TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Le Monarque à Fatu Hiva : cinq jeunes nés en 2016 !




De gauche à droite : Thomas, venu en mission, avec l’équipe de terrain de Fatu Hiva: Manuera, Arthur et Ioane  Photo T. Matohi
De gauche à droite : Thomas, venu en mission, avec l’équipe de terrain de Fatu Hiva: Manuera, Arthur et Ioane Photo T. Matohi
FATU HIVA, le 28 janvier 2017. Le Monarque de Fatu Hiva est l’oiseau le plus menacé d’extinction au fenua. L'association Manu est néanmoins optimiste : cinq jeunes oisillons sont nés l'année dernière et vivent toujours sur l'île.


Le Monarque de Fatu Hiva, endémique de l’île du même nom, est l’oiseau le plus menacé d’extinction de Polynésie française avec seulement trois couples au monde ! Le rat noir, ce gros rat arboricole qui consomme aussi les noix de coco, atteint facilement les nids de monarques qui sont situés dans des purau ou fau (Hibiscus tiliaceus). Le chat sauvage est également responsable de la disparition de nombreux oiseaux pour cette population extrêmement réduite. Le risque d’extinction dans les années à venir est très important et tous les efforts doivent se porter à sauver cette espèce de la disparition.

L’association Manu mène depuis 2007 un programme de conservation visant à augmenter les effectifs de l’espèce. Thomas Ghestemme, responsable du programme, est de retour de cette île du sud des Marquises. Deux employés de l’association oeuvrent quotidiennement sur le terrain (Arthur Matohi et Emile Tauapaohu) aidés par un patenté à mi-temps (Manuera Terorohauepa). Ces habitants ont pris à cœur la sauvegarde de leur oiseau, six jours sur sept, malgré le travail difficile dans des vallées escarpées.

Jeune Monarque de Fatu Hiva. Photo R Luta
Jeune Monarque de Fatu Hiva. Photo R Luta
Cinq bénévoles ont également aidé l’équipe l'année dernière pour les actions de terrain ou la stérilisation des chats domestiques, dont deux venant de Nouvelle-Zélande. Pendant sa mission, Thomas Ghestemme a pu constater la naissance d'un cinquième jeune en 2016 et les quatre premiers sont toujours visibles dans la vallée, ce qui ne se voyait pas précédemment car quasiment tous les jeunes étaient capturés par les chats.

La stérilisation des chats domestiques s’est poursuivie dans les deux villages de l’île. 50 interventions ont été réalisées en 2016. Ainsi en quatre ans, 80 chats ont été stérilisés gratuitement.

L'association travaille aussi avec des propriétaires terriens dont les terrains hébergent les monarques sur des projets de développement durable. Manu a ainsi aidé au développement de l’apiculture par des formations et du matériel : le nombre de ruches a augmenté de 452 % en 2 ans et a généré 3 millions de Fcfp de revenus pour les propriétaires en une année.

Rédigé par D'après un communiqué le Samedi 28 Janvier 2017 à 15:29 | Lu 2395 fois





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à contact@tahiti-infos.com. D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 29 Mars 2017 - 19:08 Il volait dans les bureaux du Haut-commissariat

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance