 429 fois