Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


"La mairie n'a jamais été favorable à l'installation d'un village à Vaiete"



"La mairie n'a jamais été favorable à l'installation d'un village à Vaiete"
PAPEETE, le 20 avril 2016 - La polémique enclenchée par les commerces du front de mer dimanche dernier, furieux de voir un village d'exposants au pied du paquebot alors qu'ils avaient fait l'effort d'ouvrir un jour chômé, fait réagir. La mairie de Papeete dément avoir participé à la mise en place du village, et l'organisation répond aux accusations.

Dans notre article publié mercredi sur le "coup de gueule" des commerçants du front de mer après l'installation d'un village d'exposants place Vaiete pour accueillir les touristes du Celebrity Solstice (3 000 croisiéristes), nous citions l'organisatrice de l'événement commercial expliquant que le village était organisé "avec l'autorisation du ministère du Tourisme et en collaboration avec la mairie".

La mairie de Papeete nous a contactés mercredi matin pour démentir vigoureusement cette déclaration : "Nous n'avons rien à voir là-dedans, et nous n'étions même pas au courant. Je l'ai découvert le dimanche même. Nous ne sommes pas favorables à ce qu'il y ait un village commercial à Vaiete, ce n'est pas dans la logique que nous promouvons. Nous préférons voir les touristes traverser le front de mer, visiter les commerces de la rue du Commerce, du marché, et jusqu'au parc Bougainville où les artisans sont installés. Ce village n'a pas eu l'autorisation de la mairie. Mais, de toute façon, nous n'avons qu'un rôle consultatif pour Vaiete, puisque c'est le ministère du Tourisme qui attribue les autorisations", explique l'élue en charge de l'animation de la ville et des relations avec les entreprises.

Une version confirmée par Mme Laharrague, l'organisatrice du village d'exposants, qui nous a aussi contactés pour rectifier ses propos : "C'est une erreur de ma part, la mairie n'était pas en collaboration avec moi, elle n'a été qu'informée une semaine avant, mais n'avait pas répondu à notre courrier."

L'ORGANISATRICE INVITE LES COMMERÇANTS À REJOINDRE LES EXPOSANTS

Mme Laharrague a également accepté de réagir aux accusations des commerçants : "C'est faux de dire que nous n'avons pas de charges. Nous avons payé l'orchestre, le show, le buffet de fruits, les stands. On a fait un chèque qui a été encaissé. On a payé à qui ? Au Territoire bien sûr. Sur les 60 exposants, 50 ont une patente, ce sont de très petites entreprises. Et on n'a pas fait un million de chiffre d'affaires, ça, c'est faux."

Concernant les accusations des bijoutiers qui parlent de concurrence déloyale, elle répond :
"Il y avait des artisans réunis en associations, effectivement, mais on leur a demandé de n'exposer que des produits qu'ils ont fabriqués et de ne pas mettre de bijoux en or blanc ou jaune, juste de l'argent pour la bijouterie de luxe. Ils n'avaient pas non plus exposé de grands sautoirs ou rivières de perles qui sont réservés aux bijoutiers qui les fabriquent avec un travail de grande qualité." Pour clore le débat, elle invite les commerçants à rejoindre les exposants à Vaiete à la prochaine arrivée de paquebot : "Il y a des emplacements pour eux à Vaiete, la place est à tout le monde, ils peuvent venir danser et chanter avec les touristes et avec nous. On a passé un très bon moment dimanche !"

Rédigé par Jacques Franc de Ferrière le Mercredi 20 Avril 2016 à 20:30 | Lu 3355 fois







1.Posté par CITRUS le 21/04/2016 07:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

BONJOUR

tout en ne connaissant ni les tenants ni les aboutissant , j'ai l'impression que comme dab ....
ceux qui essaient de se sortir les doigts du cul pour faire avancer le chmilblick,
'''ont'' leurs tir dessus a boulets rouge ,n'ont qu'a proposer ,des devanture propres ,des prix attrayants ,
des rues propres , pas de clochards , pas de voyous, et comme ils sont TOUS syndiqué, n'ont qu'a s'organiser
un dimanche l'un , un dimanche l'autre ,......

2.Posté par teva le 21/04/2016 08:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la croissiére s'amuse on fait tout et n'importe quoi avec ou sans autorisation , il n' y a rien de structuré tout va mal à tous les niveaux , les élus ne pensent qu' a eux et leurs entourages le reste démerdez vous. de plus eux n'ont pas besoins de se lever le dimanche pour aller travailler

3.Posté par Franck le 21/04/2016 08:09 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mme Laharrague vous avez entièrement raison. une très bonne inisiative je suis favorable à votre implantation lorsque des bateau arrive à tahiti j''espère que ça ne sera pas la dernière! ! Sa va peut être en réveiller certain..... bravo

4.Posté par emere cunning le 21/04/2016 09:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est fou ces commerçants qui exigent qu'on fasse place nette le jour où ils décident de se fouler un peu, depuis le temps qu'on les attend. Ils se plaignent de la concurrence mais ne font pas grand effort pour déjà attirer la clientèle locale avant les touristes. Alors ils ferment tôt, sans se remettre en question. C'est à se demander ce qu'ils font dans le commerce, ou ils sont assez riches.
Quant à ce pépère de M Buillard, ça m'étonnait aussi qu'il ait donné son accord. Au lieu de les bichonner (on sait pourquoi), il devrait les houspiller pour qu'ils décrassent un peu leurs immeubles, leurs poubelles qui puent, surtout sur le front de mer. Et il oublie que nos mamas ont aussi des familles à nourrir, et leurs produits sont différents.

5.Posté par thalysse le 21/04/2016 10:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je tiens à remercier Mme Laharrague pour cette initiative pour les touristes sans elle, la ville de papeete est morte. Pour attirer des touristes, il faut mettre en valeur la polynésie, les activités etc

le problème en polynésie, on fait de quelque chose de bien, il y a toujours des ondes négatives c'est comme ça ? c'est vraiment dommage, nous avons un beau pays.

6.Posté par Miri Vidal le 21/04/2016 10:40 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En 2016, Papeete est toujours Lutece d''Axterix! Le n''importe quoi n''importe où n''importe comment est Toujours d''actualité! les touristes Qui ont les moyens de se payer une croisière savent faire la différence entre le professionnalisme et l''amateuris

7.Posté par john le 21/04/2016 14:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est comme ça, ailleurs dans le monde y a qu'un seul stand mais des milliers !! Plus y en a plus le client est content,

8.Posté par ninamu le 21/04/2016 14:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

on veut interdire aux artisans de vendre des métaux précieux ac perle, par contre on veut bien leur en vendre... foutage de gueule... eh bien qu'on le leur interdise d'en acheter, mais je ne sais pas si les fournisseurs de la place (y en a pas bcoup) vont être d'accord.

9.Posté par ninamu le 21/04/2016 17:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

on veut interdire aux artisans de vendre des métaux précieux ac perle, par contre on veut bien leur en vendre... foutage de gueule... eh bien qu'on le leur interdise d'en acheter, mais je ne sais pas si les fournisseurs de la place (y en a pas bcoup) vont être d'accord.

10.Posté par Blabla le 22/04/2016 12:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Emere Cunning : "Alors ils ferment tôt, sans se remettre en question."
Je suis sur que tu n'as jamais fait de commerce. Si tu crois qu'un patron commerçant travaille 169h/semaines comme toi ! Il est là avant l'heure, et après l'heure de fermeture, il travaille même chez lui. Ca coute au patron très cher d'ouvrir un dimanche ou plus tard en soirée, il faut respecter les heures des travailleurs, les payer plus cher et leurs donner des heures de récup. Tu ouvre un dimanche, il faut vendre au moins 1.25 fois plus qu'un jour ordinaire pour être rentable sinon TU COULE ! La preuve quand on voit tous les commerces qui ferment

11.Posté par emere cunning le 23/04/2016 16:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Blabla,
tu te trompes. Deux de mes proches tenaient un commerce et la famille les aidait à tour de rôle le week-end car ils étaient régulièrement contrôlés par l'Inspection du Travail ; il faut savoir qu'à l'époque, il était strictement interdit aux employés de travailler les samedis, dimanches et fériés. J'ajouterai juste que ce sont ces jours là que les clients affluaient dans la galerie et qu'ils faisaient leurs plus grosses ventes, au détriment des vendeuses qui touchaient un pourcentage sur leurs ventes en plus du salaire. Je confirme aussi que ces proches arrivaient très tôt et rentraient tard, en plus de la compta, gestion de stocks et commandes qui les attendaient chez eux. THE difference, ils avaient choisi le commerce et aimaient leur boulot.

12.Posté par Blabla le 27/04/2016 11:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Emere tu compare deux époques différentes, lorsque le commerce était fleurissant et et l'économie allait bien.
Il n'y avait pas internet et la concurrence était faible. Les commerçant se sucraient bien sur le dos des clients :)
Ce qui a d'ailleurs laissé d'amères souvenirs aux consommateurs d'aujourd'hui qui pointent du doigt les nouveaux commerçants pour les excès de l'ancienne génération.
Aujourd'hui tout est différent.
S'il y avait tellement d'argent à faire en ouvrant le soir et les week-end les commerçants le feraient ! S'ils ferment c'est que ça ne va pas !

13.Posté par Baloo le 28/04/2016 21:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Blabla,
Jamais et nulle part l'argent est tombé du ciel. Même quand l'économie allait bien, les petits commerçants ont du se remettre en question pour faire face à la CONCURRENCE DES GRANDES SURFACES qui venaient de s'installer en proposant les articles les plus variés à moitié prix minimum. Les gros salaires avaient alors d'autres priorités comme d'investir et monter des affaires, construire et aussi dépenser dans les voyages devenus abordables et le shopping à l’étranger. Il fallait quasiment « crocher » les clients au passage, réussir à vendre, et les fidéliser.

14.Posté par Baloo le 28/04/2016 21:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Blabla,
Et je ne parle même pas de la réglementation beaucoup plus sévère, des excès de zèle de l’Inspection du travail à l'égard de certains, des loyers et pas de portes élevés, des taux pratiqués par les banques, etc.
Aujourd’hui, les commerçants ont bien des facilités et la chance de pouvoir ouvrir 7/7jours mais font la fine bouche et attendent que le client vienne à eux. Quant à ceux assez bêtes pour se sucrer sur le dos des clients, il y en a autant qu’hier. Il n’y a qu’à voir ce qu’en disent ceux qui achètent sur Internet, pas si nombreux.
Le commerce peut être florissant quand le prix colle à la qualité et qu’on se renouvelle et se donne de la peine.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance