Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Australie: le Premier ministre "ouvert" au rapatriement du tueur des mosquées



Sydney, Australie | AFP | vendredi 28/08/2020 - Canberra est "ouvert" à l'idée que l'Australien condamné en Nouvelle-Zélande à la prison à vie pour le massacre des mosquées de Christchurch soit renvoyé dans son pays natal afin d'y purger sa peine, a déclaré vendredi le Premier ministre Scott Morrison.

Le suprémaciste blanc Brenton Tarrant a été condamné jeudi à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle pour avoir assassiné 51 fidèles musulmans en 2019 dans deux mosquées de Christchurch, en Nouvelle-Zélande.

Peu après cette condamnation, le vice-Premier ministre néo-zélandais Winston Peters a estimé que M. Tarrant, 29 ans, devrait être transféré dans une prison australienne.

"La communauté musulmane et toute la Nouvelle-Zélande ont déjà suffisamment souffert pour ne pas avoir à payer des sommes astronomiques pour qu'il soit en sécurité dans notre système carcéral", a souligné M. Peters.

Le Premier ministre australien a affirmé ne pas avoir reçu de demande concernant un éventuel transfert du tueur des mosquées mais s'est dit prêt à en parler avec son homologue néo-zélandaise Jacinda Ardern.

"Qu'il soit détenu en Australie ou en Nouvelle-Zélande, nous sommes ouverts à la discussion", a souligné M. Peters sur la chaîne Seven News.

"Le Premier ministre de Nouvelle-Zélande et moi allons en parler" et une éventuelle décision sera prise en tenant compte, en priorité, "des souhaits des survivants et des familles de victimes".

M. Tarrant, un ancien instructeur de fitness qui a grandi dans la petite ville de Grafton, s'était installé en 2017 en Nouvelle-Zélande avant de planifier très vite une attaque à l'encontre de la communauté musulmane.

Des documents du gouvernement montrent que l'emprisonnement de M. Tarrant représentera un coût de 4.900 dollars néo-zélandais (2.756 euros) par jour, contre 302 dollars dollars NZ pour un détenu ordinaire.

Selon ces documents, "il est susceptible d'avoir des besoins et de représenter un risque" sans précédent pour la Nouvelle-Zélande. 

Le suprémasciste australien a déjà causé des problèmes aux autorités carcérales, en écrivant une lettre,  publiée en août 2019 par un site extrémiste.

Dans cette dernière, M. Tarrant louait le fasciste britannique Oswald Mosley et affirmait "qu'un grand conflit se profile à l'horizon".

Le service correctionnel avait présenté ses excuses et promis que cela ne se reproduirait plus.

M. Tarrant devrait être placé dans la seule prison à haute sécurité de Nouvelle-Zélande, située à Auckland. Il devrait y être maintenu à l'isolement afin que sa propre sécurité soit assurée. 

le Vendredi 28 Août 2020 à 06:01 | Lu 727 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus