Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Opération paka et descente de police au quartier Vaitavatava



La valeur de toute cette marchandise conditionnée pour la revente est estimée autour de 250 000 francs. Les propriétaires de la drogue n'ont en revanche pas été identifiés.
La valeur de toute cette marchandise conditionnée pour la revente est estimée autour de 250 000 francs. Les propriétaires de la drogue n'ont en revanche pas été identifiés.
PAPEETE, le 17 novembre 2016 - Une opération ciblée de lutte contre la revente de produits stupéfiants vient de s'achever ce jeudi matin dans le quartier Vaitavatava, l'un des spots les plus connu des dealers et de leurs clients.

Les policiers se rendent régulièrement sur ce site bien connu mais c'était une première pour le chien Gipsy de la brigade canine, créée en juillet dernier. L'animal spécialisé dans la recherche de produits stupéfiants n'a pas mis longtemps à démontrer son efficacité, flairant en quelques minutes plusieurs caches où du pakalolo avait été dissimulé par les dealers.

Les policiers de la direction de la sécurité publique (DSP) ont ainsi pu mettre la main sur un sac plastique rempli de feuilles séchées, et surtout cinq boîtiers de cassettes vidéo contenant chacune l'équivalent d'une dizaine de boîtes d'allumettes de pakalolo. Les boîtiers étaient pour la plupart cachés dans des voitures épaves stationnées dans ce quartier modeste.

La valeur de toute cette marchandise conditionnée pour la revente est estimée autour de 250 000 francs. Les propriétaires de la drogue, qui sera détruite à la DSP, n'ont en revanche pas été identifiés. La section d'intervention, la sûreté urbaine et la brigade canine ont participé à cette opération qui a mobilisé une vingtaine de fonctionnaires de police.

A l'issue de l'intervention, le commissaire divisionnaire François Perrault s'est félicité de "la performance" du chien stups soulignant "l'intérêt d'avoir mis en place une brigade canine (...) ces saisies sont un gros manque à gagner pour les trafiquants". Le commandant de la DSP qui a affiché son intention "de renouveler assez souvent ce genre d'opération" : "Il faut qu'on arrive à casser le trafic dans ce quartier clairement identifié des acheteurs et des revendeurs. Il y a aussi d'autres quartiers qui sont des zones de fixation de ces trafics et dans lesquels nous interviendrons. Il y a aussi des gens qui vivent dans ces quartiers et qui sont perturbés par ce genre de trafic, les allées et venues des clients et des vendeurs".

Gipsy, le chien de la brigade canine de la DSP spécialisé dans la recherche de produits stupéfiants.
Gipsy, le chien de la brigade canine de la DSP spécialisé dans la recherche de produits stupéfiants.

"Il y a aussi d'autres quartiers qui sont des zones de fixation de ces trafics et dans lesquels nous interviendrons"

Le commissaire divisionnaire et commandant de la DSP, François Perrault.
Le commissaire divisionnaire et commandant de la DSP, François Perrault.


Rédigé par Raphaël Pierre le Jeudi 17 Novembre 2016 à 11:57 | Lu 4080 fois







1.Posté par Teiki le 17/11/2016 12:43 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo à la brigade. Il faut continuer

2.Posté par Tutu le 17/11/2016 18:17 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et les vendeurs d''ice , ils sont penards . Il y a eu tres peut d''arrestation et tres peu de saisie.
Alors pour 250 000f c''est rien et a cote des dizaine de millions de franc de drogue dur et qui se vend comme du pain.
Et ils sont contents .😤

3.Posté par Pito le 17/11/2016 19:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si on dit qu'il y a des vendeurs et des acheteurs s'est qu'ils sont visibles, dons facile à arrêter.....je ne comprend pas bien pourquoi cela n'est pas fait !!!!

4.Posté par lebororo le 18/11/2016 12:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour être intelligent, il ne faut pas donner des renseignements sur les endroits à visiter
et sur les chiens qui y travaillent, et la manière de dire où c'est "trouvé".

5.Posté par tutua le 18/11/2016 13:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

encore du temps et de l'argent public perdu. La lutte contre le paka est perdue, définitivement. En France des parlementaires ont mené leur enquête qui conclue que le " fléau " ne disparaîtra jamais. Il y a des consommateurs, il y a des clients, c'est le business, c'est légal aux USA et dans de nombreux pays, aujourd'hui les barrages ont rompu. En Uruguay, le président Pepe Mujica, ancien guérillero, a légalisé la vente du paka par l'Etat, pour explique-t-il, couper l'herbe aux narco-trafiquants.
Nous devons tenir compte de la situation locale. Si les vendeurs de paka ne peuvent plus vivre de leur trafic, ce seront les voleurs de la familles que s'en chargeront. Vous avez envie d'être victimes ?...

6.Posté par hotunui le 18/11/2016 13:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la seule agriculture qui marche bien !!!!!
Le lycée agricole devrait ouvrir une filière!

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 21 Août 2017 - 17:22 Une nouvelle ère à Polynésie 1ère radio

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance