Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Un meeting pour trouver des alternatives au plastique



Geoffrey Van der Maessen du collectif Nana sac plastique participera au meeting de Green Polynesian le 2 juin.
Geoffrey Van der Maessen du collectif Nana sac plastique participera au meeting de Green Polynesian le 2 juin.
PAPEETE, le 26 mai 2017 - L'association Green Polynesian organise une soirée de discussion sur le thème du plastique. Avec le collectif Nana sac plastique et le mouvement Colibris Tahiti, elle invite le grand public à penser des solutions pour réduire voire éliminer le plastique dans notre quotidien. Ce premier rendez-vous lance un cycle d'événements baptisé Green talks.

L'événement "Green talks – Stop plastiques" est à l'initiative de l'association Green polynesian. Il consiste à réunir le grand public autour du thème du plastique, encourageant chacun à faire connaître ses idées pour lutter contre ce qui est devenu un fléau pour l'environnement. Il se tiendra le vendredi 2 juin à la Casa Bianca à Punaauia. "En fait", précise Jonathan Kaizer Aroita Green polynesian, "nous prenons le relais des green drinks organisés un temps par le mouvement Colibris. Le 1er thème retenu de ce nouveau rendez-vous est le plastique."

La "supercherie" du plastique biodégradable


L'association a invité, en plus du grand public, des représentants du mouvement Colibris Tahiti et du collectif Nana sac plastique. "Il faut trouver des solutions concrètes sur le territoire car il n'y a pas de plastique biodégradable", indique Geoffrey Van der Maessen du collectif Nana sac plastique. Lequel postait un article le 31 mars sur sa page Facebook intitulé : La supercherie des plastiques dits biodégradables.

Dans cet article, le collectif assure que "Le plastique "biodégradable" est un plastique qui, en théorie, peut être détruit par des microorganismes (bactéries ou champignons) dans l'eau, le dioxyde de carbone (CO2) et certains biomatériaux. Mais Attention ! Le plastique biodégradable n'est pas forcément produit à partir de biomasse (comme les plantes). Plusieurs types de plastique "biodégradables" sont fabriqués à partir de pétrole, tout comme le plastique ordinaire."

Il ajoute : "Si ces sacs plastiques "dégradables" se désagrègent en petits fragments dans l'environnement, ces fragments peuvent perdurer très longtemps et aucune étude sur leur évolution à long terme n'est disponible."

Premières actions

Dans ce contexte, Nana sac plastique est d'ores et déjà passé à l'action. "Nous avons présenté une charte des commerçants au ministère de l'environnement il y a à peine un mois", rapporte Geoffrey Van der Maessen. Cette charte encourage les commerçants à ne plus utiliser de sac plastique. "Nous avons par ailleurs réalisé des stickers que nous voudrions coller sur la devanture de magasins signataires de la charte."

Les commerçants sollicités sont favorables à la démarche mais hésite encore à signer la charte car "les Polynésiens n'ont pas changé leur façon de consommer", constate Geoffrey Van der Maessen qui espère que les initiatives comme le meeting de Green Polynesian participeront au changement de mentalité.

Pratique

Rendez-vous le 2 juin à partir de 19 heures à la Casa Bianca.
Entrée libre
Facebook : Green talks – Stop plastiques

Rédigé par Delphine Barrais le Vendredi 26 Mai 2017 à 10:39 | Lu 1924 fois







1.Posté par uwe le 27/05/2017 05:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

une très bonne initiative ^^

2.Posté par camelio le 27/05/2017 18:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

une réunion cote est?

3.Posté par pif paf le 28/05/2017 14:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et les stickers qui sont collés sur les vitrines, ils sont en papier recyclable ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à contact@tahiti-infos.com. D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 24 Juin 2017 - 16:15 Bulibasha : le Patriarche maori

Samedi 24 Juin 2017 - 14:33 Un week-end pour fêter l'orange à Punaauia

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance