Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Bientôt davantage de lits de néonatalogie



La commission de l’organisation sanitaire examinera les dossiers et rendra son avis après avoir confronté les dossiers aux besoins de la population.
La commission de l’organisation sanitaire examinera les dossiers et rendra son avis après avoir confronté les dossiers aux besoins de la population.
PAPEETE, le 21 janvier 2019. Le gouvernement souhaite créer un petit service de néonatalogie à Raiatea. Pour cela, il vient d’augmenter le nombre de lits de néonatalogie.

La carte sanitaire concernant le nombre de lits de néonatalogie autorisés en Polynésie française a été revue en décembre dernier. Jusque alors, les autorités avaient autorisé trente lits de néonatalogie. Désormais, 33 lits de néonatalogie sont autorisés au total. Il en y a 29 au CHPF, qui peut prendre en charge les grands prématurés. Il reste donc quatre nouveaux lits à « attribuer ».

Actuellement, il n’y a aucun service de néonatalogie dans les îles. « Cette situation pénalise les nouveau-nés des maternités périphériques, qui doivent être transférés à Papeete lorsqu’ils nécessitent des soins importants. Les maternités des archipels devraient pourtant assurer des soins de néonatalogie à leurs nouveau-nés sur place et en première ligne. Cela éviterait des évacuations sanitaires et leur lot de contraintes pour les familles », soulignait le gouvernement dans son compte-rendu du conseil des ministres du 28 novembre dernier.

Le gouvernement allait plus loin en relevant que « la situation de la pédiatrie dans les archipels s’améliorant, en particulier à Uturoa, il faut maintenant permettre l’installation de quelques lits supplémentaires de néonatalogie dans les archipels ».

Avec trois pédiatres et le matériel nécessaire, la maternité de Uturoa peut en effet assurer la présence d’un de ces professionnels de santé 24 heures sur 24 et donc passer en maternité de niveau 2A.

Cela permettrait aux nouveau-nés en difficultés d’être pris en charge à Raiatea en toute sécurité avant d’être transférés à la maternité du CHPF en évitant une évasan en urgence et le stress qui y est associé voire même d’assurer les soins et d’évacuer le transfert vers Tahiti. 400 bébés naissent en moyenne chaque année à la maternité de Uturoa. Environ 5% de ses bébés, soit une soixantaine, nécessitent d’être pris en charge par un service de néonatologie 2 A.
Les établissements de santé, publics ou privés, peuvent déposer un dossier de demande d’autorisation concernant l’activité de soins de néonatalogie jusqu’au 28 février.

La commission de l’organisation sanitaire examinera les dossiers et rendra son avis après avoir confronté les dossiers aux besoins de la population. Cet avis n’étant que consultatif, c’est le gouvernement qui tranchera et décidera quel établissement de santé accueillera les lits en néonatalogie. « L’amélioration de l’accès des populations des archipels aux soins est une priorité majeure », met en avant le schéma d’organisation sanitaire 2016-2021.

Le Taaone abrite une maternité de niveau III, qui peut prendre en charge les grossesses à risque élevé, notamment de prématurité. Son service de réanimation néonatale peut prendre en charge de très grands prématurés ou présentant des maladies ou des malformations graves.



Rédigé par Mélanie Thomas le Mardi 22 Janvier 2019 à 14:51 | Lu 908 fois

Tags : NOURRISSON, SANTE





Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués


















ranktrackr.net