Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

La production de vanille en très forte baisse



La production de vanille en très forte baisse
PAPEETE, le 30 juin 2015 - 12 tonnes de production annoncée pour 2015. C'est peu pour la vanille de Tahiti. En conséquence, les prix sont en augmentation à l'export.

Au salon de la vanille, qui s'est déroulé du 16 au 20 juin à l'Assemblée, les producteurs étaient peu nombreux. Et pour cause, la production de vanille est en baisse. Seulement 12 tonnes de production sont prévues pour l'année 2015. Un chiffre qui diminue de plus de moitié par rapport à 2014 qui enregistrait 28 tonnes de production. En conséquence, le prix de la vanille augmente à l'export. En 2014, il était de 20 000 fcfp/kg alors qu'en 2013, il était de 18 000 fcpf/kg pour 31 tonnes de production. De 2009 à 2012, le prix moyen à l'export était de 17 000 fcpf/kg.
Une plantation de vanille doit se régénérer tous les 7 ans. Cette année, beaucoup d'exploitations sont en processus de régénération, ce qui explique le peu de production. De plus, les conditions climatiques n'ont pas été favorables à la vanille en 2014 car il a fait "froid" avec des températures avoisinant les 20 degrés, ce qui n'a pas aidé la floraison. A cause de la pluie, les fleurs sont beaucoup tombées et la pollinisation manuelle n'a pas pu être faite dans de bonnes conditions.

NOUVELLES OMBRIERES

Pour l'avenir de la vanille, 42 nouvelles ombrières représentant une superficie de 2,4 hectares seront installées principalement aux îles Sous-le-Vent (37 ombrières soit 2,1 hectares) et 5 autres aux îles du Vent (0,3 hectare). Ces ombrières devront entrer en production à partir de 2018 avec l'aide de la banque Socredo, selon les informations de l'établissement public Vanille de Tahiti. Celles-ci ne seront attribuées qu’aux agriculteurs produisant plus de 500 grammes par tuteur et ayant un terrain situé dans une bonne zone de production. Le cout de la structure livrée "clé en main" à l’agriculteur est de 2 900 000 Fcfp. La participation du pays via l'établissement public Vanille de Tahiti se chiffre à 50% du montant pour les agriculteurs des îles Sous-le-Vent et à 40% pour ceux des îles du Vent. "Les porteurs de projet devront également avoir suivi une formation à la culture de la vanille en plus de leur forte motivation", commente Carine Yip- Vairaaroa, directrice de l'établissement public Vanille de Tahiti.


Le volume de vanille diminue de 63 % en un an alors que le prix au kilo progresse de 24 % par rapport à avril 2014. Depuis janvier, la hausse du prix au kilo ne compense pas la baisse du volume de vanille exportée (- 39 %), selon les chiffres publiés par l'institut de la statistique de la Polynésie française.

Rédigé par Noémie Debot-Ducloyer le Mardi 30 Juin 2015 à 10:41 | Lu 1003 fois






1.Posté par Piripirifaufau le 30/06/2015 11:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si je lis bien, ces ombrières ne seront donc attribuées qu'aux personnes déjà productrices d'au minimum 500g/tuteur de vanille? Donc des personnes déjà établies n'ayant pas été capables d'assurer une production correcte soit disant due aux conditions météos ou pour cause de renouvellement (ou aussi pour cause de jmenfoutisme mais ça on ne le dit pas). Donc pas moyen de se lancer dedans pour un débutant motivé..

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 20 Novembre 2017 - 14:19 Opération "Mon repas malin" du 20 au 24 novembre

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance