Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Australie: un infirmier arrêté à son retour de Syrie



Sydney, Australie | AFP | samedi 25/07/2015 - Un infirmier australien soupçonné d'avoir pu collaborer avec des jihadistes du groupe Etat islamique (EI) a été arrêté après être revenu volontairement de Syrie, a annoncé samedi la police australienne.

Cet homme, père de cinq enfants et résidant à Melbourne, s'appellerait Adam Brookman et se serait converti à l'islam, selon des médias australiens. Il est arrivé à Sydney dans la soirée de vendredi.

"Un citoyen australien âgé de 39 ans a été arrêté hier soir à son arrivée à l'aéroport international de Sydney en vertu d'un mandat d'arrêt national lié à sa possible implication dans le conflit en Syrie", a annoncé dans un communiqué la police fédérale australienne.

"L'homme s'est rendu volontairement à des responsables turcs en Turquie le 21 juillet", a indiqué la police.

Un magistrat de Sydney a décidé son extradition vers l'Etat de Victoria, dont Melbourne est la capitale, et où les responsables locaux du contre-terrorisme veulent l'interroger.

L'homme n'a pas été inculpé pour le moment. Le gouvernement australien a averti ces derniers temps que toute personne qui serait convaincue d'implication dans des activités terroristes aurait à subir toute la rigueur de la loi.

Il y a quelques jours, l'infirmier déclarait dans une interview au groupe médiatique australien Fairfax Media qu'il effectuait un travail humanitaire en Syrie mais qu'il avait été contraint de rejoindre le groupe Etat islamique après avoir été blessé et avait été envoyé dans une zone contrôlée par les jihadistes de l'EI.

Il affirmait alors qu'il avait échappé aux rebelles jihadistes, qu'il se cachait en Turquie et qu'il désirait rentrer en Australie.

L'Australie s'inquiète de plus en plus depuis quelques mois du nombre de ses citoyens qui combattent dans les rangs de l'EI et de la menace que font peser, en Australie même, des individus radicalisés.

Selon le gouvernement, quelque 120 Australiens sont partis combattre en Irak ou en Syrie, et 160 autres, résidant en Australie, soutiennent activement des organisations extrémistes par le financement et le recrutement

Rédigé par () le Samedi 25 Juillet 2015 à 11:00 | Lu 390 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués