Tahiti Infos

​Les élues rebelles de Paea sauvées


Tahiti, le 8 juin 2022 – Le tribunal administratif a rejeté mardi la requête du maire de Paea Antony Géros qui demandait la démission d'office de deux élues qui avaient vertement refusé de présider leurs bureaux de vote lors de la présidentielle.
 
Lors de la dernière élection présidentielle, deux élues de la commune de Paea avaient refusé d'assumer leurs fonctions de présidentes de bureaux vote sans “aucun justificatif d'absence”. Mieux, l'une des élues avait répondu au courrier qui lui signifiait son arrêté de désignation par un subtil et laconique : “L.O.L.”. Visiblement courroucé, le tāvana de Paea Antony Géros avait saisi le tribunal administratif pour demander de déclarer les deux élues “démissionnaires d'office” pour avoir refusé “sans excuse valable, de remplir une des fonctions lui sont dévolues par les lois”, comme la loi le permet. Sauf qu'un détail a fait capoter la procédure. Le maire disposait d'un délai d'un mois à compter du refus de ces dames pour saisir la juridiction administrative. Antony Géros s'y étant pris avec six jours de retard, la requête a été rejetée.
 

Rédigé par Antoine Samoyeau le Mercredi 8 Juin 2022 à 21:10 | Lu 2132 fois