Tahiti Infos

​Sécurité renforcée à l’aéroport de Tahiti-Faa’a pour les Jeux


Tahiti, le 10 juillet 2024 - À l’occasion des Jeux olympiques 2024, le Premier ministre a décidé que des mesures seraient déployées sur l’ensemble du territoire, y compris en Polynésie française qui accueillera les épreuves de surf à Tehaupo’o aux mois de juillet et août prochains.
 
 
Cet événement qui bénéficie d’un rayonnement mondial, requiert le renforcement et l’adaptation des dispositifs de sécurité, notamment l’activation de la mesure “sentinelle” du plan Vigipirate, du 11 juillet au 13 août inclus.
 
Concrètement, les forces armées de Polynésie française assureront des patrouilles dans et autour de l’aéroport de Tahiti Faa’a avec pour mission de garantir au public un environnement sûr et d’apporter des réponses rapides en cas de nécessité.
 
Durant cette période, les militaires engagés travailleront en étroite collaboration avec les acteurs de la sécurité publique, civile et l’ensemble des professionnels de la plateforme aéroportuaire.
 
Le plan Vigipirate contient 300 mesures concernant 13 domaines d'action comme la cybersécurité, le secteur aérien, le secteur maritime et fluvial, le transports terrestres ou encore la protection des ressortissants et des intérêts français à l'étranger.
 
Cet outil du dispositif français de lutte contre le terrorisme est composé de plusieurs niveaux d’alerte. La mesure “sentinelle”, qui sera donc établi en Polynésie française, fait partie du niveau Vigilance qui correspond à la posture permanente de sécurité valable en tout lieu et en tout temps. Elle se décline en une série de 100 mesures permanentes de sécurité comme la surveillance des transports et des lieux publics ou le contrôle des accès aux sites publics.
 
Le second niveau de vigilance est atteint au stade “Sécurité renforcée - Risque attentat” qui est déclenché en cas de niveau élevé de la menace terroriste. Enfin le niveau Urgence attentat, marque un état de vigilance et de protection maximal. Il est quant à lui instauré pour une durée limitée : le temps de la gestion de crise. Il peut être déclaré sur l'ensemble du territoire national ou sur une zone géographique délimitée.
 
Ce niveau d'alerte permet notamment d'assurer une mobilisation exceptionnelle de moyens (soldats de la force Sentinelle…), mais aussi de diffuser des informations susceptibles de protéger les citoyens dans une situation de crise.

Rédigé par Bertrand PREVOST le Mercredi 10 Juillet 2024 à 17:23 | Lu 1894 fois