Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Air Tahiti : un plan social contesté par les agents des archipels éloignés



Le personnel au sol dans les archipels éloignés sera en grève ce mercredi soir à minuit
Le personnel au sol dans les archipels éloignés sera en grève ce mercredi soir à minuit
FA'A'A, le 11/05/2016 - La grève pour le personnel au sol dans les archipels éloignés (Australes, Marquises et Tuamotu) est effective ce mercredi soir à minuit. Une vingtaine d'escales cesseront donc leur activité pour une durée illimitée, ce qui entrainera des difficultés pour la gestion des passagers dans chaque archipel. La suspension du plan social n'a pas été acceptée par la direction, selon le délégué syndical du SAPAI.

Échec des négociations ce mercredi matin entre la direction générale de la compagnie aérienne Air Tahiti et le syndicat du personnel aéronautique des îles (SAPAI).

Le point d'achoppement reste le plan social que veut mettre en place la direction dans les escales qui enregistreraient une baisse du trafic dans les archipels éloignés, et plus particulièrement, sur le personnel au sol. Une décision que ne comprennent pas ces agents. "Après six ans d'effort et de privation, notre entreprise enregistre enfin des bénéfices", souligne Michel Toomaru, délégué du SAPAI.

"Depuis la crise de 2008, la compagnie a perdu plus de deux milliards de Fcfp et aujourd'hui, même si nous avons redressé nos finances, nous n'avons cependant, pas reconstitué des fonds propres", justifie Joël Allain, président directeur général d'Air Tahiti. "Depuis 2008 jusqu'à aujourd'hui, nous avons 20 à 30 % de trafic en moins sur nos lignes où il y a moins d'avions".

Ce plan social consiste à adapter le temps de travail au volume de travail. "Ce n'est pas normal de payer des gens si on n'a pas besoin d'eux", explique Joël Allain. "Notre objectif est de mettre les moyens sur les réseaux sensibles qui contribuent à l'économie du Pays".

Selon la direction, les agents qui seront concernés par ce plan social verront leur salaire diminuer progressivement sur 18 mois. "Ce ne sont pas des agents qui travaillent à temps plein. On leur laisse le choix de toucher plus en faisant des formations".

Malgré ces propositions, aucun accord n'a été trouvé. Le délégué syndical a d'ailleurs déposé ce mercredi matin, un courrier au comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT).

Un courrier dans lequel, il détaille les problèmes de santé de plusieurs agents au sol depuis la mise en place du plan social qui touche les archipels éloignés. "Ils tombent malades parce qu'ils ne supportent pas ce qui se passe. Ils ont des prêts en cours à la banque. La direction nous répond qu'ils ont mis en place un accompagnement pour le personnel concerné, mais cela n'est pas acceptable", s'écrie Michel Toomaru.

Le préavis de grève est donc effectif ce mercredi soir, à minuit. Selon Michel Toomaru, une "vingtaine d'escales suivra le mouvement." Les escales concernées sont, selon le syndicaliste : les Australes, les Marquises, les Tuamotu, "même Bora Bora a confirmé qu'ils seront solidaires à notre action", précise Michel Toomaru.

Si ce mouvement sera suivi sur l'ensemble des archipels à partir de demain, jeudi, comme l'indique le délégué syndical, il faudra s'attendre au pire dans les jours à venir. La conséquence directe de ce mouvement de grève se répercutera sur la gestion des passagers dans les archipels qui auront un vol à prendre. Ils ne pourront pas se faire enregistrer. "Les vols pourront continuer, mais il n'y aura personne pour accueillir les passagers", regrette Michel Toomaru.

De son côté la direction a sa propre opinion. "On est dans un demi-flou parce qu'on nous dit que ce mouvement de grève ne sera pas suivi", se rassure Joël Allain. "Nous allons voir ce que cela donnera demain, jeudi et nous prendrons les mesures nécessaires".

Dans un communiqué, Air Tahiti informe ses passagers qu'un comité de gestion spécifique sera mis en place dès aujourd’hui de façon à gérer au mieux cette situation.

Avec cette grève, des perturbations sont à prévoir sur le programme de vols.

Aussi, Air Tahiti invite sa clientèle à consulter régulièrement son site ou à se renseigner auprès du service de Vente à Distance Air Tahiti (tél. 40 86 42 42).

Un plan social alors que les finances de la compagnie s'améliorent

Lors du baptême de ses deux nouveaux ATR, en décembre 2015, la compagnie Air Tahiti a également dressé un bilan de ses finances. Nous vous proposons une piqûre de rappel sur ce qui a été dit, alors que le plan social se met en place au sein de la compagnie.

Après une situation financière "très dégradée" à la fin de l'année 2013, la compagnie de transport aérienne intérieure de la Polynésie française va mieux. Fin 2013, Air Tahiti a dû en effet assurer sur ses fonds propres et grâce à un soutien des banques l'achat de trois appareils neufs. A l'époque la défiscalisation nationale n'avait pas pu être acquise car les services du ministère des finances de Bercy réclamaient de la part du territoire un schéma directeur des transports approuvé par le Pays pour appuyer ses décisions d'agréments positifs sur une planification établie.

Or, il a fallu attendre l'automne 2015 pour que ce schéma soit disponible après de nombreuses péripéties politiques. "Au cours des sept dernières années, nous avons eu une équipe de direction sur laquelle le froid et le chaud a soufflé constamment" a indiqué Joël Allain. 2015 semble marquer le retour "d'un résultat positif très encourageant" concluait le P-dg de la compagnie en soulignant aussi l'engagement financier du Pays : 180 millions de Fcfp (soit l'équivalent de 2% du chiffre d'affaires de la compagnie) ont été versés à Air Tahiti en 2014 et en 2015 pour le soutien des secteurs enclavés. Le chiffre d'affaires de la compagnie en 2014 a atteint 10, 2 milliards de Fcfp. En 2014, Air Tahiti a assuré 19 508 heures de vol et transporté 710 982 passagers.


Rédigé par Corinne Tehetia le Mercredi 11 Mai 2016 à 17:50 | Lu 2869 fois






1.Posté par manoivi le 11/05/2016 21:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Notre objectif est de mettre les moyens sur les réseaux sensibles qui contribuent à l'économie du Pays". Les Archipels éloignés ne font évidemment pas des réseaux sensibles qui contribuent à l'économie du Pays, on comprend donc que la notion de service public qui permet à ces sociétés d'avoir un soutien de l'Etat et du Pays ne servent qu'à enrichir certains, non pas a assurer le service promis.
"Nous allons voir ce que cela donnera demain, jeudi et nous prendrons les mesures nécessaires". Rien de grave, dans les Archipels éloignés pas besoin d'argent, et ensuite on se demande pourquoi nos jeunes vont grossir le troupeau des SDF de Papeete.

2.Posté par Kriss le 12/05/2016 12:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tout à fait d'accord avec le post 1. Pour air tahiti, les archipels éloignés ne servent qu'à justifier la subvention obtenue grâce à la délégation de service publique, et par là même à obtenir des défiscs pour s'acheter des ATR qui serviront à desservir essentiellement les îles sous le vent ...

3.Posté par henata le 13/05/2016 01:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

totalement en accord avec les post précédents, mais j'estime que c'est surtout à nos gouvernants de respecter les populations des archipels et d'assurer une réelle continuité territoriale en rapport avec les subventions qui sont données tous les ans par l'Etat Français .

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 25 Septembre 2018 - 12:57 La turbine VHL toujours opérationnelle à Papenoo

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués