Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



​La Polynésie déconfinée



Tahiti, le 20 mai 2020 – Le haut-commissaire et le Président du Pays ont annoncé la fin du confinement en Polynésie et un retour presque à la normale. L'occasion pour Dominique Sorain et Edouard Fritch de saluer l'engagement de tous les Polynésiens durant cette période.

Près de deux mois après le début du confinement, le haut-commissaire Dominique Sorain et le Président Edouard Fritch ont annoncé la fin d'une période qui a sollicité la patience et "la capacité des Polynésiens à faire corps". "Nous avons des conditions sanitaires suffisantes pour lever complétement les dernières restrictions" a ainsi indiqué le Président en introduction. Une nouvelle qui était attendue avec impatience et qui récompense en quelque sorte une situation sanitaire maîtrisée. Depuis 14 jours, l'épidémie ne se propage plus, "la situation est stabilisée" et "toutes les personnes ont été guéries". Une "victoire contre le virus", selon Dominique Sorain, qui n'est pas une victoire à la Pyrrhus, aucun décès n'étant à déplorer. Mais l'appel à la vigilance est cependant toujours présent, la pratique des gestes barrière est recommandée "jusqu'à la découverte d'un vaccin". Une victoire qui serait le fruit d'une bonne coordination entre État, Pays et communes, "une vraie force dépassant le répartition classique des compétences". Une allusion qui déridera quelques juristes attentifs au respect de la loi organique en ces circonstances exceptionnelles.

Un autre appel a ainsi été lancé. Si la crise sanitaire semble être derrière nous, la crise  économique est le prochain combat à mener, sur un territoire fortement dépendant des retombées de son industrie touristique, au point mort. Le redémarrage de l'économie est "essentiel" et "le soutien de l'État s'exercera pleinement" a affirmé le haut-commissaire. Un soutien qui n'a pas empêché Edouard Fritch de lancer et de renouveler à plusieurs reprises son appel à consommer local afin de permettre cette relance. Le "patriotisme" et la solidarité des Polynésiens sont à rechercher partout, dans toutes les formes de consommation : vacances, tourisme, alimentation - fruits, légumes, poissons - ... Un vœu qui va affronter une dure réalité économique dans les semaines à venir.

​Écoles : Reprise normale début juin

Les écoles primaires reprendront leur fonctionnement à compter du 25 mai. Les établissements scolaires continueront à fonctionner avec l'organisation et les mesures sanitaires actuelles jusqu'au 4 juin prochain, date à laquelle un retour aux conditions scolaires "normales" interviendra. Les cours reprendront également dans les collèges éloignés à cette date, le dispositif de transport afin d'acheminer les élèves sera mis en place d'ici la semaine prochaine.

​Aérien : Le ciel s'éclaircit

La réouverture du trafic aérien a été annoncée à compter du 1er juillet prochain. Les visiteurs seront cependant astreints à des mesures sanitaires strictes, à savoir un test 72 heures avant d'arriver au fenua, une quatorzaine dans un site dédié et un nouveau dépistage en fin de quatorzaine. Le président Edouard Fritch a ainsi insisté sur la nécessité de rouvrir l'aéroport de Tahiti-Faa'a "aux pays pourvoyeurs de tourisme" au premier des rangs desquels les Etats-Unis et la France. Des pays qui sont pourtant parmi les plus contaminés. Les transports interinsulaires, par voie maritime et aérienne, pourront reprendre dès ce jeudi. Les vols d'Air Tahiti pourront donc reprendre leur ascension dès l'Ascension.

Voyageurs : Contrôles stricts à l'arrivée

Jusqu'à la réouverture des vols internationaux, ceux organisés au titre de la continuité territoriale sont toujours maintenus avec le retour de 600 Polynésiens de métropole d'ici la fin du mois de juin. Avec le prochain vol, environ 150 personnes devraient arriver, dont une trentaine de gendarmes et une cinquantaine d'internes en médecine. "A chaque entrée, il y aura un contrôle strict" a martelé le haut-commissaire. Ce contrôle très strict sera également mis en place, "avec plus de précaution" pour la relève des fonctionnaires qui sont "indispensables au bon fonctionnement des services" de l'État.

​Élections municipales : Le tour le plus long

La convocation des conseils municipaux élus au premier tour le 15 mars dernier pouvait intervenir depuis le 18 mai. Il reste à acter l'organisation du second tour pour les communes où aucune liste n'a obtenu la majorité à l'issue du premier scrutin. S'appuyant sur l'avis récent du conseil scientifique, le haut-commissaire a ainsi indiqué que ce second tour pouvait désormais être organisé. La date précise reste cependant à définir. Il pourrait intervenir soit le 21 juin, soit le 28 juin. Un décret du Premier ministre dans les jours à venir doit fixer cette date.

​Économie : Nouvelles mesures en préparation

La conférence de presse du haut-commissaire Dominique Sorain et du Président Edouard Fritch a été l'occasion de faire le point sur les dispositifs mis en place par l'Etat. Ainsi, 320 prêts garantis par l'Etat ont été accordés pour un montant de 18 milliards de Fcfp. Au niveau du fonds de solidarité, 9 700 demandes de PME et TPE ont conduit au versement de 1,5 milliards. Si le Pays a annoncé travailler sur de nouvelles mesures spécifiques pour soutenir l'industrie touristique où 19 000 emplois sont fragilisés, le représentant de l'État a d'ores et déjà annoncé que le fonds de solidarité sera prorogé jusqu'à la fin de l'année pour les entreprises de ce secteur, mais également d'autres secteurs à définir. Du côté des dispositifs mis en place par le Pays, rien de nouveau pour l'instant. Un séminaire gouvernemental dans les jours à venir devrait approfondir quelques pistes. Avec la fin du confinement, le Revenu de Solidarité, l'Indemnité de solidarité et l'Indemnité exceptionnelle mis en place par le gouvernement fin mars cessent par contre d'exister dès l'arrêté de déconfinement publié. La prorogation de ces "amortisseurs sociaux" n'est pas envisagée dans cette phase de relance progressive de l'activité économique. La question d'un recours à l'emprunt a été abordée, mais la Polynésie reste avant tout en attente d'une réponse favorable à une demande d'avance de trésorerie adressée à l'État.

Rassemblements : No limit

Les limites fixées jusqu'alors aux rassemblements ne sont plus en vigueur. Il n'y a par exemple plus de restriction dans l'accueil de clients dans les bars, restaurants ou discothèques. Les spectacles sont de nouveau autorisés. La pratique du sport et les compétitions pourront donc reprendre dans des conditions normales. De même, les offices religieux et les meetings politiques peuvent également être organisés de la même manière, "sans restriction de nombre et de fréquence".

Vente d'alcool : Statu quo

Les Polynésiens ne pourront pas arroser allégrement le déconfinement. Les mesures de restriction de vente d'alcool restent en vigueur et sans perspective de changement. Le Président Edouard Fritch est resté plus qu'évasif sur la durée de maintien de la restriction et son absence de lien avec la problématique sanitaire. Il s'est ainsi borné à dire que "la mesure est bonne", qu'"elle est soutenue par les maires" et qu'il s'agit "d'une aide que nous apportons aux Polynésiens". La vente d'alcool sera donc toujours restreinte du lundi au jeudi de 8 heures  à 18 heures. La reprise du boulot oui, celle du goulot non.

Rédigé par Sébastien Petit le Mercredi 20 Mai 2020 à 19:46 | Lu 4012 fois





Dans la même rubrique :
< >

Lundi 25 Mai 2020 - 21:53 Le thonier équatorien va quitter le fenua

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus