Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Air Tahiti : le plan social continue de diviser



PAPEETE, le 30/05/2016 - Les syndicats autonomes des îles le SAPAI et la SATA apportent leur éclairage concernant le plan social que voudrait mettre en place la compagnie aérienne locale. Un plan qu'ils dénoncent et qu'ils veulent annuler. Du côté de la direction, ce plan social est nécessaire et il n'y a pas de solutions alternatives.

Le plan social est injuste "il ne s'en prend qu'aux petits et il est infondé car la compagnie est excédentaire", le message des secrétaires généraux des syndicats autonomes représentant les archipels éloignés est clair. Ils ne veulent pas de ce plan social.

Même si le syndicat autonome du transport aéronautique (SATA) et les autres organisations syndicales, hormis le SAPAI, ont signé un protocole d'accord concernant le plan social, il y a quelques mois. Aujourd'hui, sa secrétaire générale Marianne Snow demande l'annulation de ce plan social, "la direction n'a pas respecté les clauses".

"La raison est simple, on n'a pas prévenu les syndicalistes lorsqu'il y a eu une modification sur le calendrier des visites", se justifie Manate Vivish, directeur général d'Air Tahiti.

Dans ce plan social, la direction revoit à la baisse le temps de travail de ses employés dans les archipels éloignés. "On ne peut pas continuer à payer des personnes si le trafic a diminué dans les îles", rappelle Manate Vivish, directeur général de la compagnie.

Michel Toomaru, secrétaire général du syndicat autonome du personnel aéronautique des îles (SAPAI) en fait partie. Selon lui, il devrait effectuer 43 heures au lieu de 52 heures actuellement, ce qui représentera une baisse de 20 % sur son temps de travail. "Mon salaire de base est de 68 000 Fcfp et si j'accepte ce plan social, je toucherai 38 000 Fcfp et ce n'est pas possible".

Le personnel concerné a 30 jours pour répondre à la direction, "si on refuse on est licencié économiquement", précise Michel Toomaru.

"D'autres mesures pourraient être mises en place pour faire des économies plutôt que de s'en prendre aux petits salaires", s'indignent les syndicalistes.

Pour la direction, ce plan social est sur la table depuis quatre ans déjà. "Nous faisons en sorte de différer les effets de ce plan social. Il y a des réajustements à faire et nous avons pris l'engagement dès le départ des négociations vis-à-vis des syndicats que nous allons travailler sur ces sujets-là", précise Manate Vivish, pour ne pas "dégrader" la situation du personnel.

Autre problème soulevé par les syndicalistes, la couverture sociale. "Aujourd'hui, nous sommes au RST et si on accepte ce plan social, il va falloir passer en RNS, ça veut dire qu'on va devoir payer notre assurance maladie", regrette Michel Toomaru.

Une situation que déplore également la direction. "Cette condition est anormale et incompréhensive, mais il va falloir se rapprocher de la CPS. Ce sont ses directives", assure le directeur général d'Air Tahiti.

Les syndicalistes ont également fait part de plusieurs incompréhensions concernant la façon de faire de la direction. "Il y a certaines escales qui sont déficitaires et ils recrutent. C'est paradoxal non ?" s'interroge Patrick Galenon, de la CSTP-FO. "Dans certaines escales, il n'y a pas assez de monde, donc on recrute. Il y a eu des départs du personnel, c'est tout", répond Manate Vivish.

Après trois semaines de conflit social au sein de la compagnie, aucune issue ne semble être possible. Les syndicalistes demandent l'annulation de ce plan social et la direction estime que ce plan social est nécessaire.

Les syndicalistes lancent un appel au Pays et à l’État afin qu'ils réagissent car "on ne peut pas laisser faire des choses pareilles. Le facteur humain n'est même pas pris en compte", concluent-ils.

Rédigé par Corinne Tehetia le Lundi 30 Mai 2016 à 18:22 | Lu 3045 fois







1.Posté par TUTERAI58 le 30/05/2016 21:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

AH oui c'est vrai que maintenant moins on travail,plus on doit etre payer wouahahahaha,c'est le monde a l'envers.Et oui messieurs pour le RNS,comment font les travailleurs du secteur primaire comme les pecheurs,artisans,agriculteurs etc,qui eux ne benificient pas de billets gp et autres avantages,comme vous.Des gamins vous etes les gars comme vous faites pitié avec vos grosses bedaines qui n'est pas du,je crois,a la mal nutrition.

2.Posté par PATHETICOS le 31/05/2016 08:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ils me font vomir avec leur cimagrés!!

elle propose quoi tifenatte?

si ca continue, air tahiti démontre que avec moins de personnel, elle peut voler et faire tourner la boite, DC
il y a donc déjà trop de personnel !!! dc, il faut licencier économique déjà!!

CQFD!!

c'est bien de déclarer la guerre, et d'aller au clash!!!!


Mais, après, il faut en sortir, et trouver une porte de sortie! honorable,...pour elle!!!

aie aie, et là comment on fait??? on fait quoi avec la troupe?

une bande de rigolos,des syndicaleux qui n'ont rien compris au monde économique.
"l'humain, l'humain", c'est quoi in fine, cette notion brandit comme un leitmotif,
ils ont trouvé un mot !!! ha ha!

vous êtes philosophe?,
c'est un sujet inscrit au baccalauréat ?

3.Posté par ariitaia le 31/05/2016 08:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est honteux de parler de pénibilité.
Je vais vous inviter à travailler 8 heures par jour dans une usine à 40 °C et 90 décibels pendant un mois, tout ça payé au SMIG et sans billet GP, je pense que vous allez réviser vos prétentions !
Allez, au boulot, vous êtes en train de ruiner le pays pour défendre votre pito !

4.Posté par PAT le 31/05/2016 08:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le post de tuterai58 est limite et si on peut comprendre le ras le bol des usagers en particulier des iles éloignées et j'en fais parti il y a des limites . Combien de pêcheurs, agriculteurs qui ne payent aucune cotisations sur leurs production? La plupart sont au RST . Je connais beaucoup d’artisans qui gagne bien leur vie avec la sculpture ou autre et qui ne déclare rien . Dans les ventes il n'y a pas de factures pas de traces de paiement. Critiquer un mec qu i doit gagné 38000 f par mois au lieu de 68000 c'est pas cool . En plus il n'ont pas toujours la possibilité d'avoir un autre boulot à cause des amplitudes horaires
Les patrons Air Tahiti doivent cesser de taper sur les petits dans les iles. Tant qu’ils feront les vols sur bora et les iles sous le vent dites rentables les iles éloignées n’obtiendrons rien qui se préocupe de Ua-Pou ou Ua-Huka

5.Posté par Mana le 31/05/2016 12:31 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Arrêtez vos chalalas ...! Si vous êtes fatigués de travailler, il faut laisser la place pour ceux qui cherchent désespérément du boulot !!!! Vous pourissez la vie de tout le monde parce que vous travaillez trop !!! Trop facile !!!

6.Posté par TAAHOA le 31/05/2016 12:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Air Tahiti veut économiser 60 millions par an en réduisant les horaires du personnel et pendant ce temps cette cie aérienne a perdu au moins 500 millions depuis le début de cette grève. Vous avez compris quelque chose ? Pas moi. Avec ces 500 millions de perte Air Tahiti aurait pu continuer à payer le salaire de ces employés des îles encore au moins 10 ans.

7.Posté par Qui sait? le 31/05/2016 13:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut bien comprendre que la situation est un héritage de plusieurs années.
On ne peut avoir un avis correct si l'on ne connait pas l'ensembles des problèmes.
Qui peut donner une opinion sans connaitre les tenants et aboutissants?
Les commentaires sont simplement le reflet d'une vision simplifiée de la situation. CQFD
Je ne comprends pas vraiment les personnes qui donnent leurs avis sans TOUT savoir.

8.Posté par TUTERAI58 le 31/05/2016 13:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est vrai si une ligne est déficitaire il faut quand la garder,quitte a mettre la société en péril,c'est vrai que si sur une destination ou il y a 3 pelés par vol a raison de 2 a 3 rotations par semaine, est ce rentable et faut il continuer a desservir autant de fois?Les syndicalistes parlent d'un bénéfice de plus d'1 milliard,c'est vrai,mais on oublie vite les 6 années déficitaires ,les 2 nouveaux avions achetés,et qui peut prévoir pour les années a venir.Toute société se doit de se doter de provisions pour les mauvais jours.Mais c'est dur de faire comprendre a des syndicalistes qui sortent de la fonction publique comme galenon et les autres le fonctionnement d'une société privée.

9.Posté par simone grand le 31/05/2016 14:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tout ça pour ça.

10.Posté par zozo le 31/05/2016 14:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

on est employé par air Tahiti et au régime du RST !!!! les bras m'en tombent !! en plus on s'en set comme excuse ;Ils sont salariés ;ils doivent cotisé au RGS point barre .Au régime des non salariés en cas de patente. Mais au régime des sans revenu surement pas !! GALENON et FLOSSE sont sorti du bois ; c'est une grève politique et les salariés d'ATN vont le regretter. c'est eux qui vont gagner moins ce mois ci !!!! La population des iles doit bouger sinon il n'y aura plus d'avion ;c'es aussi simple que ça. Les PNC ,les pilotes ,les avions sont très chers si ils acceptent pas d'être payé pour le travail effectué les ligne vont fermé avec les aéroports. Sinon il va y avoir de nouvelle taxe pour les habitants des iles et les touristes !!!!!

11.Posté par TOM le 31/05/2016 14:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bientôt 3 semaines de grève avec les feignasses sur le tarmac, finalement ça fonctionne plutôt pas mal. Les PNC motivés donnent de la sérénité à la compagnie et les passagers sont plus en sécurité qu'avec des gens qui n'ont rien à faire dans l'aérien. Allez tenez bon la Direction, on est avec vous, virez-nous cette racaille qui pollue l'atmosphère !!!

12.Posté par Teiva 33 le 31/05/2016 15:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En tout cas, la direction s'est bien remplia les poches... Quand je pense que je me rappelle une année où à la direction ils se sont partagés certaines bénéficies... C'était en moyenne 15 millions par personne à commencer par le PDG, le DG le DGA, etc... etc...
Aujourd'hui, ils veulent toujours garder leurs put1 d'avantage et fermer les destinations soient disant non rentables !!!
A une époque, il avait des déficits énormes alors qu'AT n'avait aucune concurrence... En voulant se lancer dans l’hôtellerie, le dirlo précédent à planter la compagnie... Par contre, il ne s'est pas planté lorsqu'il touchait son pourcentage dans la défisc de leurs avions...
Mais bon, la direction joue au con !!! Il laisse pourrir la situation car ils ne veulent pas perdre leurs avantages !!! Mais bon les sundicats !!! Pffff quand on voit la gueule de certains des représentants, on a envie de tirer dans le tas !!!

13.Posté par Teiva 33 le 31/05/2016 15:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En tout cas, la direction s'est bien remplie les poches... Quand je pense je me rappelle une année où à la direction ils se sont partagés certaines bénéfices... C'était en moyenne 15 millions par personne à commencer par le PDG, le DG le DGA, etc... etc...
Aujourd'hui, ils veulent toujours garder leurs put1 d'avantages et fermer les destinations soient disant non rentables !!!
A une époque, il avait des déficits énormes alors qu'AT n'avait aucune concurrence... En voulant se lancer dans l’hôtellerie, le dirlo précédent à planter la compagnie... Par contre, il ne s'est pas planté lorsqu'il touchait son pourcentage dans la défisc de leurs avions...
Mais bon, la direction joue au con !!! Il laisse pourrir la situation car ils ne veulent pas perdre leurs avantages !!! Mais bon les sundicats !!! Pffff quand on voit la gueule de certains des représentants, on a envie de tirer dans le tas !!!

14.Posté par Teiva 33 le 31/05/2016 16:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Taahoa a entièrement raison, il faudrait qu'on nous explique ??? 60 millions d'économie désirés, mais 500 millions de manque à gagner ???
Franchement, il est bon le DG !!! En voila un ki est aussi bon que ke le précédent !!!

15.Posté par Teiva 33 le 31/05/2016 16:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Qui sait poste 7. Et toi tu sais ? Air Tahiti a quand même une DSP, non ? Donc toute ligne déficitaire est payé par le Pays. Air Tahiti n'a jamais rien payé dans l'entretien des aéroports !!! Il faut arrêter aussi de défendre l'indéfendable... Air Tahiti est une compagnie dirigée par des rigolos !!!
ces clowns ont tout fait pour flinguer par le biais du politique la concurrence, Wan Air, King Tamatoa, etc... Juste à titre d'info, la compagnie accordait tellement de GP (aux employés, normal, mais aussi à des copains des copains, des tours opérators, etc...) que jusqu'à il y a deux ans, il y avait un vol de 45 minutes en ATR 42 par jour que l'on pouvait remplir uniquement de GP...

16.Posté par Le Vieux le 31/05/2016 16:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les syndicalistes lancent un appel à l’État !!! Hihihihi Mais l'état il s'en fout des licenciements d'Air Tahiti. Mais a part les télénovélas ils regardent et écoutent quoi les syndicalistes de ce pays ?? Que ne faut-il pas lire !!!

17.Posté par Teiva 33 le 31/05/2016 16:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Qui sait poste 7. Et toi tu sais ? Air Tahiti a quand même une DSP, non ? Donc toute ligne déficitaire est payé par le Pays. Air Tahiti n'a jamais rien payé dans l'entretien des aéroports !!! Ils ont reçu un avion gratuitement de la part du Pays aux Marquises Il faut arrêter aussi de défendre l'indéfendable... Juste à titre d'info, la compagnie accordait tellement de GP (aux employés, normal, mais aussi à des copains des copains, des tours opérators, etc...) que jusqu'à il y a encore deux ans, il y avait un vol de 45 minutes en ATR 42 par jour que l'on pouvait remplir uniquement de GP... bin voilà retirez les GP et on peut sauver plusieurs emplois !!!

18.Posté par machin le 31/05/2016 18:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Posts 6 et 14, je ne suis pas sûr.
Je pense au contraire que Air Tahiti gagne de l'argent du fait de la gréve.
Les vols rentables sont assurés (Bora, un peu Raiatea et Huahine).
Les vols non rentables éliminés.
Et moins de personnel à rémunérer.
La grève n'est certainement pas prête de s'arrêter tant que la direction n'y a aucun intérêt.
La perte de 30 M par jour, je n'y crois pas du tout. Ce n'est qu'un écran de fumée de la direction pour jouer les Calimeros.
Cela me rappelle un hôtel qui gagnait plus à ce que les employés qu'il voulait licencier fasse grève, plutôt que de les garder...

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 17 Décembre 2018 - 16:47 Pascale Taurua, parcours d’une artiste peintre

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués