Tahiti Infos

​Rimatara "mention très bien" de la CTC


​Rimatara "mention très bien" de la CTC
Tahiti, le 10 juillet 2024 - La Chambre territoriale des comptes a publié ce mercredi sur son site son dernier rapport concernant la gestion de Rimatara sur les exercices 2019 et suivants. La chambre considère dans son analyse que la commune de Rimatara, au regard des contraintes existantes notamment liées à son éloignement, est gérée avec volontarisme et sérieux.
 
La Chambre territoriale des comptes (CTC) a procédé au contrôle des comptes et de la gestion de la commune de Rimatara sur les exercices 2019 et suivants. Dans sa synthèse de rapport, la CTC considère “les méthodes de travail pratiquées par la municipalité” comme “appropriées à sa taille et aux enjeux qui la concernent”. Comme pour le baccalauréat, la commune se voit presque décerner une mention “très bien” de la part du gendarme financier.
 
Dans un rapport dithyrambique – ce qui est rare en matière d’étude des actions des municipalités –, la Chambre note “l’approche pragmatique” qui “combine mobilisation des savoir-faire, réunions internes bien calibrées et assiduité dans l’île des élus et des agents grâce à une limitation au strict nécessaire de leurs déplacements à Tahiti et à l’extérieur de la Polynésie française”.
 
Présence des élus sur l’île, pilotage des projets rapides, gestion au mieux de la masse salariale, secrétaire général expérimenté et compétent et bonne tenue des comptes complètent le tableau d’honneur.
 
“Le maire et le secrétaire général ont d’ailleurs été en capacité de communiquer en 2021 sur un plan de gestion et de développement de leur île sous la forme de 5 axes et de 15 actions, en vue principalement de contrer les difficultés économiques provoquées par la crise sanitaire”, explique la CTC, bluffée par cette capacité de prévoyance.

Une préservation de l’environnement exemplaire

“S’agissant de la qualité des services rendus, la commune se distingue par sa capacité à offrir une eau potable, mais surtout par un système original de gestion des déchets qu’elle a su instaurer”, poursuit la synthèse du rapport. “La propreté et la protection de l’environnement sont en effet l’une de ses priorités.”
 
La mairie a en effet fait le choix de s’équiper de moyens de collecte et a identifié des solutions de traitement appropriées. À partir d’un tri des déchets recyclables étendu, grâce notamment à la mise en service d’une déchetterie qui fait aussi office de centre de tri, cas unique actuellement en Polynésie française, elle parvient quasiment à se passer de l’usage d’un centre d’enfouissement technique (CET). Les déchets ultimes sont réduits à une portion congrue, et les déchets recyclables sont expédiés à Tahiti pour traitement.
 
En conclusion, la CTC estime que “même si certains domaines sont encore à améliorer, la commune fait au mieux de ses ressources disponibles” et elle “l'encourage à persévérer dans cette voie”.
 

Rédigé par Bertrand PREVOST le Mercredi 10 Juillet 2024 à 17:19 | Lu 1732 fois