Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Australie: les frondeurs poussent Abbott vers la sortie



Sydney, Australie | AFP | vendredi 06/02/2015 - Un député conservateur australien a annoncé vendredi qu'il allait demander un vote de confiance au sein de son parti dans le but de faire chuter le controversé Tony Abbott de son fauteuil de Premier ministre.

Luke Simpkins, député du parti libéral de l'Etat d'Australie-Occidentale, a écrit dans un courriel à ses collègues parlementaires qu'il prendrait cette initiative mardi prochain.

M. Simpkins a soumis au chef de groupe, Philipp Ruddock, une motion en vue de renouveler tous les postes du direction du mouvement, y compris celui de vice-président occupé par la ministre des Affaires étrangères, Julie Bishop.

Les 102 parlementaires libéraux de la Chambre des représentants et du Sénat pourront dire, lors d'un vote à bulletins secrets, "s'ils soutiennent le Premier ministre ou s'ils souhaitent une nouvelle direction", a déclaré Luke Simpkins.

Il a indiqué avoir été inondé de courriels et assailli de personnes venant à son bureau pour remettre en cause "la manière dont le gouvernement est dirigé".

Si la motion des frondeurs devait l'emporter mardi, le successeur le plus probable de Tony Abbott est l'actuel ministre des Télécommunications, Malcolm Turnbull, qui dirigeait le Parti libéral jusqu'en 2009 avant Tony Abbott.

Peu après l'annonce de ce nouvel acte de rebellion des parlementaires de la majorité, qui réclament sa tête après des mois de tensions, Tony Abbott a riposté devant la presse, affirmant qu'il combattrait cette motion. "Ils demandent aux parlementaires de démettre des personnalités pour lesquels les électeurs ont voté", a-t-il déclaré, exhortant députés et sénateurs à rejeter le texte, qui vise à l'écarter ainsi que Julie Bishop.

"Nous ne sommes pas le Parti travailliste (...) et nous n'allons pas répéter le chaos et l'instabilité des années pendant lesquelles il était au pouvoir", a déclaré Tony Abbott.

Il faisait référence aux six années de pouvoir travailliste avant l'arrivée aux affaires des conservateurs en septembre 2013, durant lesquelles le parti de centre gauche s'était déchiré dans des luttes fratricides, qui s'étaient soldées par des changements de Premier ministre.

Ancien séminariste catholique et monarchiste fervent, Tony Abbott accumule de surcroît les mauvais sondages et les revers politiques.

La coalition entre le Parti libéral et le Parti national est arrivée au pouvoir après les élections de septembre 2013, mais, selon un sondage, le Parti travailliste recueille 54% d'opinions favorables contre 46% à l'équipe dirigeante. La côte de popularité de Tony Abbott ne dépasse pas 34%.

Rédigé par () le Jeudi 5 Février 2015 à 20:57 | Lu 225 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus