Tahiti Infos

​Emmanuel Macron : "Jamais je n'ai eu un accueil aussi émouvant"


Tahiti, le 25 juillet 2021 – Le Président de la République, Emmanuel Macron, a débuté la seconde journée de sa visite officielle en Polynésie française par une cérémonie patriotique au Monument aux morts à Papeete, suivi d'un bain de foule sur l'avenue Pouvana'a, puis d'un accueil festif à la présidence au son des pahu, des 'ihara et des pū et devant les danseuses, danseurs et chanteurs de Tamariki Poerani, Tahiti Ora et du conservatoire. "Je crois pouvoir dire que jamais je n'ai eu un accueil aussi émouvant", a déclaré le Président de la République à l'issue de la cérémonie.
 
Au lendemain de son arrivée en Polynésie française, pour sa première journée complète au fenua, le Président de la République a entamé à 10h30 une cérémonie organisée sur l'avenue Pouvana'a et plus particulièrement au Monument aux morts à Papeete. Une à deux heures plus tôt, les délégations communales constituant le public, les danseuses et danseurs, les militaires et les "officiels" du fenua et de la délégation nationale s'étaient installés aux abords de l'avenue. Pas moins de 1 500 personnes étaient attendues, drapeaux français et polynésiens dans le public.
 

Hommage au Bataillon du Pacifique

Après une revue des troupes sous la Marseillaise, le Président a commémoré les 80 ans du départ du bataillon du Pacifique pour la Seconde guerre mondiale. Un extrait du discours prononcé à l'époque par le gouverneur Emile de Curton a été lu par deux collégiennes, en français et en reo tahiti. Les militaires présents alors entamé le chant des Tamari'i volontaires, avant un dépôt de gerbe cette fois-ci sous les chœurs du Conservatoire reprenant la Marseillaise.

 
 

Echange avec les familles d'engagés et anciens combattants

Longuement, ensuite, le chef de l'Etat a parlé en privé aux anciens combattants, porte-drapeaux, engagés blessés et familles d'engagés tués en mission dans l'Armée française. L'Elysée avait relevé avant la visite du Président que la Polynésie représentait chaque année autant de militaires d'engagés que dans la région île de France pourtant 45 fois plus peuplée…
 

Bain de foule

Emmanuel Macron a ensuite entamé un bain de foule, saluant le public présent pour l'occasion sur l'avenue Pouvana'a et remontant la route jusqu'à l'entrée de la présidence de la Polynésie française. Là, dans un faste aux proportions âprement négociées avec l'Elysée –le cabinet du Président de la République ne souhaitant pas de démonstrations festives trop importantes vu le contexte de crise sanitaire–, le chef de l'Etat a été accueilli par les pahu, 'ihara et pū et devant les danseuses, danseurs et chanteurs de Tamariki Poerani, Tahiti Ora et du conservatoire.

 
 

Accueil polynésien

"Notre terre vous accueille, nos enfants sont là", a ensuite déclaré le président du Pays, Edouard Fritch. "Ils vous disent bienvenue chez vous."

 
 

"Admiration et humilité"

Visiblement conquis, le Président de la République a largement complimenté l'accueil réservé : "J'ai souvent été accueilli, y compris dans les terres les plus lointaines de la République. Je crois pouvoir dire que jamais je n'ai eu un accueil aussi émouvant. C'est donc avec beaucoup d'admiration et d'humilité que je reçois cet accueil avec tout ce qu'il signifie, de tradition, de culture et de transmission. Et c'était magnifique de voir ainsi plusieurs générations offrir ainsi ces chants et ces danses. De voir nos enfants être là aujourd'hui pour nous accueillir. Et donc permettez moi de vous remercier de commencer, après notre cérémonie patriotique, par ce moment si émouvant et de vous encourager, ce faisant, à poursuivre ici ce travail de culture et de tradition qui est essentiel. De continuer à l'enrichir, de continuer à le transmettre. Parce qu'il est votre fierté, et oserai-je vous le dire ici aujourd'hui, notre fierté. Merci pour cela. Mauruuru."
 

Réunion de travail

Le chef de l'Etat et le gouvernement polynésien se sont ensuite retrouvés pour une réunion de travail à la présidence. L'occasion d'évoquer globalement la situation de la Polynésie française, notamment sur les plans sanitaire et économique.
 


La visite d'Emmanuel Macron se poursuivra dimanche après-midi à Hiva Oa, avec le premier passage d'un Président de la République aux Marquises. Le chef de l'Etat est attendu pour un premier discours dimanche soir sur le stade de Atuona.

Rédigé par Grégory Boissy et Antoine Samoyeau le Dimanche 25 Juillet 2021 à 14:42 | Lu 4540 fois