TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Un "Voyage du cœur" au-dessus des îles pour plus de 250 enfants




PAPEETE, le 1er décembre 2016 - La compagnie aérienne locale Air Tahiti Nui a organisé un voyage pour les enfants de Tahiti mercredi après-midi. Ils ont fait un tour au-dessus des Tuamotu, des îles Sous-le-Vent et des îles du Vent.

Le temps maussade n'aura pas terni le sourire des enfants. Mercredi après-midi, près de 300 enfants issus des quartiers défavorisés de l'île de Tahiti se sont envolés. Une opération rendue possible grâce à la compagnie aérienne Air Tahiti Nui et ses équipes. Ce "Voyage du cœur", du nom de l'opération, était l'occasion pour la plupart des enfants de prendre l'avion pour la première fois et de découvrir une partie des îles de Polynésie française, vues du ciel.

"C'est la première fois que je monte dans un avion, témoigne Rauhani, originaire de Paea. C'était impressionnant de voir ce gros appareil de l'extérieur et aussi d'être à bord. Au décollage, je n'ai pas eu peur mais j'ai ressenti une sensation bizarre dans mon ventre." Quelques instants, quelques turbulences viennent troubler la sérénité des enfants et de leurs accompagnateurs. Rauhani écarquille les yeux, regarde par le hublot et finalement lâche un sourire. "J'ai un peu la tête qui tourne. Nous sommes dans les airs, c'est fou!"

Dans l'avion, les enfants ont du mal à contenir leur excitation. Ils profitent des sièges, les allongent, jouent avec les boutons et dévorent des yeux tout ce qu'l y autour. En face d'eux, les tablettes interactives attirent un maximum de leur attention. Les jeux et les différents films les amusent. Au cours du vol, les jeunes ont pu apprécier le film "To Tatou Manureva, notre rêve", réalisé par l'équipe de Méga la blague, diffusé sur TNTV. Un court-métrage réalisé pour l'événement. "C'était super de voir tout ça", commente Maui, 13 ans, de Pirae. "Ce n'est pas la première fois que je montais dans un avion car je suis déjà allé dans les îles. Mais c'est la première fois que j'en prenais un aussi gros. J'ai trouvé que c'était mieux que les petits avions au décollage et à l'atterrissage…"

A la descente de l'appareil, de petites étoiles brillaient dans les yeux des enfants. Tous étaient ravis et conquis. L'une d'entre eux confiait : "Plus tard, j'aimerais bien devenir hôtesse de l'air…"

"A l'embarquement, beaucoup d'enfants n'avaient pas de passeports"

Parole à Michel Monvoisin, P-dg de Air Tahiti Nui.

"La première opération de ce type a eu lieu en 2003, donc ça faisait bien longtemps que nous avions envie de le refaire. Et puis c'est vrai, il y a eu une toute succession d'événement : Vaiana est arrivée, nous avons invité les enfants défavorisés à l'avant-première. Ensuite, nous nous sommes dit qu'il était temps de faire ce cadeau de Noël à ces enfants. Le plaisir de voir ces gamins heureux est inestimable ! La plupart n'ont jamais pris l'avion. D'ailleurs, à l'embarquement, beaucoup n'avaient pas de passeports, donc ça veut dire qu'ils n'ont jamais voyagé, jamais pris l'avion. Il me semblait important que la compagnie du pays fasse ce cadeau. Si nous ne le faisons pas, qui va le faire?"

Rédigé par Amelie David le Jeudi 1 Décembre 2016 à 15:50 | Lu 2233 fois


Notez


Commentaires

1.Posté par Hans Van Barneveld le 02/12/2016 08:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bien beau cadeau de Noël fait à ces enfants ! excellente initiative à renouveler sans attendre cette fois 13 années...

2.Posté par Chaval le 02/12/2016 10:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo à ATN qui n'a pas hésité à faire ce beau cadeau à ces enfants, pour eux et pour la plupart ce sera un souvenir inoubliable. Quand je pense que les grévistes réclament encore et encore et chaque fois aux moment critiques, c'est écoeurant surtout que les techniciens sont en général bien rémunérés pour leur travail.

3.Posté par pif paf le 02/12/2016 11:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

au lieu de leur offrir un petit tour en avion, et puis s'en va
on pourrait distribuer d'avantage de bourses scolaires qui leur permettront, plus tard, de voyager.
... plutôt que de rêver d'être hôtesse de l'air, ils pourraient devenir pilotes.

Et pour info, le passeport n'est pas obligatoire pour aller dans les îles ; et pourtant, on peut y aller en avion.

4.Posté par Chaval le 02/12/2016 16:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@pif paf, il ne faut pas dire n'importe quoi juste pour parler, on n'a jamais dit qu'il fallait un passeport pour aller dans les îles, ils sont demandé aux enfants ou à leurs accompagnants s'ils avaient un passeport, pour savoir combien n'avaient jamais voyagé hors de nos frontières. Ensuite ce ne sont pas les bourses scolaires (si petites) qui vont leur permettre de voyager, ou d'être pilote, il faut arrêter de dire n'importe quoi, le travail à l'école, au collège, au lycée et enfin en université, le travail seul voilà ce qui compte. Je connais pas mal de jeunes qui bourses ou pas sont en difficulté scolaire, pas très courageux surtout et il fait tellement bon de ne rien glander.

5.Posté par pif paf le 03/12/2016 10:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Chaval
Je reprends les propos relatés du PDG :
"La plupart n'ont jamais pris l'avion. D'ailleurs, à l'embarquement, beaucoup n'avaient pas de passeports, donc ça veut dire qu'ils n'ont jamais voyagé, jamais pris l'avion."
Je maintiens que ces propos sont parfaitement erronés.

Quant aux bourses, si elles ne sont pas suffisantes, ça serait bien de les augmenter, car combien d'étudiants ne peuvent pas poursuivre leurs études par soucis financiers (notamment pour des études par delà les mers). Alors, c'est sûr, tous ne pourront pas être pilotes, mais l'éducation doit rester la priorité du Pays.

6.Posté par pif paf le 07/12/2016 17:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Chaval
Oui : pas très courageux, les élèves.
Surtout quand on leur vend du rêve : gagnez au loto ou à tout autre jeu par SMS et voyagez par delà les mers !

PS : je rappelle que ces jeux sont interdits aux mineurs, mais que chez les adultes, c'est une industrie (celle des jeux) qui se porte au mieux.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à contact@tahiti-infos.com. D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 17:35 Aremiti 6 : la licence d'armateur refusée

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance