TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Le Tahoera'a accuse la Présidence de "Harcèlement et chantage"




PAPEETE, 5 mai 2015 (COMMUNIQUE TAHOERAA HUIRAATIRA) - Les sénateurs Nuihau Laurey et Lana Tetuanui ont été élus respectivement avec 380 et 356 voix le 3 mai 2015. Seules 160 à 170 voix ont été prises au Tahoera’a Huiraatira si l’on compare avec les résultats obtenus par Vincent Dubois et Teura Iriti le 28 septembre 2014. Cela signifie que plus de 210 voix, environ 55% des suffrages, ont été apportées par l’opposition, UPLD et ATP confondues. On retrouve là la plus grande partie des 120 voix de l’ATP qui n’avait pas de candidats cette fois-ci et qui soutenait les candidats d’Edouard Fritch, et la centaine de voix qui manque aux candidats de l’UPLD.

Nuihau Laurey et Lana Tetuanui sont donc autant les candidats d’Edouard Fritch que ceux de l’UPLD et de l’ATP. Le Tahoera’a Huiraatira, une fois de plus seul contre tous, a donc été battu grâce à une coalition composée du groupe d’Edouard Fritch, de l’UPLD et de l’ATP. Environ 2/3 des grands électeurs sont restés fidèles au Tahoera’a Huiraatira.

Les grandes manœuvres ont commencé dans la perspective de la répartition des commissions prévue ce jeudi à l’assemblée. L’heure est venue pour Edouard Fritch de renvoyer l’ascenseur à ses alliés de dimanche dernier, et d’asphyxier définitivement le Tahoera’a Huiraatira.

Cependant, il semblerait que certains alliés d’hier fassent déjà monter les enchères, au point que le clan d’Edouard Fritch se voit contraint de compléter sa majorité au sein du groupe Tahoera’a Huiraatira.

Une vaste opération de harcèlement s’est mise en route dès dimanche soir, dont sont victimes les élus du Tahoera’a Huiraatira. Plusieurs d’entre eux ont été convoqués à la présidence. Maniant la carotte et le bâton, le président Edouard Fritch tente de les courtiser, multipliant promesses et menaces, soutiens divers, CAE et autres subventions.

D’autres ont aussi été approchés et ont refusé de répondre aux diverses sollicitations relayées par les élus qui ont déjà rejoint le clan d’Edouard Fritch. Ces méthodes qui prennent des proportions jamais vues sont bien loin de la façade démocratique dont se targue le clan Fritch dans ses déclarations aux médias.

Le Tahoera’a Huiraatira exige que cessent immédiatement ces pressions insupportables sur nos élus. En accord avec les personnes concernées, il n’écarte pas de porter plainte pour chantage et harcèlement.

Rédigé par Communiqué du Tahoeraa Huiraatira le Mardi 5 Mai 2015 à 17:59 | Lu 192 fois


Notez


Commentaires

1.Posté par Honu DEMER le 06/05/2015 08:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DEMER
On apprenait dans la Dépêche il n'y a pas si longtemps que le Tahoera'a aurait adressé un ultimatum aux "membres dissidents". Un communiqué du parti venait par la suite dénoncer le manque de sérieux du journal n'ayant pas "jugé bon de recouper ses informations" (http://www.tahiti-infos.com/Communique-du-Tahoera-a-Senatoriales-Il-est-temps-que-chacun-assume-ses-responsabilites_a124175.html)
Aujourd'hui, le même parti dénonce une "vaste opération de harcèlement" sans donner une quelconque preuve. Que les élus se regroupent et portent plainte...mais pour le moment, ça donne vraiment l'impression de guéguerre de cours de récréation..."Maîtresse, M.FRITCH il m'a volé ma place...et à moi, M.FLOSSE et bein il m'a tiré les cheveuuuuux!

Signaler un abus


Dans la même rubrique :
< >

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki