Tahiti Infos

3G+, 4G : Vini va investir 4 milliards de Fcfp en deux ans


PAPEETE, le 17 juillet 2014 - Le budget modifié pour 2014 du groupe OPT prévoit un ambitieux programme d’investissement pour déployer l’Internet mobile aussi bien à Tahiti que dans les archipels. L’offre Internet en 4G serait ouverte dans le grand Papeete au début de l’année 2015.

Pas de versement de dividendes de l’OPT au Pays cette année : c’était prévu lors de l’établissement du budget primitif 2014 et cela a été confirmé encore lors de l’adoption du projet de budget modifié par le conseil d’administration du groupe qui s’est réuni au début du mois de juin. Les modifications budgétaires entérinées récemment ont été nécessaires pour prendre en compte le coût exact des travaux sur le câble Honotua réalisés à la fin du mois de mai dernier : une facture qui s’élève à 262 millions de Fcfp.

Le projet de budget modifié de l’OPT pour 2014, publié au journal officiel du 11 juillet dernier fait apparaître les grandes masses financières du groupe. Un géant qui pèse lourd dans l’économie locale puisque son budget annuel est établi à près de 17 milliards de Fcfp. Mais, en 2014, pour équilibrer le budget prévisionnel du groupe il faudra puiser dans le fonds de roulement. «L’équilibre budgétaire est réalisé par une contraction du fonds de roulement à hauteur de 5,7 milliards de Fcfp » mentionne l’arrêté ministériel. Le groupe puise dans sa trésorerie disponible pour assurer l’équilibre de ses comptes et réaliser un ambitieux programme d’investissement.

Pas question donc de verser des dividendes au Pays comme ce fut le cas l’an dernier. En septembre 2013, le groupe OPT avait effectivement versé 4 milliards de Fcfp au budget du Pays au titre de l’exercice 2013. Un versement important qui a pu permettre au gouvernement d’abonder le Fonds d’investissement et de garantie de la dette du Pays qui venait d’être créé. Changement d’optique radicale en tout cas pour cette année 2014 : plutôt que de verser des dividendes au Pays, le groupe a décidé, en 2014, de procéder à des investissements importants.

En 2014 et en 2015, également, l’OPT va investir particulièrement au sein de sa filiale SAS Vini (détenue à 100% par le groupe OPT). Il s’agit pour l’opérateur multimédia historique du territoire de poursuivre sa couverture d’Internet mobile pour ses abonnées en déployant la 3G+ là où elle n’existe pas encore et en avançant sur la nouvelle technologie de la 4G. L’investissement prévu est conséquent : «nous avons établi un programme d’investissement sur deux ans de 4 milliards de Fcfp» confiait à Tahiti Infos Marcel Tuihani, le ministre en charge de l’économie numérique et vice-président du Conseil d’administration de l’OPT. Il est question de «déployer la 3G dans les îles et la 4G sur Tahiti et Moorea». Selon le ministre, la technologie 4G serait ainsi disponible dès le début de l’année 2015. Marcel Tuihani précise encore que ces investissements répondent à une nouvelle stratégie pour le groupe OPT, en adéquation avec les attentes du gouvernement. «Nous souhaitons réorienter le groupe vers le développement de l’économie numérique».


Progression de la 3G+ et ouverture de la 4G
En avril 2013, la SAS Vini annonçait les prémices du déploiement de la technologie 4G à Tahiti. Des équipements pour déployer cette offre d’internet mobile à très haut débit, réputé garantir une vitesse de connexion 40 fois supérieure à celle de la 3G+, étaient installés en priorité sur le centre de Papeete de Fare Ute à Paofai. Une cinquantaine de béta-testeurs avaient été sélectionnés par la société pour utiliser ce nouvel équipement et en faire le retour technique et de couverture. Mais depuis ce lancement, sous forme de conférence de presse, aucune autre information n’avait filtré du côté de la SAS Vini au sujet de la 4G. Visiblement le test a dû être concluant pour que la technologie soit finalement appuyée par des investissements conséquents en 2014 et en 2015. Dans le même temps, il faudra pour la société poursuivre le déploiement de la 3G+ car le réseau de cette gamme est nécessaire pour passer ensuite au très haut débit mobile. Entre 2010 et 2013, la couverture de la 3G+ a fortement progressé sur le territoire : 60% de la population de Polynésie française y a accès dorénavant.

Rédigé par Mireille Loubet le Mercredi 16 Juillet 2014 à 17:38 | Lu 2231 fois